Sénégal
22 décembre 2011

Sénégal : un taux de croissance 4,4% attendu en 2012

DAKAR (Xinhua) – Le taux de croissance de l’ économie sénégalaise devrait passer de 4% en 2011 à 4,4% en 2012, à la faveur du « rétablissement d’un approvisionnement satisfaisant en électricité », a annoncé le ministère de l’Economie et des Finances.

21 décembre 2011 Sénégal

Le président Wade pose la première pierre du Musée des Civilisations noires

DAKAR (Xinhua) – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a procédé mardi à Dakar à la pose de la première pierre du Musée des Civilisations noires, financé à hauteur de 15 milliards de francs CFA (près de 30 millions USD) par la Chine.

Lire la suite »
Sénégal

Mort de huit militaires en Casamance

DAKAR (Xinhua) – Huit militaires de l’armée sénégalaise ont trouvé la mort mardi lors d’une intervention contre les rebelles indépendantistes dans le département de Bignona (sud) en Casamance, a-t-on de source officielle.

Lire la suite »
20 décembre 2011 Sénégal

Sénégal/présidentielle : le pouvoir des chefs religieux sera aussi à l’épreuve (MAGAZINE)

DAKAR (Xinhua) – Rien ne peut se faire au Sénégal sans les marabouts. Ces chefs religieux musulmans animent non seulement la vie religieuse, mais aussi régulent la vie politique et sociale.

Lire la suite »
18 décembre 2011 Sénégal

Une aile du mouvement indépendantiste de Casamance se transforme en parti politique

DAKAR (Xinhua) – Une aile dissidente du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), rébellion indépendantiste, a décidé de se transformer en parti politique à l’ issue d’un congrès tenu samedi à Ziguinchor, principale ville de cette région sud du Sénégal.

Lire la suite »
17 décembre 2011 Sénégal

Les émigrés sénégalais en Italie : entre l’espoir et l’enfer (MAGAZINE)

DAKAR (Xinhua) – Les images des corps de deux Sénégalais abattus en Italie a éclipsé le débat politique au Sénégal plongeant le pays dans un grand état de choc.

Lire la suite »
16 décembre 2011 Sénégal

Le président sénégalais confirme sa volonté de briguer un troisième mandat

DAKAR (Xinhua) – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a réaffirme sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle de février 2012, estimant clos le débat sur l’irrecevabilité de sa candidature.

Lire la suite »
Sénégal

Arrestations de pêcheurs sénégalais par les garde-côtes mauritaniens

NOUAKCHOTT (Xinhua) – Quelque 12 pêcheurs sénégalais ont été arrêtés dans la nuit du mercredi à jeudi, par la marine mauritanienne, au large de N’Diago (sud-ouest de Nouakchott) pour « avoir tenté d’agresser une équipe de la surveillance maritime mauritanienne », a appris Xinhua des sources sécuritaire.

Lire la suite »
14 décembre 2011 Sénégal

L’armée sénégalaise dément la perte de quatre éléments en Casamance

DAKAR (Xinhua) – l’Armée sénégalaise a démenti les informations faisant état de la mort de quatre militaires lors d’une attaque armée d’un cantonnement militaire dans la région de Casamance, dans le sud du Sénégal.

Lire la suite »
13 décembre 2011 Sénégal

4 militaires tués et un vingtaine de disparus lors d’une attaque en Casamance

DAKAR (Xinhua) – Quatre militaires sénégalais ont été tués et une vingtaine d’autres sont portés disparus suite à une attaque armée perpétrée mardi matin contre un cantonnement militaire, dans la région de Casamance (sud du Sénégal), rapporte la presse locale.

Lire la suite »
12 décembre 2011 Sénégal

Sénégal : investiture de Macky Sall comme candidat à la présidentielle de 2012

DAKAR (Xinhua) – Macky Sall, ancien Premier ministre sénégalais (avril 2004 – juin 2007) et président de l’Alliance pour la république (APR, opposition), a été investi candidat à l’élection présidentielle du 26 février 2012 par 28 partis politiques et quatre mouvements citoyens lors d’un congrès dans la banlieue de Dakar.

Lire la suite »
Sénégal

Crise alimentaire / Afrique de l’Ouest: Des Millions de personnes risquent de vivre une crise alimentaire grave si aucune action rapide n’est entreprise, selon Oxfam

DAKAR (© 2011 APO) – Des millions de personnes en Afrique de l’Ouest pourraient être sauvées d’une grave crise alimentaire si des actions de prévention à grande échelle étaient menées dans cette région, a déclaré Oxfam (http://www.oxfam.org) aujourd’hui. Les premiers indicateurs disponibles soulignent les risques d’une crise alimentaire en 2012, avec des populations particulièrement à risque en Mauritanie, au Niger, au Burkina Faso, au Mali et au Tchad.

Lire la suite »
6 décembre 2011 Sénégal

Rapatriement en Mauritanie de 329 refugiés mauritaniens établis au Sénégal

NOUAKCHOTT (Xinhua) – Un groupe de 329 réfugiés mauritaniens en provenance du Sénégal a été rapatrié, mardi, à Rosso (204 km au sud de la capitale), a appris xinhua de source officielle.

Lire la suite »
1 décembre 2011 Sénégal

Le port de Dakar étrenne son nouveau terminal à conteneurs

DAKAR (Xinhua) – Le Port autonome de Dakar ( PAD) a étrenné mercredi son nouveau terminal à conteneurs et son équipement en matériels modernes de manutention, construits par son partenaire Dubaï Port World (DPW), a rapporté l’agence de presse sénégalaise.

Lire la suite »
25 novembre 2011 Sénégal

Saisie de plus de 1,3 kg de cocaïne sur une ressortissante guinéenne à l’aéroport de Dakar

DAKAR (Xinhua) – La police sénégalaise a arrêté une ressortissante guinéenne en début de semaine à l’aéroport de Dakar en possession de 1,3 kg de cocaïne, a appris Xinhua de sources sécuritaire.

Lire la suite »
24 novembre 2011 Sénégal

Sénégal: Deux banques locales financent la campagne arachidière

DAKAR (Xinhua) – Deux banques locales, Banque Atlantique et Ecobank, vont financer la campagne arachidière 2011- 2012 au Sénégal pour un montant de 50 milliards de Francs CFA, a-t- on appris de source officielle jeudi.

Lire la suite »
21 novembre 2011 Sénégal

Présidentielle 2012 : Des juristes sénégalais et étrangers estiment valide la la candidature du président Wade

DAKAR (Xinhua) – Des constitutionnalistes sénégalais et étrangers ont jugé recevable la candidature déclarée du président Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de février 2012, au cours du table-ronde organisée lundi à Dakar par les partis de la mouvance présidentielle.

Lire la suite »
19 novembre 2011 Sénégal

Sénégal : deux députés trouvent la mort dans un accident de la circulation

DAKAR (Xinhua ) – Deux députés sénégalais du groupe libéral et démocratique (majorité au pouvoir) ont trouvé la mort samedi dans un accident de la circulation dans le nord du Sénégal, a appris Xinhua de source parlementaire.

Lire la suite »
13 novembre 2011 Sénégal

Séoul va construire au Sénégal une centrale à charbon de 250 mégawatts

DAKAR (Xinhua) – Le gouvernement sénégalais a signé avec la Corée du Sud un accord de coopération en vue de la construction, d’une centrale à charbon de 250 mégawatts, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Lire la suite »
10 novembre 2011 Sénégal

Sénégal : Wade invite les deux leaders de l’opposition à rejoindre son gouvernement

DAKAR (Xinhua) – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a invité les deux leaders de la coalition de l’opposition « Benno Siggil Seenegal », Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng, à le rejoindre dans son gouvernement, en raison de leurs difficultés à s’entendre sur un candidat unique de l’opposition.

Lire la suite »
2 novembre 2011 Sénégal

Le Sénégal lève l’interdiction de son espace aérien aux vols à destination ou en provenance de la Guinée

DAKAR (Xinhua) – Le gouvernement sénégalais a levé sa décision, prise mardi,de fermer son espace aérien à tous les avions à destination ou en provenance de la Guinée, après la restitution de l’avion de la compagnie Senegal Airlines, bloqué à Conakry, a appris Xinhua mercredi de source officielle.

Lire la suite »
Sénégal

L’appareil de Sénégal Airlines immobilisé dans la capitale guinéenne a enfin décollé

CONAKRY (Xinhua) – L’appareil de la compagnie sénégalaise Sénégal Airlines qui avait été immobilisé sur le tarmac de l’Aéroport international de Conakry a pu quitter la nuit dernière la capitale guinéenne pour Dakar.

Lire la suite »
31 octobre 2011 Sénégal

Sénégal-présidentielle 2012 : La principale coalition de l’opposition diffère le choix de son candidat

DAKAR (Xinhua) – La principale coalition de l’opposition sénégalaise, Benno Siggil Sénégal, a diffèré lundi la désignation de son candidat de l’unité à l’élection présidentielle du 26 février 2012, a appris Xinhua.

Lire la suite »
29 octobre 2011 Sénégal

L’Afrique de l’Ouest barre la voie aéroportuaire aux narco trafiquants

DAKAR (Xinhua) – L’Afrique de l’Ouest barre la voie aéroportuaire aux narco trafiquants en procédant au lancement mercredi à Dakar de la première cellule aéroportuaire anti-trafic (CAAT) avec la collaboration de ses partenaires en lutte contre le trafic de drogue.

Lire la suite »
28 octobre 2011 Sénégal

Sénégal : mise en service de la première autoroute à péage du pays

DAKAR (xinhua) – Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a procédé vendredi à la mise en service de la première l’autoroute à péage, a constaté Xinhua.

Lire la suite »
25 octobre 2011 Sénégal

Plaidoyer pour une insertion totale de l’Afrique dans la communauté Internet

DAKAR (Xinhua) – Avec seulement 5% des utilisateurs, l’Afrique n’est pas encore bien ancrée dans la communauté Internet, constatent experts et gouvernants qui prennent part à Dakar à la 42e rencontre internationale de l’ Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN).

Lire la suite »
Sénégal

Décès du prince héritier saoudien: le président sénégalais en Arabie Saoudite pour présenter ses condoléances

DAKAR ( Xinhua) – Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a quitté Dakar mardi pour l’Arabie saoudite en vue présenter les condoléances du Sénégal à la famille royale, suite au décès du prince héritier, le sultan Ben Abdel Aziz, a appris Xinhua.

Lire la suite »
20 octobre 2011 Sénégal

Le FMI prévoit un ralentissement de l’économie du Sénégal en 2011

DAKAR (Xinhua) – L’économie Sénégalaise va connaître un ralentissement en 2011 avec un taux de croissance du produit intérieur brut de 4% à la fin de l’année, rapporte le Fonds monétaire international (FMI).

Lire la suite »
19 octobre 2011 Sénégal

Le Sénégal invite l’OIM à faire respecter les droits à plus de dignité des ressortissants subsahariens en Libye

DAKAR (Xinhua) – Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Madické Niang, a invité mardi l’Organisation internationale des migrations (OIM) à peser de tout son poids pour faire respecter le droit à plus de dignité des ressortissants subsahariens en Libye.

Lire la suite »
17 octobre 2011 Sénégal

Dakar et Bruxelles signent un nouvel accord aérien

DAKAR (Xinhua) — Le Sénégal et la Belgique ont signé lundi à Dakar un nouvel accord aérien qui va se traduire par huit fréquences hebdomadaires de vols entre les deux pays, mettant fin à une brouille diplomatique de quelques mois.

Lire la suite »
7 octobre 2011 Sénégal

Sénégal : Wade demande une enquête sur la mort d’une élève-officier sénégalaise au Mali

DAKAR (Xinhua) — Le président sénégalais Abdoulaye Wade a demandé à son ministre des Forces armées de diligenter une enquête sur les circonstances de la mort à Koulikoro (Mali) de Fatou Seck Gningue, élève-officier sénégalaise, a-t-on appris de source officielle.

Lire la suite »
20 septembre 2011 Sénégal

Le Sénégal boucle le financement de la construction de l’aéroport international Blaise Diagne

DAKAR (Xinhua) – L’Etat du Sénégal a bouclé le financement de la construction de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD, 47 km de Dakar) avec la signature d’une convention de financement à hauteur de 265 milliards FCFA (plus de 400 millions d’euros) avec un pool bancaire.

Lire la suite »
13 septembre 2011 Sénégal

Dakar rejette les accusations de complot du président guinéen

DAKAR (Xinhua) — Le gouvernement sénégalais a rejeté lundi les accusations du président guinéen Alpha Condé, selon lesquelles la tentative manquée de complot du 19 juillet, a été préparée au Sénégal et en Gambie.

Lire la suite »
7 septembre 2011 Sénégal

Retour à Dakar d’une quarantaine de jeunes sénégalais refoulés d’Espagne

DAKAR (Xinhua) — Une quarantaine de jeunes sénégalais, expulsés d’Espagne, sont arrivés mercredi matin à Dakar, rapporte la presse locale.

Lire la suite »
30 août 2011 Sénégal

Sénégal/présidentielle 2012 : la caution passe de 6 à 65 millions de Francs CFA

DAKAR (Xinhua) – La caution à payer par chaque candidat pour pouvoir participer à l’élection présidentielle de février 2012 au Sénégal a été fortement augmenté en passant de 6 à 65 millions de Francs CFA, annonce-t-on de source officielle mardi.

Lire la suite »
25 août 2011 Sénégal

Le Sénégal prévoit un taux de croissance de 4,5% en 2011

DAKAR, 25 août (Xinhua) – Le gouvernement sénégalais prévoit en 2011 un taux de croissance de 4,5% soit une petite hausse par rapport en 2010, a annoncé jeudi, Néné Mboup Ndiaye Dieng, directrice de cabinet du ministre de l’Economie.

Lire la suite »
23 août 2011 Sénégal

Le Japon équipe le Sénégal pour lutter contre les inondations

DAKAR (Xinhua) – Le gouvernement sénégalais a réceptionné mardi un premier lot de matériel d’une valeur de 4 milliards de FCFA, destiné à lutter contre les inondations dans les régions de Dakar et de l’intérieur, a constaté Xinhua.

Lire la suite »
19 août 2011 Sénégal

Somalie : appel à la solidarité du musicien sénégalais Youssou Ndour

DAKAR (Xinhua) – L’artiste sénégalais Youssou Ndour a invité vendredi les Africains à un élan de solidarité en faveur des populations somaliennes frappées par la famine. « C’ est avec humilité que j’invite les artistes, les chefs d’ entreprise, les leaders d’opinion, les sportifs, les autres membres de la société civile, des citoyens africains en définitive, les chefs d’Etat et chefs de gouvernement de l’Union africaine et ceux des autres continents, à s’approprier et à porter l’élan de solidarité pour la Somalie », a-t-il demandé dans un communiqué de presse.

Lire la suite »
9 août 2011 Sénégal

Financement de la Banque islamique pour l’énergie et l’éducation

DAKAR (Xinhua) – La Banque islamique de Développement (BID) a accordé au Sénégal un financement de 52 milliards de Francs CFA pour l’achat d’une centrale électrique de 70 MW et la modernisation des écoles coraniques, a appris mardi Xinhua de source officielle.

Lire la suite »
Sénégal

Sénégal: repos biologique pour la pêche maritime à partir de septembre

DAKAR (Xinhua) – La période annuelle de fermeture temporaire des pêches dans les eaux sénégalaises, pour un repos biologique, démarre du 1er septembre pour se terminer le 30 novembre prochain, annonce mardi le ministère de l’Economie maritime. Dans un communiqué, le ministère précise qu’à partir du 1er septembre, il est « interdit à tout navire de pêche concerné de procéder à toute opération de pêche et à des opérations connexes de pêche, telles que définies par le code de la pêche maritime ».

Lire la suite »
4 août 2011 Sénégal

Sénégal Airlines va transporter les pèlerins sénégalais à la Mecque

DAKAR (Xinhua) – Le Premier ministre sénégalais, Souleymane Ndéné Ndiaye, a annoncé jeudi que LA compagnie aérienne, Sénégal Airlines va transporter cette année les fidèles musulmans aux lieux saints de l’islam.

Lire la suite »
1 août 2011 Sénégal

Sénégal : création des Eléments Français au Sénégal (EFS)

CAP VERT (© 2011 EMA) – Après 37 années d’existence, les Forces Françaises du Cap Vert deviennent le 1er aout les Eléments Français au Sénégal (EFS).

Lire la suite »
31 juillet 2011 Sénégal

Départ de 900 militaires français basés à Dakar

DAKAR (Xinhua) – 900 des 1200 militaires des Forces Françaises du Cap-Vert (FFCV) quittent ce dimanche le Sénégal pour laisser la place à 300 soldats des Eléments français au Sénégal (EFS), dans le cadre de la reprise des bases militaires françaises, a appris Xinhua.

Lire la suite »
28 juillet 2011 Sénégal

Le Sénégal propose une rencontre avec la Mauritanie pour règlementer la crise des transports

NOUAKCHOTT (Xinhua) – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a proposé à son homologue mauritanien Mohamed Ould Abedl Aziz d’organiser des rencontres de la commission de coopération sénégalo-mauritanienne pour régler les problèmes relatifs à la crise des transports terrestre et aériens entre les deux pays, a-t-on appris à Nouakchott de source officielle.

Lire la suite »
Sénégal

L’extradition de Hissène Habré vers la Belgique de plus en plus agitée

DAKAR (Xinhua) – La Belgique est de plus en plus agitée comme lieu d’extradition et de procès de l’ancien président Tchadien Hissène Habré en exil à Dakar depuis sa chute en 1990.

Lire la suite »
27 juillet 2011 Sénégal

La BOAD permet au Sénégal de boucler le financement du plan de restructuration du secteur énergétique

DAKAR (Xinhua) — La Banque ouest africaine de développement (BOAD) a accordé 56,881 milliards de Francs CFA au Sénégal, lui permettant de boucler le processus de financement de son plan de relance et de restructuration du secteur énergétique, aux termes de quatre accords signés mardi à Dakar.

Lire la suite »
26 juillet 2011 Sénégal

Nomination d’un ministre chargé des élections

DAKAR (Xinhua) – Le président sénégalais, Abdoulaye Wade a nommé lundi soir un ministre chargé des Elections, annonce-t-on de source officielle.

Lire la suite »
Sénégal

Polémique autour de la nomination du nouveau ministre des élections du Sénégal

DAKAR (Xinhua) – La nomination, lundi par le président Abdoulaye Wade, de Cheikh Guéye comme ministre chargé des élections a suscité déjà une vive polémique entre partis politiques. Cette nomination résulte des pressions exercées par les partis d’opposition pour que le ministre de l’Intérieur, Ousmane, membre du parti du président Wade, ne soit plus chargé de l’organisation des élections.

Lire la suite »
Sénégal

La BOAD permet au Sénégal de boucler le financement du plan de restructuration du secteur énergétique

DAKAR (Xinhua) – La Banque ouest africaine de développement (BOAD) a accordé 56,881 milliards de Francs CFA au Sénégal, lui permettant de boucler le processus de financement de son plan de relance et de restructuration du secteur énergétique, aux termes de quatre accords signés mardi à Dakar.

Lire la suite »
24 juillet 2011 Sénégal

Le président Wade retire l’organisation des élections au ministère de l’Intérieur

DAKAR (Xinhua) – Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé samedi devant des milliers de ses partisans sa décision de retirer l’organisation des élections à son ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom, pour répondre à une revendication de l’opposition.

Lire la suite »
Le Sénégal officiellement la République du Sénégal est un pays d’Afrique de l’Ouest. Le Sénégal est bordé par la Mauritanie au nord, le Mali à l’est, la Guinée au sud-est et la Guinée-Bissau au sud-ouest. Le Sénégal entoure également la Gambie, un pays occupant une étroite bande de terre le long des rives du fleuve Gambie, qui sépare la région sud de la Casamance au Sénégal du reste du pays. Le Sénégal partage également une frontière maritime avec le Cap-Vert. La capitale économique et politique du Sénégal est Dakar. C’est une république présidentielle unitaire et est le pays le plus occidental du continent de l’Ancien Monde, ou Afro-Eurasie. Il doit son nom au fleuve Sénégal qui le borde à l’est et au nord. Le Sénégal couvre une superficie de près de 197 000 kilomètres carrés (76 000 milles carrés) et compte environ 16 millions d’habitants. Le climat est typiquement sahélien, bien qu’il y ait une saison des pluies.

L’histoire du Sénégal

Époques précoce et précoloniale

Les découvertes archéologiques dans toute la région indiquent que le Sénégal était habité à l’époque préhistorique et a été occupé en permanence par divers groupes ethniques. Certains royaumes ont été créés autour du 7ème siècle : Takrur au 9ème siècle, Namandiru et l’empire Jolof aux 13ème et 14ème siècles. Le Sénégal oriental faisait autrefois partie de l’Empire du Ghana. L’islam a été introduit par le contact de Toucouleur et Soninke avec la dynastie almoravide du Maghreb, qui à son tour l’a propagé avec l’aide des Almoravides et des alliés toucouleur. Ce mouvement a fait face à la résistance des ethnies des religions traditionnelles, les Serers en particulier. Aux XIIIe et XIVe siècles, la région est tombée sous l’influence des empires à l’est ; l’Empire Jolof du Sénégal a également été fondé à cette époque. Dans la région de la Sénégambie, entre 1300 et 1900, près d’un tiers de la population a été réduite en esclavage, généralement à la suite de captifs capturés lors d’une guerre. Au 14ème siècle, l’Empire Jolof est devenu plus puissant, ayant uni Cayor et les royaumes de Baol, Sine, Saloum, Waalo, Futa Tooro et Bambouk, ou une grande partie de l’Afrique de l’Ouest actuelle. L’empire était une confédération volontaire de divers États plutôt qu’un empire construit sur la conquête militaire. L’empire a été fondé par Ndiadiane Ndiaye, une partie Serer et une partie Toucouleur, qui a pu former une coalition avec de nombreuses ethnies, mais s’est effondré vers 1549 avec la défaite et le meurtre de Lele Fouli Fak par Amari Ngone Sobel Fall.

L’ère coloniale

Au milieu du XVe siècle, les Portugais ont débarqué sur la côte sénégalaise, suivis par des commerçants représentant d’autres pays, dont les Français. Diverses puissances européennes le Portugal, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne se disputèrent le commerce dans la région à partir du XVe siècle. En 1677, la France a pris le contrôle de ce qui était devenu un point de départ mineur dans la traite négrière atlantique l’île de Gorée à côté du Dakar moderne, utilisée comme base pour acheter des esclaves aux chefferies belligérantes du continent. Les missionnaires européens ont introduit le christianisme au Sénégal et en Casamance au 19ème siècle. Ce n’est que dans les années 1850 que les Français ont commencé à s’étendre sur le continent sénégalais après avoir aboli l’esclavage et commencé à promouvoir une doctrine abolitionniste, ajoutant des royaumes indigènes comme le Waalo, Cayor, Baol et Jolof Empire. Les colons français envahissent progressivement et prennent le contrôle de tous les royaumes à l’exception du Sine et du Saloum sous le gouverneur Louis Faidherbe. Yoro Dyao était aux commandes du canton de Foss-Galodjina et a été placé au-dessus de Wâlo (Ouâlo) par Louis Faidherbe, où il a servi comme chef de 1861 à 1914. La résistance sénégalaise à l’expansion française et à la limitation de leur commerce d’esclaves lucratif a été menée en partie par Lat-Dior, Damel de Cayor et Maad a Sinig Kumba Ndoffene Famak Joof, le Maad a Sinig of Sine, ce qui a entraîné la bataille de Logandème. En 1915, plus de 300 Sénégalais sont passés sous le commandement australien, avant la prise de Damas par les Australiens, avant l’arrivée attendue du célèbre Lawrence d’Arabie. La diplomatie française et britannique dans la région a été mise en déroute.

Indépendance (1960)

Le 4 avril 1959, le Sénégal et le Soudan français ont fusionné pour former la Fédération du Mali, devenue totalement indépendante le 20 juin 1960, à la suite d’un accord de transfert de pouvoir signé avec la France le 4 avril 1960. En raison de difficultés politiques internes, la Fédération a éclaté le 20 août, lorsque le Sénégal et le Soudan français (rebaptisés République du Mali) ont chacun proclamé leur indépendance. Léopold Sédar Senghor a été le premier président du Sénégal en septembre 1960. Senghor était un homme très bien lu, éduqué en France. Il était un poète et philosophe qui a personnellement rédigé l’hymne national sénégalais « Pincez tous vos koras, frappez les balafons ». Pro-africain, il a défendu une marque de socialisme africain. En 1980, le président Senghor a décidé de se retirer de la politique. L’année suivante, il a transféré le pouvoir en 1981 à son successeur trié sur le volet, Abdou Diouf. L’ancien Premier ministre Mamadou Dia, qui était le rival de Senghor, s’est présenté aux élections en 1983 contre Diouf, mais a perdu. Senghor a déménagé en France, où il est décédé à l’âge de 96 ans. Dans les années 1980, Boubacar Lam a découvert l’histoire orale sénégalaise qui a été initialement compilée par le noble Tuculor, Yoro Dyâo, peu de temps après la Première Guerre mondiale, qui a documenté les migrations en Afrique de l’Ouest depuis la vallée du Nil ; les groupes ethniques, du fleuve Sénégal au delta du Niger, ont conservé les traditions d’origine orientale. Le Sénégal s’est joint à la Gambie pour former la Confédération sénégalaise nominale le 1er février 1982. Cependant, le syndicat a été dissous en 1989. Malgré les pourparlers de paix, un groupe séparatiste du sud (Mouvement des forces démocratiques de Casamance ou MFDC) dans la région de Casamance s’est affronté de façon sporadique. avec les forces gouvernementales depuis 1982 dans le conflit en Casamance. Au début du 21e siècle, la violence a cessé et le président Macky Sall a eu des entretiens avec les rebelles à Rome en décembre 2012. Abdou Diouf a été président entre 1981 et 2000. Il a encouragé une participation politique plus large, réduit la participation du gouvernement dans l’économie et élargi les engagements diplomatiques du Sénégal, en particulier avec d’autres pays en développement. La politique intérieure a parfois débordé sur la violence de la rue, les tensions frontalières et un violent mouvement séparatiste dans la région sud de la Casamance. Néanmoins, l’engagement du Sénégal en faveur de la démocratie et des droits de l’homme s’est renforcé. Abdou Diouf a servi quatre mandats en tant que président. Lors de l’élection présidentielle de 1999, le chef de l’opposition Abdoulaye Wade a battu Diouf lors d’une élection jugée libre et équitable par les observateurs internationaux. Le Sénégal a connu sa deuxième transition pacifique du pouvoir, et sa première d’un parti politique à un autre. Le 30 décembre 2004, le président Wade a annoncé qu’il signerait un traité de paix avec le groupe séparatiste de la région de Casamance. Cependant, cela n’a pas encore été mis en œuvre. Des pourparlers ont eu lieu en 2005, mais les résultats n’ont pas encore abouti à une résolution.

La politique du Sénégal

Le Sénégal est une république avec une présidence ; le président est élu tous les cinq ans à partir de 2016, soit auparavant sept ans de l’indépendance à 2001, cinq ans de 2001 à 2008, et encore 7 ans de 2008 à 2016, par des électeurs adultes. Le premier président, Léopold Sédar Senghor, était poète et écrivain, et fut le premier Africain élu à l’Académie française. Le deuxième président du Sénégal, Abdou Diouf, a par la suite été secrétaire général de l’Organisation de la Francophonie. Le troisième président était Abdoulaye Wade, un avocat. Le président actuel est Macky Sall, élu en mars 2012 et réélu en février 2019. Le Sénégal compte plus de 80 partis politiques. Le parlement monocaméral est composé de l’Assemblée nationale, qui compte 150 sièges (un Sénat était en place de 1999 à 2001 et de 2007 à 2012). Un système judiciaire indépendant existe également au Sénégal. Les plus hautes juridictions du pays chargées des questions commerciales sont le conseil constitutionnel et la cour de justice, dont les membres sont nommés par le président.

Culture politique

Actuellement, le Sénégal a une culture politique quasi-démocratique, l’une des transitions démocratiques post-coloniales les plus réussies en Afrique. Les administrateurs locaux sont nommés et tenus responsables par le président. Les marabouts, chefs religieux des différentes confréries musulmanes du Sénégal, ont également exercé une forte influence politique dans le pays, notamment sous la présidence de Wade. En 2009, Freedom House a rétrogradé le statut du Sénégal de «libre» à «partiellement libre», en raison d’une centralisation accrue du pouvoir au sein de l’exécutif. En 2014, il avait recouvré son statut de liberté. En 2008, le Sénégal a terminé en 12e position sur l’indice Ibrahim de la gouvernance africaine. L’indice Ibrahim est une mesure complète de la gouvernance africaine (limitée à l’Afrique subsaharienne jusqu’en 2008), basée sur un certain nombre de variables différentes qui reflètent le succès avec lequel les gouvernements fournissent des biens politiques essentiels à leurs citoyens. Lorsque les pays d’Afrique du Nord ont été ajoutés à l’indice en 2009, la position du Sénégal en 2008 a été rétrogradée rétroactivement à la 15e place (la Tunisie, l’Égypte et le Maroc se plaçant devant le Sénégal). En 2012, le classement du Sénégal dans l’indice Ibrahim a diminué d’un autre point à 16 des 52 pays africains. Le 22 février 2011, le Sénégal aurait rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran, affirmant qu’il avait fourni aux rebelles des armes qui ont tué des troupes sénégalaises dans le conflit en Casamance. L’élection présidentielle de 2012 a été controversée en raison de la candidature du président Wade, car l’opposition a fait valoir qu’il ne devrait pas être considéré comme éligible pour se présenter à nouveau. Plusieurs mouvements d’opposition de jeunes, dont le M23 et Y’en a Marre, ont vu le jour en juin 2011. Finalement, Macky Sall de l’Alliance pour la République a gagné et Wade a concédé l’élection à Sall. Cette transition pacifique et démocratique a été saluée par de nombreux observateurs étrangers, tels que l’UE, comme une manifestation de «maturité». Le 19 septembre 2012, les législateurs ont voté la suppression du Sénat pour économiser environ 15 millions de dollars.

L’économie du Sénégal

Après une contraction de son économie de 2,1% en 1993, le Sénégal a mis en place un important programme de réforme économique avec le soutien de donateurs internationaux. Cette réforme a commencé par une dévaluation de 50% de la monnaie du pays (le franc CFA). Le contrôle des prix par le gouvernement et les subventions ont également été supprimés. En conséquence, l’inflation au Sénégal a baissé, l’investissement a augmenté et le produit intérieur brut a augmenté d’environ 5% par an entre 1995 et 2001. Les principales industries comprennent la transformation des aliments, l’exploitation minière, le ciment, les engrais artificiels, les produits chimiques, les textiles, le raffinage du pétrole importé et le tourisme. Les exportations comprennent le poisson, les produits chimiques, le coton, les tissus, les arachides et le phosphate de calcium. Le principal marché étranger est l’Inde avec 26,7% des exportations (en 1998). Les autres marchés étrangers comprennent les États-Unis, l’Italie et le Royaume-Uni.

Le Sénégal possède une zone de pêche exclusive de 12 milles marins (22 km; 14 mi) qui a été régulièrement violée ces dernières années (depuis 2014). On estime que les pêcheurs du pays perdent chaque année 300 000 tonnes de poisson à cause de la pêche illégale. Le gouvernement sénégalais a tenté de contrôler la pêche illégale pratiquée par les chalutiers, dont certains sont enregistrés en Russie, en Mauritanie, au Belize et en Ukraine. En janvier 2014, un chalutier russe, Oleg Naydenov, a été saisi par les autorités sénégalaises près de la frontière maritime avec la Guinée-Bissau.  En tant que membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Sénégal œuvre à une plus grande intégration régionale avec un tarif extérieur unifié. Le Sénégal est également membre de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Le Sénégal a atteint la pleine connectivité Internet en 1996, créant un mini-boom des services basés sur les technologies de l’information. L’activité privée représente désormais 82% de son PIB. Du côté négatif, le Sénégal est confronté à des problèmes urbains profondément ancrés de chômage élevé chronique, de disparités socioéconomiques, de délinquance juvénile et de toxicomanie. Le Sénégal est l’un des principaux bénéficiaires de l’aide internationale au développement. Les donateurs comprennent l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Japon, la France et la Chine. Plus de 3000 volontaires du Peace Corps ont servi au Sénégal depuis 1963.

L’éducation du Sénégal

Les articles 21 et 22 de la Constitution adoptée en janvier 2001 garantissent l’accès à l’éducation pour tous les enfants. L’enseignement est obligatoire et gratuit jusqu’à l’âge de 16 ans. Le Ministère du travail a indiqué que le système scolaire public n’est pas en mesure de faire face au nombre d’enfants qui doivent s’inscrire chaque année. L’analphabétisme est élevé, en particulier chez les femmes. Le taux net de scolarisation dans le primaire était de 69% en 2005. Les dépenses publiques d’éducation représentaient 5,4% du PIB 2002-2005.

La démographie du Sénégal

Le Sénégal compte environ 15,9 millions d’habitants, dont environ 42 pour cent vivent dans des zones rurales. La densité dans ces zones varie d’environ 77 habitants par kilomètre carré (200 / sq mi) dans la région centre-ouest à 2 par kilomètre carré (5,2 / sq mi) dans la section orientale aride.

Les langues du Sénégal

Le français est la langue officielle, parlée au moins par tous ceux qui ont apprécié plusieurs années dans le système éducatif d’origine française (les écoles coraniques sont encore plus populaires, mais l’arabe n’est pas largement parlé en dehors du contexte de la récitation). Au XVe siècle, de nombreux territoires européens ont commencé à faire du commerce au Sénégal. Au 19e siècle, les puissances françaises ont également renforcé leurs racines au Sénégal et le nombre de francophones s’est donc multiplié de façon continue. Le français a été ratifié comme langue officielle du Sénégal en 1960 lorsque le pays a accédé à l’indépendance. Environ 15 à 20% des hommes et 2% des femmes parlent et comprennent le français.  De plus, 21% de la population parle partiellement le français. La plupart des gens parlent également leur propre langue ethnique alors que, en particulier à Dakar, le wolof est la lingua franca. Le pulaar est parlé par les Fulas et les Toucouleur. La langue sérère est largement parlée par les sérers et les non-sérers ; il en est de même des langues cangin, dont les locuteurs sont ethniquement serers. Les langues Jola sont largement parlées en Casamance. Globalement, le Sénégal abrite environ 39 langues distinctes. Plusieurs ont le statut juridique de « langues nationales »: balanta-ganja, hassaniya arabe, jola-fonyi, mandinka, mandjak, mankanya, midi (serer-noon), pulaar, serer, soninke et wolof.

L’anglais est enseigné comme langue étrangère dans les écoles secondaires et dans de nombreux programmes d’études supérieures, et c’est le seul sujet qui a un bureau spécial au Ministère de l’éducation. Dakar accueille quelques écoles bilingues qui offrent 50% de leur programme en anglais. L’école sénégalaise américaine bilingue (SABS), Yavuz Selim et le Collège ouest-africain de l’Atlantique (WACA) forment des milliers de locuteurs d’anglais couramment dans des programmes de quatre ans. L’anglais est largement utilisé par la communauté scientifique et dans les affaires, y compris par les Modou-Modou (hommes d’affaires illettrés et autodidactes).

Le créole portugais, connu localement sous le nom de portugais, est une langue minoritaire importante à Ziguinchor, capitale régionale de la Casamance, parlée par les créoles portugais locaux et les immigrants de Guinée-Bissau. La communauté capverdienne locale parle un créole portugais similaire, un créole capverdien et un portugais standard. Le portugais a été introduit dans l’enseignement secondaire du Sénégal en 1961 à Dakar par le premier président du pays, Léopold Sédar Senghor. Il est actuellement disponible dans la majeure partie du Sénégal et dans l’enseignement supérieur. Il est particulièrement répandu en Casamance en ce qui concerne l’identité culturelle locale.

Diverses langues d’immigrants sont parlées, comme le bambara (70 000), le Kabuverdiano (34 000), le krio (6 100), le mooré (937 000), le portugais (1 700) et le vietnamien (2 500), principalement à Dakar. Alors que le français est la seule langue officielle, un mouvement nationaliste linguistique sénégalais en plein essor soutient l’intégration du wolof, la langue vernaculaire commune du pays, dans la constitution nationale. Les régions sénégalaises de Dakar, Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kedougou, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sedhiou, Tambacounda, Thiès et Ziguinchor sont membres de l’Association internationale des régions francophones.

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés