Libération d’un opposant interpelé suite à l’attaque de la résidence présidentielle en Guinée

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Cette décision serait intervenue après une "confrontation'' entre Bano Sow et un certain Souleymane Bah connu sous le sobriquet de "général'', militant de l'UFDG, interpellé dans le cadre de l'enquête sur la tentative "d'assassinat'' du chef de l'Etat guinéen, par un commando puissamment armé qui a tiré des obus sur sa résidence dans la nuit du 19 juillet 2011 à Kipé, dans la banlieue de Conakry.

Bano Sow avait été interpellé le mercredi dernier alors qu'il sortait d'un restaurant dans un quartier de la capitale, par des services de la gendarmerie, selon l'UFDG.

Le leader de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, dont il est proche avait convié les médias à un point de presse au lendemain de cette arrestation, pour "dénoncer cet acte'' qu'il avait qualifié "d'arbitraire''.

- Advertisement -

Bano Sow avait été conduit dès son arrestation à la gendarmerie mobile numéro 2 d'Hamdallaye, puis au Pm3 de Matam, une autre unité de gendarmerie de la capitale.

C'est suite donc à un examen de son dossier par le tribunal de première instance de Dixinn chargé de faire la lumière sur l'attaque contre la résidence présidentielle qu'il a recouvré la liberté, selon nos sources.