Bissau: l’ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique

Genève (© 2020 Afriquinfos)- La mission des Nations Unies en Guinée-Bissau sera prorogée pour la dernière fois jusqu’au 31 décembre. Cette résolution a été adoptée par  le Conseil de sécurité de l’ONU ce vendredi à l’unanimité prolongeant une dernière fois. Par ailleurs, le conseil a demandé  au gouvernement d’œuvrer en faveur d’un « dialogue inclusif ».

Le texte rédigé par le Niger demande à l’exécutif des mesures concrètes pour favoriser la paix, la sécurité et la stabilité dans le pays. Il réclame aussi des réformes urgentes pour lutter contre la corruption et le trafic de drogue et défendre les droits humains.

Présente depuis une vingtaine d’année, la mission appelée Binugbis a été progressivement réduite tandis que ses tâches ont été transférées notamment au Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (Unowas) et aux partenaires internationaux.

Cette adoption de la résolution de l’ONU intervient au  lendemain de l’investiture du candidat donné vainqueur de la présidentielle par la commission électorale en Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, sur fond de contestation persistante autour du résultat du scrutin dans ce pays à l’histoire tumultueuse, jalonnée de coups d’Etats ou de tentatives, le dernier putsch remontant à 2012.

Avec 1,8 million d’habitants, la Guinée Bissau reste l’un des pays les plus pauvres au monde. Les narcotrafiquants utilisent ce territoire pour faire transiter la cocaïne d’Amérique latine vers l’Europe, avec la complicité suspectée de cadres de l’armée.

V.A.

Ces articles devraient vous intéresser :

Lutte contre le Covid-19 dans le monde : L’ONU lance un appel de fonds de 2 milliards de dollars
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Présidentielle contestée à Bissau: un des candidats a déclaré son intention de se faire investir au ...
Burundi : l’arrestation et la condamnation de 4 journalistes fait réagir l’ONU
ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)
Impact du Covid-19 : l’ONU demande 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement
Le plan Trump pour le Moyen-Orient qualifié de déséquilibré (ONU)
RDC : plus de 260 civils ont été tués dans la région de Beni en novembre et en décembre (ONU)
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Election/Message ferme du Conseil de sécurité de l'ONU a l'endroit des Bissau-Guineens !
Loi sur les libertés publiques au Togo : le politologue Mohammed Madi Djabakate salue la position de...
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
Résolution sur le racisme à l’ONU : la demande africaine a peu de chance d’aboutir
L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire ...
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Diplomatie internationale: Le Kenya, bientôt membre non permanent du CS de l'ONU?

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés