Biogaran lance ses activités à Lubumbashi et réaffirme son engagement pour une prise en charge optimale de tous les patients en RDCongo

Afriquinfos Editeur
7 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Lubumbashi (© 2023 Afriquinfos)- Le laboratoire pharmaceutique Biogaran, leader des médicaments génériques en France, a lancé officiellement ce samedi 11 février 2023 ses activités à Lubumbashi. Ce lancement, qui intervient un an après celui de Kinshasa, permet à Biogaran d’élargir sa couverture territoriale à la région du Haut-Katanga et de réaffirmer son engagement en faveur d’une prise en charge optimale des patients en RDC et de l’accès à des soins de qualité dans l’ensemble du pays.

A cette occasion, une journée de débats entre professionnels de santé congolais a été organisée dans le but d’adresser des enjeux de santé publique et plus particulièrement les thématiques du diabète et des maladies cancéreuses, qui touchent chaque année une part grandissante de la population du pays.

 Cette journée de débats entre praticiens, organisée dans le cadre de la cérémonie de lancement officiel des activités de Biogaran à Lubumbashi (RDC), s’est tenue à l’hôtel Pullman Lubumbashi Grand Karavia, en présence de responsables publics, médecins et chercheurs congolais de renom parmi lesquels M. Nsambi Bulanda, ministre régional de la Santé du Haut-Katanga, son conseiller médical, son chargé de missions et son protocole ; MM les professeurs Muyumba Kiyana, Laurent Kitwa, et Sébastien Mbuyi, ; ainsi que le Dr. Ludovic Kisimba, ou encore Mme Mushiya Kabya, représentante locale de la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Congolaise (CCIFC) et Maître Franck Kaleo Tshimbadi administrateur de la CCIFC.

Dédiée au partage de connaissances, cette rencontre a permis de mettre en lumière certaines des meilleures pratiques internationales en matière de prise en charge des patients atteints de diabète ou de cancers, des pathologies qui n’ont cessé de croître sur le continent ces dernières années1,2, et plus particulièrement en République démocratique du Congo (RDC).

- Advertisement -

En 2021, le diabète a touché 24 millions de personnes en Afrique et a tué plus de 415.000 patients sur le continent. Un chiffre en constante hausse puisque 55 millions de patients seront diabétiques en 2045 en Afrique, soit une augmentation de 129% par rapport à 2021, la croissance la plus forte du monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé et la Fédération Internationale du Diabète.

Avec 1,9 million de patients concernés en 2021, toujours selon la Fédération internationale du diabète (IDF), la République démocratique du Congo serait d’ailleurs le 5ème pays africain le plus touché par cette pathologie.

En matière de maladies cancéreuses, l’Organisation Mondiale de la Santé estime que près de 49.000 personnes auraient été diagnostiquées d’un nouveau cancer en 2020 en République Démocratique du Congo et que plus de 34.000 patients seraient décédés des suites d’un cancer la même année dans le pays. Notons également que les cancers les plus fréquents sur le territoire sont les cancers de l’utérus, de la prostate, des seins, du foie et le cancer colorectal.

À l’échelle du continent, l’Afrique enregistre chaque année environ 1,1 million de nouveaux cas de cancer et jusqu’à 700.000 décès en conséquence directe d’après les chiffres de l’OMS publiés le 4 février 2022 durant la Journée mondiale contre le cancer.

Laurent NSELE, Responsable des ventes Biogaran en RDC, a déclaré: « L’OMS évalue la prévalence du diabète en 2021 à 1,9 million de patients en République Démocratique du Congo, et en parallèle, de plus en plus de patients sont concernés par les pathologies cancéreuses. L’action coordonnée de tous les acteurs est donc indispensable pour lutter efficacement contre ces maladies. Biogaran entend prendre toute sa part dans cet effort collectif, comme en atteste l’organisation de cette journée d’échanges mais aussi la mise à disposition d’une large gamme de médicaments de qualité pour les patients du Haut-Katanga».

En effet, Biogaran dispose d’une large gamme de médicaments permettant de traiter les maladies cardio-métaboliques telles que le diabète et l’hypertension mais aussi les maladies cancéreuses et certaines des pathologies les plus communes dans le pays. Les médicaments Biogaran disponibles en République Démocratique du Congo sont uniquement accessibles dans les pharmacies agréées par l’État. Ils sont produits dans le strict respect des standards européens et fabriqués à 91% en Europe et à 51% en France où ils traitent chaque jour des millions de patients.

Par ailleurs, Biogaran est engagé dans la formation des professionnels de santé locaux, notamment au moyen de l’Académie Biogaran, un programme de formation continue gratuit prenant la forme de webinaires organisés tous les 2 mois sur des thématiques de santé variées. Ces formations permettent d’informer les professionnels de santé sur l’état de l’art en matière médicale et ainsi de faire bénéficier aux patients d’une prise en charge optimale.

C’est également dans cette optique que Biogaran a organisé un webinaire sur la prévention et le traitement du diabète le 11 janvier dernier, en présence de 276 professionnels de santé originaires de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Francine Bumba, Déléguée médicale et Représentante locale de Biogaran, a conclu: « À travers le lancement de ses activités à Lubumbashi, Biogaran réaffirme son engagement en faveur de l’accès aux soins de qualité, en appui des efforts menés par les autorités locales. Nous remercions d’ailleurs ces dernières pour leur confiance, ainsi que l’ensemble de nos partenaires, dont la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Congolaise».

 Pour rappel, l’État congolais a adopté, en 2016, un Plan National de Développement Sanitaire, avec pour objectif l’amélioration des conditions de santé publique, dont l’accès aux médicaments et soins de qualité, ou encore une rénovation des infrastructures de santé au profit de la couverture sanitaire universelle de la population congolaise.

Afriquinfos