Togo : la Gambie demande à Faure Gnassingbé à quitter le pouvoir

Banjul (© Afriquinfos 2017)-Alors que plusieurs pays africains et de l’espace CEDEAO  semblent appeler les acteurs politiques togolais au dialogue, la Gambie par la voix de son ministre des Affaires étrangères a dans une interview accordé à Reuters, demandé au président Faure Gnassingbé  démissionner.  

 

C’est une position que l’on peut qualifier de claire et sans ambigüité que vient de prendre la Gambie, contrairement aux autres pays de la sous-région qui semblent privilégier la voix du dialogue dans la résolution de la crise que traverse le Togo depuis la marche du 19 août organisée par le Parti National Panafricain (PNP).

Selon le ministre des affaires étrangères de la Gambie, Ousainou  Darboe, « le président togolais Faure Gnassingbé  devrait immédiatement démissionner et l’Union Africaine et la CEDEAO devraient le convaincre ».

La Gambie et le Togo étaient avant le départ de Yahya Jammey, les deux pays en Afrique de l’ouest qui n’avaient pas encore connu d’alternance. Avec la chute  de Jammey et l’élection d’Adama Barrow, le Togo constitue à ce jour le seul pays dans l’espace ouest africain à ne pas encore connaitre l’alternance depuis 50 ans. Le Président Faure Gnassingbé est à son troisième mandat Il succède à son père décédé au pouvoir après 38 ans de règne.

T.W.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés