Le Stade de l’ amitié sino-gabonaise, un acte concret pour soutenir l’ Afrique

Afriquinfos Editeur
6 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 Lors d'une interview avec Xinhua avant la livraison officielle du Stade aux autorités gabonaises, la diplomate chinoise a également qualifié de "miracle" cet important ouvrage d' une envergure jamais vue au Gabon, parce qu' il était une "mission presque impossible" à cause de toutes sortes de difficultés, le raccourcissement des délais en particulier.

Question : Annonçant la livraison officielle du Stade de l'amitié sino-gabonaise, la presse gabonaise parle de "joyau architectural" et s'étonne de la réalisation d'un stade de telle envergure en 22 mois.

 Réponse : Le délai initial était de 26 mois. La situation interne du Gabon suite au décès du président Omar Bongo Ondimba, et les élections présidentielles anticipées, nous ont forcé la perte des quelques précieux mois de la saison sèche pour procéder au lancement des travaux. A part des perturbations des fortes pluies, le démarrage du projet a été confronté aux autres grandes difficultés, telles que le manque de matériaux sur le plan local, l'accès difficile au site par les engins lourds, l'indemnisation des populations déplacées, etc. Malgré tout cela, ce stade moderne de 40 000 places, bâti sur une superficie de 330 000 m2, devait être construit avant la CAN (la Coupe d' Afrique des nations 2012, qui se déroulera au mois de janvier 2012, NDLR). C'était une "mission presque impossible". Il y a trois échangeurs également en construction à Libreville, pour un délai de 24 mois aussi, mais ce n'est pas la même ampleur des travaux. Finalement nous avons rendu l'impossible possible, c'est un miracle.

- Advertisement -

 Q : Mais comment avez vous réussi à le faire ?

 R : Je pense que les passagers des vols de nuit atterrissant à Libreville devraient avoir remarqué une chose, tandis que toute la ville s'endormait, le chantier du stade restait le seul endroit illuminé comme jour, parce que des centaines de techniciens et ouvriers travaillaient. Les équipes se relayaient 24 heures sur 24 heures, 7 jours sur 7 jours. Pour respecter le délai en même temps que les normes édictées, la société chinoise qui construit le stade, Shanghai Construction, a mobilisé plus de personnels, plus d'engins, plus de matériaux…

 Q : Mais selon les reportages, la pelouse du stade est à retravailler après le match test du 10 novembre entre les équipes du Gabon et du Brésil.

 R : A la demande de la partie gabonaise, la pelouse et la décoration des salons VIP ont été réalisées par autres entreprises sélectionnées par elle. En ce qui concerne la qualité des travaux réalisés par la partie chinoise, je peux dire que pendant la conduite du chantier, la partie chinoise a toujours accordé une importance primordiale à la qualité. Je dois aussi signaler que la remise technique a déjà été faite avant la rencontre ayant opposé le Gabon et le Brésil. Après la livraison officielle, une équipe des techniciens chinois sera sur place pour assurer la maintenance des différents équipements et la formation du personnel gabonais au bon fonctionnement du stade pendant une période de garantie qui est de 12 mois.

Q : Pour vous, quel est le sens symbolique de cet ouvrage dans le cadre du développement des relations sino-gabonaises ?

 R : Le projet de ce stade bénéficie d'une aide du gouvernement chinois, le plus important accordé au Gabon jusqu' à présent. Je dirais qu'il est un joli cadeau offert au peuple gabonais, et au peuple africain en général. Comme vous le savez, le Gabon et la Guinée équatoriale co-organisent la Coupe d' Afrique des nations (CAN) 2012. C'est la première fois que le Gabon organise la CAN, il lui faut des infrastructures sportives dignes de cet évènement continental. En soutenant le Gabon dans la réalisation d'un stade moderne qui abritera la finale de la CAN 2012, la Chine a contribué à la satisfaction des besoins immédiats du peuple gabonais, des peuples africains également. Dans cet acte, on constate encore une fois la philosophie des chinois en matière de l'aide aux pays africains – nous tenons à cœur les besoins des peuples africains, nous insistons à leur apporter du bien tangible et réel.

 Vous voyez l'arc métallique qui recouvre les tribunes du Stade? Il est long de 320 mètres, le plus long de tous les stades d'Afrique. Dans cet arc, je vois un pont d'amitié liant d' un côté le peuple chinois, d’autre côté, les peuples africains.