Confirmation de la libération des deux policiers capverdiens arrêtés à Bissau

Afriquinfos Editeur 5 Vues
1 Min de Lecture

"Faute de preuves suffisantes, le tribunal militaire a décidé de classer l'affaire des deux policiers accusés de crimes contre la sécurité interne et externe de l'Etat bissau-guinéen", a déclaré leur avocat, Franquelim Vieira.

Les deux agents, qui appartiennent à la police des frontières du Cap-Vert, ont quitté Bissau ce mercredi pour Praia. "Ils sont bien physiquement et psychologiquement et ne présentent aucun signe de violence physique", a indiqué Me Vieira. Les policiers étaient, selon Praia, en mission d'escorte d'une ressortissante de Guinée-Bissau, expulsée du Cap-Vert pour trafic de drogue, lorsqu' ils ont été arrêtés à Bissau.

Pour certains analystes politiques, la décision du tribunal supérieur militaire est un geste politique visant à apaiser les relations entre Bissau et Praia. Ces relations traversent une période de froid depuis le coup d'Etat militaire du 12 avril 2012 en Guinée-Bissau, le Cap-Vert ayant décidé de ne pas reconnaître le régime en place après le putsch.