Rentrée scolaire : La SOJPAE plaide auprès du gouvernement burundais en faveur des orphelins

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

« Au niveau de la SOJPAE, nous pensons que la responsabilité est au niveau du gouvernement parce que c'est lui qui a la prise de la dernière décision. Nous interpellons donc les services habilités de ce même gouvernement de trouver dans l'immédiat la réponse à cette question pour que les enfants aillent à l'école comme tant d'autres », a plaidé pour ces enfants Jacques Nshimirimana, président de la SOJPAE, que Xinhua Burundi a contacté ce lundi.

Selon lui, la question à vider se trouve entre le Réseau burundais des personnes vivant avec le SIDA (RBP+) et l'Alliance burundaise de lutte contre le sida (ABS) qui ne parviennent pas à s'entendre sur la gestion d'une partie des fonds du Fonds Global destinés à appuyer les 105 300 orphelins et autres enfants vulnérables qui doivent être assistés en matériel scolaire au cours de cette année scolaire 2011-2012.

Il affirme que les moyens destinés à acheter ce matériel sont disponibles il y a plus d'un mois, mais que ce malentendu reste un blocus pour envoyer cette catégorie d'enfants à l'école à temps comme les autres. « En attendant que la question soit vidée, nous demandons au ministère de l'Enseignement primaire et secondaire d’ordonner aux directeurs d'écoles pour qu'ils ne renvoient pas ces orphelins et autres enfants vulnérables ou de leur donner un délai de grâce pour qu'ils aient du matériel scolaire comme tant d’autres », a proposé le président de cette association qui milite en faveur des orphelins et autres enfants vulnérables au Burundi.

- Advertisement -