Le «projet de société» de Samuel Eto’o pour rendre le foot camerounais indomptable

Yaoundé (© 2021 Afriquinfos) Ce n’était pas vraiment une surprise tant la candidature de Samuel Eto’o faisait l’objet de vives spéculations depuis quelques semaines. L’ancien footballeur et légende des Lions Indomptables du Cameroun a officialisé mardi le 21 septembre son intention de briguer le poste de Président de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot).

A tout juste 40 ans et 2 ans après sa retraite internationale, Samuel Eto’o retrousse à nouveau ses manches pour une nouvelle bataille. Le « génial 9 » comme il était surnommé se lance dans la course à la présidence de la Fécafoot. L’ancien capitaine des Lions Indomptables a, en guise d’officialisation de son candidature via les réseaux sociaux, indiqué qu’« il est temps de reconstruire notre football. Nous ne pouvons pas retarder la refonte de notre sport numéro un car le reste du monde avance et il avance sans nous ».

C’est tout un programme qu’annonce le quadruple ballon d’or africain dans un document de deux pages.  Samuel Eto’o ne veut plus se cacher et veut aller au front pour redonner au football camerounais ses lettres de noblesse. Il dit à cet effet, prendre «l’engagement de présenter à l’approbation des délégués que vous avez élus, un projet futuriste et novateur» car estime-t-il «ceux qui ont les moyens et les outils susceptibles de développer notre football doivent quitter l’ombre et la casquette de faiseurs de rois pour devenir acteurs de son développement».

Pour réussir sa mission qui sera de «Redonner au football camerounais sa grandeur», Samuel Eto’o entend jouer «collectif», car précise-t-il, il a conçu son programme dans un esprit participatif et d’ouverture à l’égard des élus des instances locales et de tous les Camerounais de bonne volonté.

Preuve ultime de son engagement, l’ex-goléador du FC Barcelone écrit:«Je présente ma candidature avec l’engagement sans précédent de ne pas empocher un centime des indemnités prévues pour le poste de président de la Fédération. Ces fonds seront alloués au développement du football amateur. […] Je suis candidat à ce poste afin d’attirer des financements externes et de ne pas réduire les revenus déjà maigres avec des charges inutiles, des recettes déjà très chétives».

Cette officialisation de sa candidature, n’est que la première étape d’un processus qui commence à peine et qui risque de n’être pas de tout repos. Il faudrait d’abord que celle-ci soit validée par la Commission électorale dont le Président, Robert Schlick, avait quelques semaines plus tôt paraphé un communiqué dans lequel on pouvait lire que «les personnes disposant de la double nationalité ne pourront pas être candidates au poste de président de l’instance».

Un rappel à la loi que de nombreux de soutien de Samuel Et’oo, ont estimé adresser à ce dernier qui possède la nationalité espagnole depuis son passage en Catalogne au sein du FC Barcelone. Viendront ensuite les Assemblées générales des Ligues départementales et qui est censé s’achever, après de nombreuses étapes, le 11 décembre 2021 lors de l’Assemblée générale fédérale de la Fécafoot. C’est à cette date qu’on saura si Samuel Eto’o est le nouveau patron du football camerounais après l’avoir été sur les pelouses.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés