Kenya: Une députée propose la grève du sexe pour mobiliser pour les élections générales d’août 2017

Afriquinfos Vue
1 Min de Lecture

Mombassa (© 2017 Afriquinfos) – Une député de l’opposition kenyane a demandé aux femmes de son pays de priver les hommes de sexe jusqu’à ce qu’ils s’inscrivent sur les listes électorales en prélude aux élections générales d’août 2017.

Les femmes doivent faire le boycott du sexe jusqu’à ce que les hommes montrent leur carte d’électeur, a recommandé  Mishi Mboko.

«Si vos maris ne se sont pas inscrits sur les listes électorales, refusez de coucher avec eux jusqu’à ce qu’ils le fassent», a-t-elle déclaré lundi à Mombassa au cours du démarrage d’une campagne nationale d’inscription sur les listes électorales pour enrôler des millions de nouveaux électeurs en vue des élections du 8 août.

Des chauffeurs de taxi motos, appelés Boda-Boda, refusent de transporter ceux qui ne disposent pas de cartes d’électeurs à Kisumu, la ville portuaire de l’ouest du Kenya.

Ce n’est pas la première fois que les femmes optent pour la grève du sexe comme solution à une revendication. En 2009, elles avaient lancé une grève du sexe dans le but de protester contre les conflits politiques et de forcer les hommes politiques à travailler ensemble.

Innocente Nice