Afrique de l'Ouest
10 mai 2020

CAN 2023: Des chantiers très en avance en Côte d’Ivoire

CAN 2023 | Le ministre ivoirien des Sports, Claude Danho Paulin ainsi que les Commissions du Comité d’Organisation de la […]

14 avril 2020 Afrique de l'Ouest

Présidence FIF /Eugène-Marie Diomandé se retire et se rallie à la candidature de Didier Drogba

Candidature de Didier Drogba à la FIF | Candidat déclaré à la Présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), l’ex-international […]

Lire la suite »
13 avril 2020 Afrique

CAF : la CAN fera son retour en été après ‘Cameroun 2021’

Le Caire (© 2020 Afriquinfos) – Cameroun 2021 – Exceptionnellement la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 se jouera en […]

Lire la suite »
20 mars 2020 Non classé

Le Festival de Cannes reporté à une date ultérieure en raison du Covid 19

Cannes (© 2020 Afriquinfos)- Le Festival de Cannes ne se tiendra pas « aux dates prévues », soit du 12 au 23 […]

Lire la suite »
14 mars 2020 Afrique de l'Ouest

Côte d’Ivoire : Gon Coulibaly, le dauphin officiel de M. Ouattara désigné candidat du parti ADO

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)-Ce Jeudi, l’homme de confiance du président Alassane Dramane Ouattara (ADO) Amadou Gon Coulibaly a été désigné, […]

Lire la suite »
Santé

Report des éliminatoires de la CAN Total 2021 en raison du Coronavirus

Le Caire (© 2020 Afriquinfos)- En raison de la crise sanitaire mondiale actuelle du « Covid-19 » ou Coronavirus, en pandémie par […]

Lire la suite »
13 mars 2020 Célébrités

Coronavirus : L’épouse du Premier ministre canadien Justin Trudeau, testée positif

Ottawa (© 2020 Afriquinfos)- Alors qu’elle rentre d’un séjour à Londres Sophie Grégoire Trudeau, l’épouse du Premier ministre canadien Justin […]

Lire la suite »
11 mars 2020 Afrique Centrale

Prochaine présidentielle au Burundi: six candidatures retenues

Bujumbura (© 2020 Afriquinfos)-« Au total, dix candidats ont présenté des dossiers de candidature à l’élection présidentielle. (Ils) ont été soumis […]

Lire la suite »
3 mars 2020 Afrique du Nord

Le Canada souhaite avoir le soutient de l’Algérie pour sa candidature en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité

Alger (© 2020 Afriquinfos)-Le Canada a émis ce lundi, son vœu lundi de voir l’Algérie soutenir sa candidature pour devenir […]

Lire la suite »
29 février 2020 Afrique australe

Afrique du sud : Un Blanc condamné à une amende pour une injure raciste qui a fait scandale

Johannesburg (© 2020 Afriquinfos)- Ce vendredi en Afrique du sud, a justice du pays a condamné à une amende de […]

Lire la suite »
27 février 2020 Afrique de l'Ouest

Présidentielle contestée à Bissau: un des candidats a déclaré son intention de se faire investir au poste de chef de l’Etat

L’un des deux candidats au second tour de la présidentielle en Guinée-Bissau a déclaré mercredi son intention de se faire […]

Lire la suite »
24 février 2020 Afrique du Nord

Décès à 37 ans d’Amr Fahmy, ancien SG de la CAF et candidat à la succession d’Ahmad Ahmad

Le Caire (© 2020 Afriquinfos)- Amr Fahmy, ancien Secrétaire général de la Confédération Africaine de Football (CAF) est décédé le […]

Lire la suite »
20 février 2020 Afrique de l'Ouest

Coopération économique Canada-Afrique: Le forum DACA édition 1e se dévoile à Abidjan

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)-La capitale économique de la Côte d’Ivoire accueille du 11 au 13 mars 2020, la première édition […]

Lire la suite »
La Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, officiellement CAN (Coupe d’Afrique des Nations), également appelée AFCON, ou Coupe d’Afrique des Nations Total après son sponsor principal, est la principale compétition de football des associations internationales d’hommes en Afrique. Il est sanctionné par la Confédération Africaine de Football (CAF) et a eu lieu pour la première fois en 1957. Depuis 1968, il se tient tous les deux ans. Les tenants du titre lors d’une Coupe des Confédérations de la FIFA se qualifient pour cette compétition.

En 1957, il n’y avait que trois pays participants à la CAN : l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie. L’Afrique du Sud devait initialement être compétitive, mais a été disqualifiée en raison de la politique d’apartheid du gouvernement alors au pouvoir. Depuis lors, le tournoi de la CAN s’est considérablement développé, ce qui a nécessité la tenue d’un tournoi de qualification. Le nombre de participants au tournoi  de la CAN final a atteint 16 en 1998 (16 équipes devaient concourir en 1996 mais le Nigeria s’est retiré, réduisant le champ à 15, et il en est de même avec le retrait du Togo en 2010), et jusqu’en 2017, le format était resté inchangé. Les seize équipes de la CAN étant réparties en quatre groupes de quatre équipes chacune, les deux meilleures équipes de chaque groupe passant à une phase éliminatoire. Le 20 juillet 2017, la Coupe d’Afrique des nations a été déplacée de janvier à juin et est passée de 16 à 24 équipes.

L’Égypte est la nation la plus titrée de l’histoire de la coupe, remportant le tournoi un record de sept fois (y compris lorsque l’Égypte était connue sous le nom de République arabe unie entre 1958 et 1961). Trois trophées différents ont été décernés au cours de l’histoire du tournoi, le Ghana et le Cameroun remportant les deux premières versions à conserver après que chacun d’eux ait remporté un tournoi à trois reprises. Le trophée actuel de la CAN a été décerné pour la première fois en 2002 et l’Égypte l’a remporté indéfiniment après avoir remporté son troisième titre consécutif sans précédent en 2010.

À partir de 2013, le tournoi de la CAN a été organisé pour se tenir les années impaires afin de ne pas entrer en conflit avec la Coupe du Monde de la FIFA.

Histoire de la CAN 

Années 50 à 60: Origines et premières années

L’origine de la Coupe d’Afrique des Nations remonte à juin 1956, lorsque la création de la Confédération africaine de football a été proposée lors du troisième congrès de la FIFA à Lisbonne. Il y avait des plans immédiats pour la tenue d’un tournoi continental et, en février 1957, la première Coupe d’Afrique des Nations a eu lieu à Khartoum, au Soudan. Il n’y avait aucune qualification pourle tournoi de la CAN, le champ étant composé des quatre nations fondatrices de la CAF (Egypte, Soudan, Ethiopie et Afrique du Sud). L’insistance de l’Afrique du Sud à ne sélectionner que des joueurs blancs pour son équipe en raison de sa politique d’apartheid a conduit à sa disqualification et, par conséquent, l’Éthiopie a obtenu un laissez-passer direct pour la finale. Par conséquent, seuls deux matchs ont été joués, l’Égypte étant couronnée première championne continentale après avoir battu le Soudan, pays hôte, en demi-finale et l’Éthiopie en finale. Deux ans plus tard, l’Égypte a accueilli le deuxième ANC au Caire avec la participation des trois mêmes équipes. L’Egypte, pays hôte et champion en titre, a de nouveau gagné après avoir battu le Soudan.

Le champ a grandi pour inclure neuf équipes pour le troisième ANC en 1962 à Addis-Abeba, et pour la première fois il y avait un tour de qualification pour déterminer quelles quatre équipes joueraient pour le titre. L’Éthiopie hôte et l’Égypte, championne en titre, ont reçu des places automatiques et ont été rejointes dans les quatre derniers par le Nigeria et la Tunisie. L’Égypte a fait sa troisième apparition finale consécutive, mais c’est l’Éthiopie qui est sortie victorieuse, après avoir d’abord battu la Tunisie puis abattu l’Égypte en prolongation.

Années 60 : Domination ghanéenne

En 1963, le Ghana a fait sa première apparition en accueillant l’événement et a remporté le titre après avoir battu le Soudan en finale de la CAN. Ils ont répété cela en devenant champions deux ans plus tard en Tunisie égalant l’Égypte en tant que double vainqueur avec une équipe qui ne comprenait que deux membres de retour de l’équipe de 1963. En 1965, la CAF a introduit une règle qui limite le nombre de joueurs étrangers dans chaque équipe à deux. La règle a persisté jusqu’en 1982.

Le format du tournoi final de la compétition de 1968 s’est élargi pour inclure huit des 22 équipes inscrites aux tours préliminaires. Les équipes de qualification ont été réparties en deux groupes de quatre pour disputer des tournois à tour de rôle, les deux meilleures équipes de chaque groupe se qualifiant pour les demi-finales, un système qui a été utilisé pour les finales jusqu’en 1992. La République démocratique du Congo a gagné son premier titre, battant le Ghana en finale. Depuis le tournoi de 1968, la compétition a lieu régulièrement tous les deux ans, les années paires. L’attaquant ivoirien Laurent Pokou a mené les tournois de 1968 et 1970 en marquant, avec respectivement six et huit buts, et son total de 14 buts est resté le record de tous les temps jusqu’en 2008. Le jeu a été couvert pour la télévision pour la première fois lors du tournoi de 1970 en Soudan, alors que les hôtes ont soulevé le trophée après avoir battu le Ghana, qui disputait sa quatrième finale consécutive.

Années 1970 : Une décennie de champions

Six nations différentes ont remporté des titres de 1970 à 1980: le Soudan, le Congo-Brazzaville, le Zaïre, le Maroc, le Ghana et le Nigéria. Le deuxième titre du Zaïre dans l’édition 1974 (ils ont remporté leur premier en tant que République démocratique du Congo) est venu après avoir affronté la Zambie en finale. Pour la seule fois à ce jour dans l’histoire de la compétition, le match a dû être rejoué car le premier match entre les deux équipes s’est terminé par un match nul 2-2 après prolongation. La finale a été reprogrammée deux jours plus tard, le Zaïre gagnant 2-0. L’attaquant Mulamba Ndaye a marqué les quatre buts du Zaïre lors de ces deux matches: il a également été le meilleur buteur du tournoi avec neuf buts, établissant un record pour un seul tournoi qui reste inégalé. Trois mois plus tôt, le Zaïre était devenu le premier pays d’Afrique subsaharienne à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA. Le Maroc a remporté son premier titre lors de l’ANC de 1976 en Éthiopie et le Ghana a remporté son troisième championnat en 1978, devenant ainsi la première nation à remporter trois titres.

Années 80 : Domination camerounaise et algérienne

Entre 1980 et 1990, le Cameroun a réussi à atteindre la finale de la Coupe d’Afrique trois fois de suite, remportant la compétition à deux reprises en 1984 et 1988 et perdant une fois aux tirs au but contre l’Égypte lors de l’édition 1986, l’autre équipe dominante durant cette période était l’Algérie, avec leurs solides apparitions en Coupe du monde de 1982 et décentes de 1986, la nation nord-africaine a perdu en finale contre le Nigeria, hôte du tournoi de 1980, permettant aux super-aigles de remporter leur premier championnat. Après l’édition de 1980, l’Algérie a atteint les demi-finales de chaque édition, à l’exception de la coupe de 1986, jusqu’à ce qu’elle remporte finalement la compétition en 1990. Le quatrième titre continental du Ghana est venu dans le tournoi de la coupe de 1982 où il a battu l’hôte de la Libye en finale. Le match s’est terminé par un match nul 1 à 1 après 120 minutes et le Ghana a remporté la séance de tirs au but pour devenir champion.

Années 90 : Le retour de l’Afrique du Sud

En 1990, le Nigéria a perdu une fois de plus lors de sa troisième apparition finale en quatre tournois, cette fois pour accueillir l’Algérie. La Coupe des Nations de 1992 a porté le nombre de participants au tournoi final à 12 ; les équipes étaient divisées en quatre groupes de trois, les deux meilleures équipes de chaque groupe se qualifiant pour les quarts de finale. Le milieu de terrain ghanéen Abedi « Pele » Ayew, qui a marqué trois buts, a été nommé meilleur joueur du tournoi après que ses contributions aient aidé le Ghana à atteindre la finale ; il a cependant été suspendu pour ce match et le Ghana a perdu contre la Côte d’Ivoire lors d’une séance de tirs au but qui a vu chaque équipe faire 11 tentatives pour déterminer le vainqueur. La Côte d’Ivoire a établi un record pour la compétition en tenant chacun de ses adversaires sans but lors des six matches du tournoi final.

Le format à 12 équipes et à trois groupes a été utilisé à nouveau deux ans plus tard, où les hôtes tunisiens ont été humiliés par leur élimination au premier tour. Le Nigéria, qui venait de se qualifier pour la Coupe du monde pour la première fois de son histoire, a remporté le tournoi, battant la Zambie, qui un an auparavant avait été frappée par un désastre lorsque la plupart de son équipe nationale est décédée dans un accident d’avion en voyageant pour jouer un Match de qualification pour la Coupe du monde 1994. L’attaquant nigérian Rashidi Yekini, qui avait dirigé le tournoi de 1992 avec quatre buts, a répété le meilleur buteur avec cinq buts.

L’Afrique du Sud a accueilli le 20e concours ACN en 1996, marquant leur toute première apparition après une interdiction de plusieurs décennies avec la fin de l’apartheid dans le pays et une tentative infructueuse de qualification en 1994. Le nombre de participants au tour final en 1996 a été étendu à les 16 actuels, répartis en quatre groupes. Cependant, le nombre réel d’équipes jouant dans la finale n’était que de 15 alors que le Nigeria s’est retiré du tournoi au dernier moment pour des raisons politiques. Bafana Bafana a remporté son premier titre à domicile, battant la Tunisie en finale.

Les Sud-Africains atteindraient à nouveau la finale deux ans plus tard au Burkina Faso, mais n’ont pas pu défendre leur titre, s’inclinant face à l’Egypte qui a remporté sa quatrième coupe.

Années 2000 : Les triplés sans précédent de l’Égypte

L’édition 2000 a été organisée conjointement par le Ghana et le Nigéria, qui ont remplacé l’hôte initialement désigné, le Zimbabwe. Après un match nul 2-2 après prolongation de la finale, le Cameroun a battu le Nigeria aux tirs au but. En 2002, les Lions indomptables du Cameroun ont remporté les deuxièmes titres consécutifs depuis que le Ghana l’avait fait dans les années 1960 et après que l’Égypte l’avait fait auparavant en 1957 et 1959. Toujours par le biais de tirs au but, les Camerounais ont battu le Sénégalais, qui a également fait ses débuts dans le Coupe du monde plus tard cette année-là. Les deux finalistes ont été éliminés en quart de finale deux ans plus tard en Tunisie, où les hôtes ont remporté leur premier titre, battant le Maroc 2-1 en finale. Le tournoi de 2006 a également été remporté par les hôtes, l’Égypte, qui ont atteint un cinquième titre continental record. Avant la Coupe d’Afrique des Nations 2008, plusieurs clubs européens ont appelé à repenser le calendrier du tournoi. Comme cela se déroule pendant la saison européenne, les joueurs impliqués manquent plusieurs matchs pour leurs clubs.

En janvier 2008, le président de la FIFA, Sepp Blatter, a annoncé qu’il souhaitait que le tournoi se déroule en juin ou juillet 2016, pour s’inscrire dans le calendrier international, bien que cela empêcherait de nombreux pays d’Afrique centrale et occidentale d’accueillir la compétition (car ces derniers mois se produisent pendant leur saison humide). Le tournoi de 2008 a été organisé par le Ghana et a vu l’Égypte conserver le trophée, remportant son sixième tournoi record en battant le Cameroun 1-0 en finale. 

Années 2010

L’Égypte a établi un nouveau record dans le tournoi 2010 organisé par l’Angola en remportant son troisième titre consécutif dans une réalisation sans précédent au niveau africain après avoir battu le Ghana 1-0 en finale, en conservant la coupe plaquée or indéfiniment et en étendant leur record à 7 titres continentaux (y compris lorsque l’Égypte était connue sous le nom d’UAR entre 1958 et 1961). L’Égypte est devenue le premier pays africain à remporter trois coupes consécutives et a rejoint le Mexique, l’Argentine et l’Iran qui ont également remporté leur coupe du continent 3 fois de suite. Le 31 janvier 2010, l’Égypte a établi un nouveau record africain, n’ayant pas été battu pendant 19 matches consécutifs de Coupe des Nations, depuis une défaite de 2 à 1 contre l’Algérie en Tunisie en 2004, et une séquence record de 9 victoires consécutives.

En mai 2010, il a été annoncé que le tournoi serait déplacé aux années impaires à partir de 2013 afin d’empêcher le tournoi de se dérouler la même année que la Coupe du monde. Cela signifiait également qu’il y avait deux tournois en douze mois en janvier 2012 (co-organisé par le Gabon et la Guinée équatoriale) et janvier 2013 (organisé par l’Afrique du Sud). Le passage de la Coupe des Confédérations de la FIFA d’une biennale à un tournoi quadriennal et le passage de la Coupe d’Afrique des nations de l’année paire à une année impaire ont signifié que certains anciens champions de la Coupe d’Afrique des nations tels que l’Égypte, la Zambie et la Côte d’Ivoire ( vainqueurs des tournois 2010, 2012 et 2015 respectivement) n’ont pas pu participer au tournoi de la Coupe des Confédérations.

En 2011, le Maroc a remporté la candidature pour accueillir l’édition 2015, et la Libye a remporté le droit d’accueillir le tournoi de 2013, mais la guerre civile libyenne de 2011 a incité la Libye et l’Afrique du Sud à échanger des années, l’Afrique du Sud accueillant en 2013 et la Libye accueillant en 2017. Les combats en cours en Libye ont finalement incité la CAF à déplacer le tournoi de 2017 au Gabon.

En 2012, la Zambie a remporté la finale après une séance de tirs au but contre la Côte d’Ivoire. Cela a attiré l’attention des médias depuis le match au Gabon, à seulement quelques centaines de mètres du lieu du crash de la catastrophe aérienne de 1993 de leur équipe nationale. Le tournoi 2013 a été remporté par le Nigeria, battant le Burkina Faso, finaliste pour la première fois.

En 2014-15, l’épidémie du virus Ebola ouest-africain a perturbé le tournoi. Toutes les activités de football au Libéria ont été suspendues et le stade Antoinette Tubman de Monrovia a été transformé en unité de traitement Ebola. La Coupe d’Afrique des Nations 2015 devait se tenir au Maroc, mais ils ont refusé d’organiser le tournoi aux dates prévues en raison des préoccupations liées à l’épidémie d’Ebola, il a donc été déplacé en Guinée équatoriale.

En 2020, les jours de match 3 et 4 des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, prévus du 25 au 30 mars 2020, ont été reportés. Cela était dû à la pandémie de coronavirus de 2019-2020.

Réformes de la CAN 

Sous la présidence d’Ahmad Ahmad, il y a eu des discussions concernant de nouveaux changements à la Coupe d’Afrique des Nations. En juillet 2017, deux changements ont été proposés :

  • Passez la compétition de janvier à l’été de l’hémisphère Nord
  • Extension de 16 à 24 équipes (à partir de la Coupe d’Afrique des Nations 2019)
Le 20 juillet 2017, la Commission exécutive des FAC a approuvé les propositions lors d’une réunion à Rabat, au Maroc.

Parrainage de la CAN

En juillet 2016, Total a obtenu les droits d’un programme de parrainage de huit ans pour soutenir 10 des principales compétitions de la CAF. Cela a commencé avec la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon qui a été renommée « Coupe d’Afrique des Nations Total ».

Prix ​​en argent de la CAN 

Le prix décerné au vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 s’est élevé à 4,5 millions de dollars.

Trophées de la CAN 

Tout au long de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations, trois trophées différents ont été décernés aux vainqueurs de la compétition. Le trophée original, en argent, était le trophée Abdelaziz Abdallah Salem, du nom du premier président des FAC, l’Egyptien Abdelaziz Abdallah Salem. En tant que premier vainqueur de trois tournois de la Coupe d’Afrique des nations, le Ghana a obtenu le droit de détenir définitivement le trophée en 1978.

Le deuxième trophée a été décerné de 1980 à 2000, et a été nommé « Trophée de l’unité africaine » ou « Coupe de l’unité africaine ». Il a été donné à la CAF par le Conseil suprême des sports en Afrique avant le tournoi de 1980 et c’était une pièce cylindrique avec les anneaux olympiques sur une carte du continent gravée dessus. Il était assis sur une base carrée et avait des poignées triangulaires stylisées. Le Cameroun a remporté la Coupe Unity indéfiniment après être devenu triple champion en 2000.

En 2001, le troisième trophée a été révélé, une coupe plaquée or conçue et fabriquée en Italie. Le Cameroun, détenteur permanent du trophée précédent, a été la première nation à recevoir le nouveau trophée après avoir remporté l’édition 2002. L’Égypte a remporté la coupe plaquée or indéfiniment après être devenue triple championne en 2010. Contrairement aux vainqueurs précédents qui auraient ensuite emporté le trophée à la maison, l’Égypte s’est vu remettre une réplique spéciale pleine grandeur qu’elle était autorisée à conserver. Les gagnants des première et deuxième fois obtiennent généralement une réplique de plus petite taille pour leurs armoires à trophées.

Lieux des tournois de la CAN

  1. 1957 : Soudan
  2. 1959 : République arabe unie
  3. 1962 : Éthiopie
  4. 1963 : Ghana
  5. 1965 : Tunisie
  6. 1968 : Éthiopie
  7. 1970 : Soudan
  8. 1972 : Cameroun
  9. 1974 : Égypte
  10. 1976 : Éthiopie
  11. 1978 : Ghana
  12. 1980 : Nigéria
  13. 1982 : Libye
  14. 1984 : Côte d’Ivoire
  15. 1986 : Égypte
  16. 1988 : Maroc
  17. 1990 : Algérie
  18. 1992 : Sénégal
  19. 1994 : Tunisie
  20. 1996 : Afrique du Sud
  21. 1998 : Burkina Faso
  22. 2000 : Ghana, Nigéria
  23. 2002 : Mali
  24. 2004 : Tunisie
  25. 2006 : Égypte
  26. 2008 : Ghana
  27. 2010 : Angola
  28. 2012 : Gabon, Guinée équatoriale
  29. 2013: Afrique du Sud
  30. 2015 : Guinée équatoriale
  31. 2017 : Gabon
  32. 2019 : Égypte
  33. 2021 : Cameroun
  34. 2023 : Côte d’Ivoire
  35. 2025 : Guinée
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés