Afrique de l'Ouest
6 juillet 2019

CAN 2019: Euphorie à Cotonou après la victoire du Bénin sur le Maroc

COTONOU (© 2019 AFP)- « Impossible n’est pas béninois ». Ce message, des centaines de Béninois l’ont posté sur les réseaux sociaux pour […]

4 octobre 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : Le nouveau code électoral est conforme à la constitution (Cour Constitutionnelle)

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)- Au Bénin, la Cour constitutionnelle a validé mardi soir les dispositions du nouveau code électoral relatives au […]

Lire la suite »
27 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

La ministre française des Sports en visite au Bénin du 26 au 29 juillet 2018

Paris (© 2018 Afriquinfos)-Deux principaux sujets, à savoir l’inclusion par le sport et le développement du sport féminin, au menu […]

Lire la suite »
6 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : Des modifications seront apportées à la constitution

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)- Au Bénin, les députés ont donné ce jeudi leur accord pour la révision de la constitution. […]

Lire la suite »
2 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

Le FMI salue les performances de l’économie béninoise

Washington  (© 2018 Afriquinfos)- Tout en soulevant le développement des activités et la faiblesse de l’inflation enregistrée au Bénin en […]

Lire la suite »
29 juin 2018 Afrique de l'Ouest

Mali : Adoption de la Résolution 2423 du Conseil de Sécurité des Nations Unies

Bamako  (© 2018 Afriquinfos) – Au Mali la Résolution 2423 du Conseil de Sécurité des Nations Unies renouvelant le Mandat […]

Lire la suite »
Afrique de l'Ouest

Le Bénin jouit d’un tertiaire en hausse, d’un sous-emploi et d’une forte démographie et, selon la CEA

Cotonou  (© 2018 Afriquinfos) – Le Bénin dispose d’une forte croissance démographique qui explique d’ailleurs une situation de sous-emploi et […]

Lire la suite »
26 juin 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : Cécile-Marie Zinzindohoué élue Présidente de la Haute Cour de Justice

Porto-Novo (© 2018 Afriquinfos)– Née le 10 mars 1956 à Pointe Noire (Congo-Brazzaville), Mme Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, […]

Lire la suite »
15 juin 2018 Afrique de l'Ouest

4ème Conférence scientifique du partenariat mondial du manioc : la lutte contre la striure brune, au cœur des débats

COTONOU (© 2018 Afriquinfos) –Le programme Wave, financé par l’aide au développement britannique et la Fondation Bill et Melinda Gates, […]

Lire la suite »
6 juin 2018 Afrique de l'Ouest

Le commerce des produits pétroliers de contrebande formellement interdit au Bénin

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)- Au Bénin, le commerce des produits pétroliers dans les circuits non autorisé vient d’être strictement interdit, […]

Lire la suite »
30 mai 2018 Afrique de l'Ouest

Le PAM renouvelle son accord de siège avec le Bénin

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)- Le Programme Alimentaire Mondial (Pam) a renouvelé, mardi à Cotonou, son accord de siège avec le […]

Lire la suite »
19 mai 2018 Afrique de l'Ouest

Patrice Talon soucieux d’éviter des ‘’affrontements’’ religieux au Bénin

 Rome (© Afriquinfos 2018)-Le président Patrice Talon a reconnu, lors de sa rencontre avec le Pape Français, vendredi au Vatican, […]

Lire la suite »
25 avril 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : la caution sur le loyer fixe à 3 mois selon une nouvelle loi

Cotonou  (© 2018 Afriquinfos) – Au Bénin, le parlement béninois a examiné et adopté, mardi soir, la proposition de loi […]

Lire la suite »
25 mars 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : l’homme d’affaires Sébastien Ajavon lance son parti politique

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)-L’homme d’affaires franco-béninois et candidat malheureux à la dernière présidentielle au Bénin, Sébastien Ajavon, a créé ce […]

Lire la suite »
22 mars 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : le président Talon préfère la chine à Bolloré et à son concurrent pour la ferroviaire

Cotonou (© 2018 Afriquinfos)-Le président béninois Patrice Talon a demandé au groupe français Bolloré et à son concurrent béninois Pétrolin […]

Lire la suite »
13 mars 2018 Afrique de l'Ouest

Faux médicaments au bénin: prison ferme pour sept distributeurs

Cotonou (© Afriquinfos 2018) –Un tribunal de Cotonou a condamné mardi sept responsables d’importantes compagnies pharmaceutiques du Bénin à de […]

Lire la suite »
28 février 2018 Afrique de l'Ouest

L’Union africaine salue la décision du Bénin d’autoriser la ratification de la convention sur la coopération transfrontalière

Addis-Abeba (© Afriquinfos 2018)- La Commission de l’Union africaine (UA) salue la décision de l’Assemblée Nationale de la République du […]

Lire la suite »
24 février 2018 Afrique de l'Ouest

Coopération économique/La Marocaine des Jeux et des Sports et la Loterie Nationale du Bénin désormais unies

CASABLANCA (© 2018 Afriquinfos) – Partenaire N°1 du sport au Maroc et entreprise socialement responsable à l’échelle marocaine et panafricaine, […]

Lire la suite »
22 février 2018 Afrique de l'Ouest

Abolition de la peine de mort au Bénin

Cotonou (© Afriquinfos 2018)- Au Bénin, la peine de mort a été supprimée selon un décret pris dans ce sens […]

Lire la suite »
16 janvier 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin : Les enseignants du supérieur en grève

Cotonou  (© Afriquinfos 2018)- Les enseignants des Universités nationales du Bénin, ont lancé mardi 16 Janvier une grève  »d’avertissement » de […]

Lire la suite »
14 janvier 2018 Afrique de l'Ouest

Bénin: Un Député de l’opposition impliqué dans une affaire de faux médicaments

Cotonou (© Afriquinfos 2018)- Au Bénin, le député de l’opposition Mohamed Atao est activement recherché. Son épouse et lui sont […]

Lire la suite »
12 décembre 2017 Afrique de l'Ouest

Benin : Christine Lagarde prévoit une croissance de 6%

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- En visite officielle au Bénin ce lundi, la directrice générale du Fond monétaire internationale (FMI) Christine […]

Lire la suite »
6 décembre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : Reine Alapini Gansou élue juge à la CPI

New York (© Afriquinfos 2017)-La béninoise Reine Alapini Gansou a été élue juge à la CPI le 5 décembre 2017 […]

Lire la suite »
26 novembre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : Léhady Soglo soutient que son éviction de la mairie est un acharnement contre lui

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- L’ex-maire de la ville de Cotonou, Léhady Soglo, a effectué ce dimanche sa première sortie médiatique […]

Lire la suite »
18 novembre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: Le directeur général de MTN sommé de quitter le territoire

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- Le Sud-Africain Stephen Blewett est sommé de quitter le territoire béninois au plus tard le 24 […]

Lire la suite »
9 novembre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : 3 fournisseurs d’accès internet risquent d’être suspendus 

Cotonou  (© Afriquinfos 2017)-Sud Télécom Solutions Sarl,  Alink Télécom Bénin Sarl  et de  Firstnet SA ont été mis en demeure par […]

Lire la suite »
4 novembre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: le gouvernement et le syndicat du secteur de la santé sont parvenus à un accord

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Les syndicats du secteur de la santé et le gouvernement sont parvenus à un accord qui devrait […]

Lire la suite »
31 octobre 2017 Afrique de l'Ouest

Benin : Kémi Seba lève le voile sur ses soutiens

Cotonou (© Afriquinfos 2017)– La première  activité publique de l’activiste franco-béninois Kémi Seba à Cotonou a été  le lancement  le […]

Lire la suite »
24 octobre 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : L’homme d’affaire Sébastien Ajavon accusé une fois encore de faux et usage de faux

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Des sources judiciaires béninoises ont annoncé l’inculpation du  puissant homme d’affaire Sébastien Ajavon ce lundi, pour faux, […]

Lire la suite »
3 octobre 2017 Afrique de l'Ouest

Ligne ferroviaire  Cotonou-Niamey : le groupe PETROLI remporte le procès face au groupe BOLLORE  Porto-Novo  (© Afriquinfos 2017- La cour […]

Lire la suite »
26 août 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: l’homme d’affaires Sébastien Ajavon accusé d’évasion fiscale

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Le richissime homme d’affaires béninois Sébastien Ajavon, fait l’objet d’un redressement fiscal de 167 milliards de francs […]

Lire la suite »
4 août 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : le maire de Cotonou révoqué

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- Le maire de Cotonou, Léhady Soglo a été révoqué par le gouvernement béninois. Ainsi en a […]

Lire la suite »
2 août 2017 Afrique de l'Ouest

Transport Aérien : Rwandair s’installe au Bénin

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Un premier pas vient d’être franchi dans le processus pour faire du Bénin le quartier aéronautique d’Afrique. […]

Lire la suite »
1 août 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : Un projet de loi interdisant le gaspillage lors des cérémonies

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- Les autorités béninoises émettent une loi qui vise à réprimer les dépenses excessives à l’occasion des […]

Lire la suite »
28 juillet 2017 Afrique de l'Ouest

Les Etats-Unis Contribuent à l’Accroissement des Investissements dans le Secteur de l’Energie au Bénin à travers l’Initiative Power Africa

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Le Ministère de l’Energie, de l’Eau, et des Mines, l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin, le Millennium […]

Lire la suite »
25 juillet 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : La Chine accorde un prêt de 50 milliards FCFA pour l’accès à l’eau potable

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- Afin de doter le département des Collines (le centre du Bénin) d’eau potable, le gouvernement chinois […]

Lire la suite »
17 juillet 2017 Afrique de l'Ouest

Côte d’Ivoire: 3 soldats radiés après des tirs dans un camp militaire

Abidjan (© Afriquinfos 2017)- Trois soldats ont été radiés de l’armée ivoirienne au lendemain de troubles dans deux camps militaires […]

Lire la suite »
3 juillet 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : un ancien ministre des finances poursuivi pour mauvaise gestion

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- Selon le gouvernement béninois, la gestion de la filière coton durant les trois dernières campagnes sous […]

Lire la suite »
21 juin 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : les réformes économiques du président Talon créent des indignations

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Les réformes économiques lancées depuis un an par le président Patrice Talon suscitent de vives colères et […]

Lire la suite »
19 juin 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : Le président Talon de retour de son séjour médical

Cotonou (© Afriquinfos 2017)-Parti en voyage à Paris  pour un « bilan de santé »,  le président béninois Patrice Talon est rentré […]

Lire la suite »
1 juin 2017 Afrique de l'Ouest

Le Bénin investit 15 milliards de FCFA dans le parc de Pendjari

Cotonou (© Afriquinfos 2017)- 15 milliards de francs CFA, c’est le montant qu’a investi le Bénin dans le parc animalier […]

Lire la suite »
9 mai 2017 Afrique de l'Ouest

Le Bénin s’oppose à un don de matériel usagé en provenance de la France

Porto-Novo (© Afriquinfos 2017)- Le Bénin n’acceptera pas de don en équipements médicaux usagés sur son sol. Le ministre béninois […]

Lire la suite »
9 avril 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: Le Président Patrice Talon abandonne la révision de la Constitution

Cotonou (© Afriquinfos 2017) – Le président Patrice Talon s’est exprimé samedi lors d’un débat télévisé. Une réaction du chef de […]

Lire la suite »
5 avril 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: le Parlement refuse de statuer sur la révision de la constitution

Cotonou (© Afriquinfos 2017) – Le Parlement béninois a créé la surprise mardi soir en refusant d’examiner le projet de […]

Lire la suite »
29 mars 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : de nouvelles mesures pour assainir le système éducatif

Cotonou  (© 2017 Afriquinfos) – Le ministère de l’enseignement du Benin entend assainir l’enseignement supérieur privé. Désormais,  L’obtention des diplômes […]

Lire la suite »
28 mars 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin/Patrice Talon à l’épreuve de ses premiers revers politiques de poids

Cotonou (© Afriquinfos 2017) –  Le ministre béninois de la Défense, Candide Armand-Marie Azannai,  a annoncé ce lundi avoir remis sa […]

Lire la suite »
22 mars 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : le parlement va débattre du projet de la nouvelle Constitution vendredi

Porto-Novo (© 2017 Afriquinfos) – La session extraordinaire demandée par le gouvernement de Patrice Talon pour examiner en urgence la […]

Lire la suite »
9 mars 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin: en route pour un mandat unique de cinq ans

Cotonou (© 2017 Afriquinfos) –Au Bénin, une nouvelle constitution va proposer un mandat unique du Président de la République. L’annonce […]

Lire la suite »
1 mars 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus lassa a fait deux morts

Tchaourou  (© 2017 Afriquinfos)-Au Bénin, une nouvelle épidémie de la fièvre hémorragique à virus lassa a fait deux morts. 61 […]

Lire la suite »
28 février 2017 Afrique de l'Ouest

Bénin : 80 tonnes de médicaments illicites saisies

Cotonou (© 2017 Afriquinfos)-En pleine lutte contre les médicaments illicites, la police béninoise a interpellé au moins 109 personnes dans […]

Lire la suite »

Le Bénin officiellement la République du Bénin et anciennement Dahomey, est un pays d’Afrique de l’Ouest. Il est bordé par le Togo à l’ouest, le Nigeria à l’est, le Burkina Faso au nord-ouest et le Niger au nord-est. La majorité de sa population vit sur la petite côte sud du golfe du Bénin, partie du golfe de Guinée dans la partie tropicale la plus septentrionale de l’océan Atlantique. La capitale du Bénin est Porto-Novo, mais le siège du gouvernement est à Cotonou, la plus grande ville et capitale économique du pays. Le Bénin couvre une superficie de 114 763 kilomètres carrés (44 310 m) et sa population en 2018 était estimée à environ 11,49 millions. Le Bénin est une nation tropicale, fortement dépendante de l’agriculture, et un grand exportateur de coton et d’huile de palme. Des emplois et des revenus substantiels proviennent de l’agriculture de subsistance. La langue officielle du Bénin est le français, plusieurs langues autochtones telles que le fon, le bariba, le yoruba et le dendi étant également couramment parlées. Le plus grand groupe religieux au Bénin est le catholicisme romain, suivi de près par l’islam, le vaudou (communément appelé vaudou à l’extérieur du pays) et le protestantisme. Le Bénin est membre des Nations Unies, de l’Union africaine, de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, de l’Organisation de coopération islamique, de la zone de paix et de coopération de l’Atlantique Sud, de la Francophonie, de la Communauté des États sahélo-sahariens, des producteurs africains de pétrole Association et Autorité du bassin du Niger.

On sait peu de choses sur l’histoire du Bénin. Du 17e au 19e siècle, les principales entités politiques de la région étaient le Royaume du Dahomey, ainsi que la cité-État de Porto-Novo, et une grande région avec de nombreuses nations différentes au nord. Cette région était appelée la côte des esclaves dès le 17e siècle en raison du grand nombre de personnes réduites en esclavage qui ont été expédiées vers le Nouveau Monde pendant la traite négrière transatlantique. Après que l’esclavage a été aboli, la France a repris le pays et l’a rebaptisé Dahomey français. En 1960, le Dahomey a obtenu la pleine indépendance de la France. L’État souverain a eu une histoire tumultueuse depuis lors, avec de nombreux gouvernements démocratiques différents, des coups d’État militaires et des gouvernements militaires. Un État marxiste-léniniste appelé République populaire du Bénin a existé entre 1975 et 1990. En 1991, il a été remplacé par l’actuelle République multipartite du Bénin.

L’histoire du Bénin

Période précoloniale

Le pays actuel du Bénin combine trois régions qui avaient des systèmes politiques et des ethnies distinctement différents avant le contrôle colonial français. Avant 1700, il y avait quelques cités-états importantes le long de la côte (principalement du groupe ethnique Aja, mais aussi des peuples Yoruba et Gbe) et une masse de régions tribales à l’intérieur des terres (composées des peuples Bariba, Mahi, Gedevi et Kabye). L’Empire Oyo, situé principalement à l’est du Bénin moderne, était la force militaire à grande échelle la plus importante de la région. Il menait régulièrement des raids et exigeait des hommages des royaumes côtiers et des régions tribales. La situation a changé dans les années 1600 et au début des années 1700 lorsque le royaume du Dahomey, composé principalement de Fons, a été fondé sur le plateau d’Abomey et a commencé à prendre le contrôle de zones le long de la côte. En 1727, le roi Agaja du royaume du Dahomey avait conquis les villes côtières d’Allada et de Whydah, mais il était devenu un affluent de l’empire Oyo et n’attaquait pas directement la cité-état alliée d’Oyo, Porto-Novo. La montée du royaume du Dahomey, la rivalité entre le royaume et la ville de Porto-Novo, et la politique tribale continue de la région du nord, ont persisté dans les périodes coloniales et postcoloniales.
Le Royaume du Dahomey était connu pour sa culture et ses traditions. Les jeunes garçons étaient souvent apprentis auprès de soldats plus âgés et enseignaient les coutumes militaires du royaume jusqu’à ce qu’ils soient assez vieux pour rejoindre l’armée. Le Dahomey était également célèbre pour avoir institué un corps de soldat d’élite, appelé Ahosi, c’est-à-dire les épouses du roi, ou Mino, « nos mères » en langue Fon Fongbe, et connu par de nombreux Européens comme les Amazones dahoméennes. Cet accent mis sur la préparation et les réalisations militaires a valu au Dahomey le surnom de « Sparte noire » des observateurs européens et des explorateurs du XIXe siècle tels que Sir Richard Burton.

Première colonisation portugaise et traite des esclaves

Les rois du Dahomey ont vendu leurs captifs de guerre en esclavage transatlantique. Ils avaient également l’habitude de tuer des prisonniers de guerre lors d’une cérémonie connue sous le nom de douanes annuelles. Vers 1750, le roi du Dahomey gagnait environ 250 000 £ par an en vendant des captifs africains à des marchands d’esclaves européens. Bien que les dirigeants du Dahomey semblent avoir initialement résisté à la traite des esclaves, elle a prospéré dans la région du Dahomey pendant près de trois cents ans, à partir de 1472 avec un accord commercial avec des marchands portugais. La région a été nommée la « Côte des esclaves » en raison de ce commerce florissant. Les protocoles judiciaires, qui exigeaient qu’une partie des prisonniers de guerre des nombreuses batailles du royaume soient décapités, ont réduit le nombre de personnes réduites en esclavage exportées de la région. Le nombre est passé de 102 000 personnes par décennie dans les années 1780 à 24 000 par décennie dans les années 1860. Cette baisse est due en partie à la loi de 1807 sur le commerce des esclaves interdisant la traite transatlantique des esclaves par la Grande-Bretagne en 1808, suivie par d’autres pays. Ce déclin s’est poursuivi jusqu’en 1885, lorsque le dernier navire négrier a quitté les côtes de la République béninoise moderne à destination du Brésil en Amérique du Sud, qui n’avait pas encore aboli l’esclavage. Le nom de la capitale Porto-Novo est d’origine portugaise, ce qui signifie «Nouveau port». Il a été initialement développé comme un port pour la traite négrière.

Période coloniale française

Au milieu du XIXe siècle, le Dahomey avait commencé à s’affaiblir et à perdre son statut de puissance régionale. Cela a permis aux Français de prendre le contrôle de la région en 1892. En 1899, les Français ont inclus la terre appelée Dahomey français dans la plus grande région coloniale de l’Afrique occidentale française. En 1958, la France a accordé l’autonomie à la République du Dahomey et l’indépendance totale le 1er août 1960, qui est célébré chaque année comme le jour de l’indépendance, une fête nationale. Le président qui a conduit le pays à l’indépendance était Hubert Maga.

Période post-coloniale

Pendant les douze années qui ont suivi 1960, les conflits ethniques ont contribué à une période de turbulence. Il y a eu plusieurs coups d’État et changements de régime, les figures d’Hubert Maga, Sourou Apithy, Justin Ahomadégbé et Émile Derlin Zinsou dominant; les trois premiers représentent chacun une région et une ethnie différentes du pays. Ces trois personnes ont convenu de former un Conseil présidentiel après que la violence eut gâché les élections de 1970.

Le 7 mai 1972, Maga cède le pouvoir à Ahomadégbé. Le 26 octobre 1972, le lieutenant-colonel Mathieu Kérékou a renversé le triumvirat au pouvoir, devenant président et déclarant que le pays ne se « chargerait pas de copier l’idéologie étrangère et ne voulait ni capitalisme, ni communisme, ni socialisme ». Le 30 novembre 1974, il annonce cependant que le pays est officiellement marxiste, sous le contrôle du Conseil militaire de la révolution (CMR), qui nationalise l’industrie pétrolière et les banques. Le 30 novembre 1975, il a rebaptisé le pays en République populaire du Bénin. Le CMR a été dissous en 1979, et Kérékou a organisé des élections-spectacles dans lesquelles il était le seul candidat autorisé. Établissant des relations avec la Chine, la Corée du Nord et la Libye, il a placé presque toutes les entreprises et activités économiques sous contrôle de l’État, provoquant un tarissement des investissements étrangers au Bénin. Kérékou a tenté de réorganiser l’enseignement, en poussant ses propres aphorismes tels que « La pauvreté n’est pas une fatalité », entraînant un exode massif d’enseignants, ainsi que de nombreux autres professionnels. Le régime s’est financé en contractant pour prendre des déchets nucléaires, d’abord de l’Union soviétique et plus tard de la France. En 1980, Kérékou s’est converti à l’islam et a changé son prénom en Ahmed. Il a changé son nom après avoir prétendu être un chrétien né de nouveau. En 1989, des émeutes éclatent alors que le régime n’a pas assez d’argent pour payer son armée. Le système bancaire s’est effondré. Finalement, Kérékou a renoncé au marxisme et une convention a forcé Kérékou à libérer des prisonniers politiques et à organiser des élections. Le marxisme-léninisme a été aboli en tant que forme de gouvernement de la nation.

Le nom du pays a été officiellement changé en République du Bénin le 1er mars 1990, une fois la constitution du gouvernement nouvellement formé terminée.

Lors d’une élection en 1991, Kérékou a perdu contre Nicéphore Soglo. Kérékou est revenu au pouvoir après avoir remporté le vote de 1996. En 2001, une élection serrée a conduit Kérékou à remporter un autre mandat, après quoi ses opposants ont dénoncé des irrégularités électorales. En 1999, Kérékou a présenté des excuses nationales pour le rôle important que les Africains avaient joué dans la traite des esclaves de l’Atlantique. Kérékou et l’ancien président Soglo ne se sont pas présentés aux élections de 2006, car tous deux ont été empêchés par les restrictions de la constitution concernant l’âge et le nombre total de candidats. Le 5 mars 2006, une élection a été jugée libre et équitable. Il en est résulté un ruissellement entre Yayi Boni et Adrien Houngbédji. Le second tour a eu lieu le 19 mars et a été remporté par Boni, qui a pris ses fonctions le 6 avril. Le succès des élections multipartites équitables au Bénin a été salué à l’échelle internationale. Boni a été réélu en 2011, obtenant 53,18% des suffrages au premier tour, suffisamment pour éviter un second tour. Il a été le premier président à remporter une élection sans ruissellement depuis le rétablissement de la démocratie en 1991. Lors des élections présidentielles de mars 2016, au cours desquelles Boni Yayi a été empêché par la constitution de briguer un troisième mandat, l’homme d’affaires Patrice Talon a remporté le deuxième tour avec 65,37% des voix, battant le banquier d’investissement et ancien Premier ministre Lionel Zinsou. Talon a prêté serment le 6 avril 2016. S’exprimant le même jour que la Cour constitutionnelle a confirmé les résultats, Talon a déclaré qu’il « s’attaquerait avant tout à la réforme constitutionnelle », discutant de son plan de limiter les présidents à un seul mandat de cinq ans afin de lutter contre la « complaisance ». Il a également déclaré qu’il prévoyait de réduire la taille du gouvernement de 28 à 16 membres.

La politique du Bénin

La politique du Bénin se déroule dans le cadre d’une république démocratique représentative présidentielle, dans laquelle le président du Bénin est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement, dans un système multipartite. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le pouvoir législatif appartient au gouvernement et à la législature. Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif. Le système politique est dérivé de la Constitution du Bénin de 1990 et de la transition ultérieure vers la démocratie en 1991. Le Bénin a obtenu des scores élevés dans l’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique 2013, qui mesure de manière globale l’état de la gouvernance à travers le continent. Le Bénin a été classé 18e sur 52 pays africains et a obtenu les meilleurs résultats dans les catégories de la sécurité et de l’État de droit et de la participation et des droits de l’homme. Dans son indice mondial de la liberté de la presse 2007, Reporters sans frontières classe le Bénin au 53e rang sur 169 pays. Le Bénin a été classé au 88e rang sur 159 pays dans une analyse de 2005 de la corruption policière, commerciale et politique.

L’économie du Bénin

L’économie du Bénin dépend de l’agriculture de subsistance, de la production de coton et du commerce régional. Le coton représente 40% du PIB et environ 80% des recettes officielles d’exportation. La croissance de la production réelle a été en moyenne d’environ 5% au cours des sept dernières années, mais la croissance démographique rapide a largement compensé cette augmentation. L’inflation a diminué au cours des dernières années. Le Bénin utilise le franc CFA, qui est arrimé à l’euro. L’économie du Bénin a continué de se renforcer au cours des dernières années, avec une croissance du PIB réel estimée à 5,1 et 5,7% en 2008 et 2009, respectivement. Le principal moteur de la croissance est le secteur agricole, le coton étant la principale exportation du pays, tandis que les services continuent de contribuer à la plus grande partie du PIB, principalement en raison de la situation géographique du Bénin, permettant le commerce, le transport, le transit et les activités touristiques avec les États voisins. Afin d’augmenter encore la croissance, le Bénin prévoit d’attirer davantage d’investissements étrangers, de mettre davantage l’accent sur le tourisme, de faciliter le développement de nouveaux systèmes de transformation des aliments et de produits agricoles, et d’encourager les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Des projets visant à améliorer le climat des affaires par des réformes du régime foncier, du système de justice commerciale et du secteur financier ont été inclus dans la subvention du Bénin de 307 millions de dollars du compte du défi du Millénaire signée en février 2006. Le Club de Paris et les créanciers bilatéraux ont assoupli la situation de la dette extérieure, le Bénin bénéficiant d’une réduction de la dette du G8 annoncée en juillet 2005, tout en faisant pression pour des réformes structurelles plus rapides. Un approvisionnement électrique insuffisant continue de nuire à la croissance économique du Bénin, bien que le gouvernement ait récemment pris des mesures pour accroître la production nationale d’électricité. Bien que les syndicats au Bénin représentent jusqu’à 75% de la main-d’œuvre formelle, la grande économie informelle a été signalée par la Confédération syndicale internationale (ITCU) comme contenant des problèmes persistants, notamment un manque d’égalité salariale entre les femmes, le recours au travail des enfants, et la question persistante du travail forcé. Le Bénin est membre de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA). Cotonou possède le seul port maritime et aéroport international du pays. Un nouveau port est actuellement en construction entre Cotonou et Porto Novo. Le Bénin est relié par des routes asphaltées à deux voies à ses pays voisins (Togo, Burkina Faso, Niger et Nigéria). Le service de téléphonie mobile est disponible à travers le pays auprès de divers opérateurs. Des connexions ADSL sont disponibles dans certaines régions. Le Bénin est connecté à Internet via des connexions par satellite (depuis 1998) et un seul câble sous-marin SAT-3 / WASC (depuis 2001), ce qui maintient le prix des données extrêmement élevé. Un soulagement est attendu avec le lancement du câble de la côte africaine à l’Europe en 2011. Bien que le taux de croissance du PIB de 4 à 5% soit resté constant au cours des deux dernières décennies, la pauvreté a augmenté. Selon l’Institut national de statistique et d’analyse économique du Bénin, les personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont passées de 36,2% en 2011 à 40,1% en 2015.

La démographie du Bénin

La majorité des 11 485 000 habitants du Bénin vivent dans le sud du pays. La population est jeune, avec une espérance de vie de 62 ans. Environ 42 groupes ethniques africains vivent dans ce pays, y compris les Yoruba dans le sud-est (migré de ce qui est aujourd’hui le Nigeria au 12ème siècle) ; les Dendi dans la zone centre-nord (venus du Mali au XVIe siècle); les Bariba et les Peuls au nord-est ; le Betammaribe et le Somba dans les montagnes Atakora ; les Fon dans la région d’Abomey dans le centre-sud et les Mina, Xueda et Aja (qui venaient du Togo) sur la côte. Les migrations récentes ont amené d’autres ressortissants africains au Bénin, notamment des Nigérians, des Togolais et des Maliens. La communauté étrangère comprend également de nombreux Libanais et Indiens impliqués dans le commerce et le commerce. Le personnel des nombreuses ambassades et missions d’aide étrangère européennes et des organisations non gouvernementales et divers groupes missionnaires représente une grande partie des 5500 habitants européens. Une petite partie de la population européenne est constituée de citoyens béninois d’origine française.

L’éducation du Bénin

Le taux d’alphabétisation au Bénin est parmi les plus bas du monde : en 2015, il était estimé à 38,4% (49,9% pour les hommes et 27,3% pour les femmes). Le Bénin a atteint l’enseignement primaire universel et la moitié des enfants (54%) étaient inscrits dans l’enseignement secondaire en 2013, selon l’Institut de statistique de l’UNESCO. Bien qu’à une époque le système éducatif n’était pas gratuit , le Bénin a aboli les frais de scolarité et applique les recommandations de son Forum éducatif de 2007.  Le gouvernement a consacré plus de 4% du PIB à l’éducation depuis 2009. En 2015, les dépenses publiques d’éducation (tous niveaux confondus) s’élevaient à 4,4% du PIB, selon l’Institut de statistique de l’UNESCO. Dans ces dépenses, le Bénin a consacré une part assez importante à l’enseignement supérieur : 0,97% du PIB. Entre 2009 et 2011, la part des jeunes inscrits à l’université est passée de 10% à 12% de la cohorte des 18-25 ans, l’un des ratios les plus élevés d’Afrique de l’Ouest. Les inscriptions des étudiants dans l’enseignement supérieur ont plus que doublé entre 2006 et 2011, passant de 50 225 à 110 181. Ces statistiques englobent non seulement le baccalauréat, la maîtrise et le doctorat. mais aussi des étudiants inscrits à des diplômes post secondaires sans diplôme.

Les langues du Bénin

Les langues locales sont utilisées comme langues d’enseignement dans les écoles élémentaires, le français n’étant introduit qu’après plusieurs années. Dans les villes plus riches, cependant, le français est généralement enseigné à un âge plus précoce. Au niveau secondaire, la langue locale est généralement interdite et le français est la seule langue d’enseignement. Les langues béninoises sont généralement transcrites avec une lettre distincte pour chaque son de parole (phonème), plutôt que d’utiliser des signes diacritiques comme en français ou des digraphes comme en anglais. Cela comprend le yoruba béninois, qui au Nigéria est écrit à la fois avec des signes diacritiques et des digraphes. Par exemple, les voyelles moyennes sont écrites é è, ô, o en français sont écrites e, ɛ, o, ɔ dans les langues béninoises, tandis que les consonnes sont écrites ng et sh ou ch en anglais sont écrites ŋ et c. Cependant, les digraphes sont utilisés pour les voyelles nasales et les consonnes labiales-vélaires kp et gb, comme dans le nom de la langue Fon Fon gbe / fõ ɡ͡be /, et les signes diacritiques sont utilisés comme marques de tonalité. Dans les publications de langue française, un mélange d’orthographes françaises et béninoises peut être observé.
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés