Guinée : 50 millions d’euros détournés par an

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Dans sa déclaration relayée par la Radio nationale, Aboubacar Sidiki Koulibaly cite ainsi les résultats d'une enquête nationale sur la perception de la corruption menée en 2005.

Selon lui, "cette proportion serait aujourd'hui plus significative'', tant la corruption sévit de façon insidieuse en Guinée.

Le ministre guinéen des Audits et du Contrôle économique et financier n'a pas manqué de souligner les dangers liés à la pratique de la corruption, dont "la propagation des tensions sociales et la compromission de tout développement.''

- Advertisement -

Il a annoncé des mesures destinées à enrayer le fléau, comme l'adoption pour bientôt d'une loi anti-corruption, qui pourrait permettre de renforcer les organes de contrôles du phénomène.

Aboubacar Sidiki Koulibaly a aussi annoncé la mise à la disposition du public de numéros verts destinés à alerter sur d'éventuels cas de corruption au sein de l'administration publique, ainsi que la création d'un site web, y afférant.