L’opposition rejette l’intervention des forces terrestres étrangères

ecapital
1 Min de Lecture

Le Conseil national de transition n'acceptera aucune ingérence des groupes terrestres d'autres pays, a indiqué à la presse le porte-parole militaire de l'opposition, Mohammed Bani.

Il a aussi déclaré que les forces de l'opposition se sont massées à 60 km du port pétrolier de Brega et qu'elles s'apprêtent à attaquer la ville en coordination avec les raids aériens de l'Otan. Leur objectif est de "se diriger vers la périphérie de Tripoli", la capitale de la Libye.

Le porte-parole a aussi révélé que les forces de l'opposition poursuivraient la lutte pendant le mois sacré musulman de Ramadan.

- Advertisement -