Mauritanie/UE : échec des négociations pour un nouvel accord de pêche

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les négociateurs européens et mauritaniens se sont quittés sans aboutir à la signature d'un nouvel accord qui doit remplacer l' ancienne convention signée entre les deux parties en juin 2008.

Selon un négociateur mauritanien, la question des compensations

financières a été principal point d'achoppement des pourparlers, les représentants de l'UE ayant jugé "assez lourdes" les exigences de la partie mauritanienne.

- Advertisement -

Les deux parties se sont refusé de révéler les détails relatifs à leurs propositions financières respectives.

Dans la dernière convention, qui arrive à terme le 31 juillet prochain, l'UE devait verser à la Mauritanie 305 millions d'euros sur une durée de quatre ans, en contrepartie des autorisations de pêche délivrées aux navires européens.

Sur les autres aspects des négociations, les deux parties se sont entendues sur les questions relatives au débarquement des captures à Nouadhibou avant leur acheminement vers l'Europe. En plus, les équipages des bateaux européens doivent comprendre 60% de Mauritaniens et 2% de leurs captures en pélagiques doivent être destinés au marché mauritaniens.

Avec ses 300.000 tonnes produits par an, la pêche représente 50% des exportations de la Mauritanie et 10% du PIB et contribue pour 29% au budget national.

Elle demeure une ressource très sensible sur laquelle les Mauritaniens misent pour faire face aux éventuels déséquilibres budgétaires.

Le secteur de la pêche offre 36.000 emplois, dont 50% à terre, 31% dans le sous-secteur artisanal, 12% dans le sous-secteur industriel, en plus de 3% dans d'autres activités liés au secteur.