Guinée: la mobilisation contre un supposé 3e mandat recommence

Conakry (© 2020 Afriquinfos)- Après trois mois de répit en raison de la Covid-19, les manifestations contre un éventuel troisième mandat d’Alpha Condé ont repris à Conakry ce 20 juillet. En dépit des arrestations et interpellations tous azimuts, les leaders du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ont envahi des rues de la capitale et d’autres villes pour dénoncer « les velléités d’Alpha Condé de s’offrir une présidence à vie ».

Le FNDC, collectif de partis, syndicats et représentants de la société civile, appelle à manifester depuis octobre dernier pour faire barrage à une nouvelle candidature du président Condé à la présidentielle 2020.

Convoqué par la direction de la police judiciaire, Ibrahima Diallo un des leaders du mouvement, semble imperturbable: «Je lance un appel à la détermination du peuple de la Guinée, que personne ne s’inquiète puisqu’au-delà de la convocation, ils ont envoyé la police chez moi pour m’arrêter pour pouvoir casser la dynamique de la mobilisation, mais que le peuple soit rassuré que je reste déterminé et engagé. Et rien ne pourra me faire reculer», a-t-il affirmé.

Les tentatives de médiation de la communauté internationale n’ont visiblement pas réussi à calmer ni l’opposition ni le pouvoir qui continue de dérouler le chronogramme pour l’organisation de l’élection présidentielle prévue en octobre prochain.

Le FNDC annonce 20 blessés dont 5 par balles : la police conteste

Le Front vient de dresser un premier bilan des manifestations de ce 20 juillet. Alors qu’il dénonce l’usage des armes de guerre  par les forces de l’ordre, et  déplore 20 blessés, 5 par balles dont 2 dans un état critique, le ministère de la Sécurité a contesté ce bilan. Indiquant qu’aucun civil n’a été blessé dans les échauffourées.

« Malgré le caractère pacifique de la manifestation, le sens élevé de civisme et de responsabilité des manifestants, les forces de défense et de sécurité ont, à nouveau, réprimé les citoyens en faisant usage des armes de guerre. Le triste bilan provisoire de cette répression féroce est d’au moins 20 personnes blessées dont 5 par balles, et 2 dans un état très critique. Plusieurs dizaines d’arrestations ont également été enregistrées dont un groupe de femmes à Lansanaya », indiquent les opposants dans un communiqué publié dans la soirée de ce lundi 20 juillet 2020.

Arrivé au pouvoir en 2010, Alpha Condé accusé de «haute trahison» par ses opposants, a récemment fait modifier la Constitution guinéenne à travers un référendum contesté. Il n’a pas encore déclaré sa candidature pour la présidentielle du 18 octobre prochain. Son parti, le RPG arc-en-ciel devrait se prononcer sur le sujet le 5 août prochain, à l’issue d’une convention très attendue dans la classe politique guinéenne.

V. A.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Côte d'Ivoire : au moins 4 morts dans des manifestations hostiles à une candidature Ouattara
Après le report des élections, une mission de la CEDEAO et de l’OIF à Conakry
Guinée : Les élections et le référendum de nouveaux reportés
Tanzanie: Magufuli rempile promettant des élections '' libres et équitables'' »
Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé
Élections générales 2020: Passe d'armes politiques entre Abiy Ahmed et ses opposants
Burundi : des élections générales sans observateurs régionaux
Covid-19 : Le Mali maintient ses élections législatives malgré la menace de l’épidémie
Elections de novembre 2020 au Faso: le Parlement adapte le Code électoral au péril terroriste
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Côte d'Ivoire : le PDCI propose un report de 12 mois de la présidentielle d'octobre
Présidentielle en Côte d'Ivoire : la CENI fixe la date limite des dépôts de candidatures au 31 juill...
Guinée: le président Alpha Condé candidat à un troisième mandat
Tchad: Elections législatives, une Arlésienne depuis 2015
Côte d'Ivoire: l'ex-chef de la diplomatie Amon Tanoh candidat à la présidentielle
Elections générales d'octobre 2020 en Tanzanie : Enjeux et forces en présence
Côte d'Ivoire: le président Alassane Ouattara candidat à un troisième mandat
Elections 2020 au Niger: L'OIF au secours du fichier électoral dans un contexte de suspicion
Guinée : La France déplore des élections non "crédibles"
Guinée: le président Condé, sollicité pour briguer un 3e mandat, réserve sa réponse
Laurent Gbagbo définitivement radié des listes !
Report des élections en Guinée : la CEDEAO et l’UA saluent la décision
Burundi/Elections générales: Pas de résultats provisoires avant lundi ou mardi prochains (CENI)
Présidentielle 2020 en Tanzanie: Lissu s'opposera au nom du Chadema à Magufuli

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés