Cameroun – Guinée Equatoriale : Obiang Nguema en visite officielle

 

C’est la première visite depuis la récente lors des festivités du cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun en mai 2010, du numéro un équato-guinéen, au pouvoir depuis 1979 suite à un coup d’Etat militaire contre son oncle Macias Nguema, soit trois ans après son homologue camerounais qui, lui, avait succédé à la faveur des dispositions constitutionnelles à Ahmadou Ahidjo en 1982.

En juin-juillet 2011, c’était au tour du président Biya de séjourner à Malabo à l’occasion du 17e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) organisé par la Guinée équatoriale, après l’inauguration auparavant du Parlement communautaire des Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Les deux dirigeants se sont revus cette année en marge de cette communauté économique régionale africaine (qui regroupe en outre le Congo, le Gabon, la République centrafricaine (RCA) et le Tchad) tenu en mai à Brazzaville au Congo.

Alors que des incidents souvent signalés sur la fermeture des frontières par la Guinée équatoriale et des expulsions brutales de Camerounais dans ce pays, les autorités de Yaoundé et de Malabo qualifient quant à elles d’excellentes les « relations d’amitié et de bon voisinage » entre leurs pays.

Devenue eldorado pétrolier depuis les années 1990, la Guinée équatoriale fait montre d’une hantise sécuritaire. Avec le Gabon, elle rechigne, contrairement aux quatre autres pays, à adopter le passeport communautaire qui exempte les ressortissants de la CEMAC, comme pour les pays d’Afrique de l’Ouest, du paiement des frais de visa pour leurs déplacements dans la région.

Aux yeux des observateurs, cette situation représente à la libre circulation des personnes et des biens et donc à l’ intégration économique régionale prônée par l’UA.

La visite officielle d’Obiang Nguema à Yaoundé est prévue pour durer environ cinq heures. Un tête-à-tête est prévu lors d’un déjeuner d’Etat avec son homologue camerounais, qui est allé lui- même l’accueillir à sa descente d’avion à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés