L’UA va célébrer pour la 1ère fois la ‘Journée de la paix et de la réconciliation en Afrique’

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Addis-Abeba (© 2023 Afriquinfos)- La première édition de la ‘’Journée de la paix et de la réconciliation en Afrique’’ sera célébrée le 31 janvier 2023, sous l’égide de l’Union Africaine, notamment sous la direction du Président angolais, João Lourenço, champion de l’UA pour la paix et la réconciliation en Afrique.

L’information a été donnée ce mardi 10 janvier 2023, par Francisco da Cruz, représentant permanent de l’Angola auprès de l’Union africaine, lors d’une réunion avec le commissaire de l’UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye.

Pour la célébration de cette première édition de la ‘’Journée de la paix et de la réconciliation en Afrique’’, note la même source, le président angolais devrait faire une déclaration sur les défis et les opportunités pour la démocratie, l’inclusion et la stabilité politique sur le continent.

Le 28 mai 2022, le sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’UA sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique, tenu à Malabo, en Guinée équatoriale,  a décidé de faire du 31 janvier, la ‘’Journée africaine de la réconciliation et de la construction de la paix’’.

- Advertisement -

Le sommet a en effet estimé que le nouvel événement encouragera la consolidation de la paix et de la cohésion sociale aux niveaux national, régional et continental, ayant à cet effet nommé le Président João Lourenço, comme ‘’ Champion de l’Union Africaine pour la Paix et la Réconciliation’’.

La rencontre tenue entre Francisco da Cruz et Bankole Adeoye a également permis de passer en revue la question relative à l’insertion du personnel angolais dans les structures de l’Union africaine, notamment au Département des affaires politiques, de la paix et de la sécurité.

Le commissaire Bankole Adeoye a reconnu la bonne performance d’un groupe d’agents angolais qui, en décembre dernier, ont effectué un stage d’un an dans son département.

Il a souligné le rôle de l’Angola a apporté ‘’un grand soutien au programme de paix et de sécurité’’ de l’UA.

V.A