Acter le Discours de Ouaga de Macron: Cotonou a abrité le conclave 2024 des diplomates français en Afrique de l’ouest

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Cotonou (© 2024 Afriquinfos)- La capitale économique du Bénin a abrité fin avril 2024 la réunion annuelle des ambassadeurs et ambassadrices de France en Afrique de l’Ouest. Il était question pour ces diplomates d’échanger sur le « nouveau partenariat Afrique-France » impulsé via le discours de Ouagadougou du Président français Emmanuel Macron (en novembre 2017).  

Une quinzaine de chefs et cheffes de poste ont pris part à la réunion de Cotonou (du 25 au 26 avril 2024). L’objectif de cette séance était de «poursuivre la réflexion en cours depuis le discours du Président de la République Emmanuel Macron à Ouagadougou en novembre 2017, autour du partenariat entre la France et les pays ouest-africains fondé sur trois principes: l’équilibre, la réciprocité et la responsabilité », a notifié un communiqué de l’ambassade de France au Bénin chapeauté par Marc Vizy.

Lors de cette réunion annuelle des ambassadeurs de France en Afrique de l’Ouest, les représentants diplomatiques français ont eu des séances de travail avec des responsables béninois, des diplomates étrangers en poste au Bénin et des membres de la Société civile locale. Les discussions ont porté  notamment sur des sujets tels que le « partenariat avec les industries culturelles et créatives, ainsi que le rôle des diasporas africaines dans les relations entre la France et ses partenaires africains ».

En novembre 2017, le Président Macron prononçait à Ouagadougou un discours programmatique, initiateur d’une nouvelle relation entre la France et les pays du continent africain. En s’adressant particulièrement à la jeunesse, le Président a ouvert une nouvelle ère dans les relations entre la France et l’Afrique. Ere qui se concrétise par des engagements dans des domaines essentiels pour l’avenir du continent, fondés sur une relation plus partenariale avec les pays africains.

- Advertisement -

’Ce n’est pas simplement un dialogue franco-africain que nous devons reconstruire ensemble, mais bien un projet entre nos deux continents, une relation nouvelle’’, avait suggéré M. Macron. Et de souligner: « L’Afrique est gravée dans la mémoire française, dans la culture, dans l’Histoire, dans l’identité de la France et c’est là une force et une fierté que je veux cultiver, que je veux porter comme un atout de la France, pour la France et pour l’Afrique dans notre rapport au monde’’.

V. A.