L’état de la pandémie en Afrique au 9 mai 2020

Afriquinfos Editeur 8 Vues
4 Min de Lecture
État de la pandémie du coronavirus en Afrique
Health workers prepare to take swabs tests of patients inside a COVID-19 coronavirus ward that houses suspected cases in Pikine Hospital in Dakar on April 23, 2020. As COVID-19 coronavirus cases slowly increase in Senegal, hospitals are preparing to receive and test suspect cases whilst safely treating their normal patients., Image: 514762192, License: Rights-managed, Restrictions: , Model Release: no, Credit line: JOHN WESSELS / AFP / Profimedia

État de la pandémie du coronavirus en Afrique | En date de ce samedi 9 mai 2020, l’Afrique comptait 58 918 cas confirmés de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 2 172 personnes sur le continent, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. L’Afrique du Sud et l’Égypte sont les deux pays les plus touchés, avec respectivement 9 420 et 8 467 cas. Suivent le Maroc, l’Algérie, le Ghana, le Nigeria, le Cameroun et la Guinée.

État de la pandémie du coronavirus en Afrique : Augmentation continue des cas au Sahel

Alors que certains États africains assouplissent leur mesure de protection anti-covid-19, l’épidémie est loin d’être terminée en Afrique de l’Ouest. Notamment dans le Sahel, au Mali, au Burkina Faso et au Niger, où le nombre de cas positifs continue d’augmenter.

Au Mali, la pandémie commence à atteindre des zones isolées, en guerre contre les groupes terroristes. Cette semaine, plusieurs malades du coronavirus ont ainsi été dépistés dans la région de Mopti, dans le centre du pays.

Au Burkina Faso voisin justement, la semaine du 1er au 8 mai a aussi été marquée par une augmentation du nombre de nouveaux cas. « À cause des compatriotes venus de l’extérieur », expliquait le docteur Brice Bicaba en conférence de presse ce vendredi. En début de semaine, les autorités ont décidé d’assouplir les mesures de protection. Les lieux de cultes sont rouverts et les transports en commun ont pu à nouveau circuler. En revanche, les frontières restent toujours fermées

État de la pandémie du coronavirus en Afrique : L’avis du Docteur Denis Mukwege sur l’utilisation de l’artemisia

 S’agissant par ailleurs de l’utilisation de l’artemisia envisagé par certains praticiens de la médecine traditionnelle dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le docteur Denis Mukwege appelle à la prudence. Il dit attendre un protocole d’essais cliniques acceptable scientifiquement et que le comité d’éthique l’autorise car selon lui, il ne faudrait pas exposer la population à consommer des produits qui peuvent être à la limite, dangereux.

«  Le problème avec ce type de crise sanitaire, c’est la comortalité », a souligné Joël Weiler, directeur général de Médecins du monde. « La fermeture des frontières, le manque de vols, l’impossibilité de déplacer nos staffs, l’impossibilité d’envoyer du matériel… a complètement bloqué l’aide qu’on pouvait apporter à la Centrafrique », a-t-il observé. Ce pont répond « autant à la nécessité de combattre la pandémie de Covid-19 que de prendre en charge et de continuer à augmenter notre réponse sur les crises préexistantes », a abondé Jean-François Riffaud, directeur général d’Action contre la faim, citant, entre autres, les crises alimentaires, les conflits, l’accès difficile à l’eau et l’hygiène.

V.A.

Ne ratez pas de nouvelles sur le coronavirus.

https://afriquinfos.com/afrique-de-louest/uemoa-face-a-la-crise-economique-liee-au-coronavirus/

https://afriquinfos.com/afrique/port-obligatoire-du-masque-en-afrique-contre-le-covid-19-generalisation/

https://afriquinfos.com/afrique-de-louest/lutte-contre-le-coronavirus-la-cote-divoire-lance-mediclick/