Tanzanie
25 juin 2014

Le vice-président chinois rencontre les hauts responsables du parti au pouvoir de la Tanzanie

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Le vice-président chinois Li Yuanchao, en visite en Tanzanie, s’est entretenu mardi avec Philip Mangula, le vice-président du parti au pouvoir de Tanzanie, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), des relations entre les deux partis.

4 juin 2014 Tanzanie

Le ministère tanzanien lutte contre la cybercriminalité

BARCELONE (© 2014 Afriquinfos) – Lors de la présentation du budget 2014/2015 en Tanzanie, le Ministre de la Communication, de la Science et des Technologies, Makame Mbarawa, avait voté trois projets de loi afin de combattre la cybercriminalité.

Lire la suite »
30 mai 2014 Tanzanie

Tanzanie : 16 personnes arrêtées et poursuivies pour les attaques d’Al-Chabab à Arusha

ARUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – Seize personnes soupçonnées d’avoir des liens étroits avec le groupe combattant Al-Chabab et d’être à l’origine des attentats à la bombe dans la ville d’Arusha, dans le nord de la Tanzanie, ont été arrêtées et poursuivies jeudi.

Lire la suite »
16 mai 2014 Tanzanie

Tanzanie : 33% des habitants sont analphabètes

DAR ES SALAAM (Xinhua) – En Tanzanie, 33% de la population, soit 14 millions d’habitants, sont incapable de lire, de compter et d’écrire, indique le dernier rapport de l’UNESCO,  » Education pour tous (EPT) ».

Lire la suite »
14 mai 2014 Tanzanie

Une grève force la TAZARA à suspendre ses activités de transport

DAR ES SALAAM (Xinhua) – L’Autorité ferroviaire Tanzanie-Zambie (TAZARA) a suspendu mardi ses opérations de transport de fret et de passager entre Dar es Salaam et Tunduma à la frontière entre la Tanzanie et la Zambie, en raison d’une grèvede ses employés.

Lire la suite »
7 mai 2014 Tanzanie

La Tanzanie veut envoyer des conférenciers en swahili dans les pays d’Afrique de l’Ouest

DODOMA (Tanzanie) (Xinhua) – La Tanzanie a exprimé mardi son intention d’envoyer des conférenciers en langue swahilie dans les pays d’Afrique de l’Ouest, dans une initiative visant à donner à cette langue une dimension continentale.

Lire la suite »
26 avril 2014 Tanzanie

Les présidents chinois et tanzanien échangent leurs voeux pour le cinquantenaire des relations diplomatiques entre les deux pays

BEIJING (Xinhua) – Le président chinois Xi Jinping et son homologue tanzanien Jakaya Kikwete ont échangé des messages de félicitations pour marquer le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Lire la suite »
25 avril 2014 Tanzanie

Trafic de la drogue : La Tanzanie renforce la sécurité aux aéroports

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Le président tanzanien Jakaya Kikwete a ordonné jeudi aux autorités concernées de veiller à ce que les aéroports de son pays ne soient plus utilisés pour le transit de drogues.

Lire la suite »
23 avril 2014 Tanzanie

La Chine envoie un émissaire spécial en Tanzanie pour le 50ème anniversaire de la République

BEIJING (Xinhua) – La Chine va envoyer un émissaire spécial en Tanzanie pour le 50ème anniversaire de la création de la République, a annoncé mercredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Lire la suite »
21 avril 2014 Tanzanie

Tanzanie : 10 morts et des dizaines de blessés dans un accident de la route

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Dix personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées lundi dans la région de Simiyu dans le centre de la Tanzanie, lorsqu’un bus a quitté la route et percuté un bâtiment avant de se retourner.

Lire la suite »
14 avril 2014 Tanzanie

Tanzanie : Une attaque dans un bar fait 17 blessés à Arusha

AUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – Dix-sept personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans l’explosion d’une bombe dimanche dans la ville touristique tanzanienne d’Arusha (nord), ont confirmé lundi les autorités.

Lire la suite »
10 avril 2014 Tanzanie

Tanzanie : Le président Kikwete déclaré leader africain le plus marquant de l’année 2013

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Le président tanzanien Jakaya Kikwete a reçu le prix 2013 du leader africain ayant le plus d’impact par le magazine African Leadership, selon un communiqué du palais présidentiel tanzanien publié mercredi.

Lire la suite »
31 mars 2014 Tanzanie

La Tanzanie dément la privatisation du parc national de Katavi

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie n’a pas l’intention de privatiser le parc national de Katavi, le troisième plus grand parc du pays, après Ruaha et Serenget.

Lire la suite »
21 mars 2014 Tanzanie

La Tanzanie maintient sa position concernant le lac Nyasa et la crise avec le Malawi

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Les autorités tanzaniennes ont soutenu jeudi que la seule manière logique de résoudre la crise frontalière du lac Nyasa, opposant ce pays d’Afrique de l’Est au Malawi, était de tracer la frontière selon la ligne médiane.

Lire la suite »
20 mars 2014 Tanzanie

L’utilisation de préservatifs masculins devrait progresser dans le nord de la Tanzanie

ARUSHA (Xinhua) – L’utilisation des préservatifs masculins devrait augmenter d’ici à la fin de cette année dans le nord de la Tanzanie, a déclaré mercredi le cabinet Population Services International (PSI).

Lire la suite »
18 mars 2014 Tanzanie

La baisse des financements étrangers entrave la lutte contre le VIH/Sida en Tanzanie

ARUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – La baisse des financements des programmes HIV/Sida au fil des ans pourrait avoir un impact négatif sur l’épidémie, car la réponse apportée par la Tanzanie au VIH/Sida dépend beaucoup de l’aide étrangère.

Lire la suite »
10 mars 2014 Tanzanie

La Tanzanie escompte davantage de visiteurs

ARUSHA (Xinhua) – Les autorités du tourisme tanzaniennes attendent davantage de touristes allemands dans les prochaines années, a déclaré lundi un responsable.

Lire la suite »
5 mars 2014 Tanzanie

L’UE injecte 4,45 millions d’euros pour soutenir l’intégration régionale de la CAE

ARUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – La délégation de l’Union européenne et de la Communauté de l’Afrique de l’est (CAE) ont signé mardi un accord financier d’une valeur de 4,45 millions de dollars pour améliorer les processus d’intégration régionale.

Lire la suite »
3 mars 2014 Tanzanie

La Tanzanie débutera la 2e phase du recensement des éléphants dans les parcs du nord et de l’ouest

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie compte débuter, par le biais de son Institut de la recherche sur la nature (TAWIRI), basé à Arusha, la seconde phase de son recensement des éléphants dans les parcs nationaux de Tarangire, Serengeti, Lac Manyara et Mahalé, dans le nord et l’ouest du pays.

Lire la suite »
12 février 2014 Tanzanie

La Tanzanie rejette les accusations de négligence dans la lutte contre le braconnage

DAR ES SALAAM (Xinhua) – La Tanzanie a demandé mardi à un journal britannique de réviser un article affirmant que l’administration du président Jakaya Kikwete laissait commettre un massacre d’éléphants sans précédent dans l’histoire de ce pays d’Afrique de l’Est.

Lire la suite »
9 février 2014 Tanzanie

La Tanzanie va accueillir un forum régional sur l’agriculture africaine au milieu du changement climatique

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie va accueillir un forum régional sur l’agriculture africaine au milieu du changement climatique avec la participation des experts de 20 pays africains, a déclaré dimanche un responsable tanzanien.

Lire la suite »
6 février 2014 Tanzanie

La Tanzanie compte établir une ville satellite près d’Arusha

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie a annoncé mercredi des plans pour établir une ville satellite ultramoderne dans une zone située à quelques miles de la capitale safari d’Arusha.

Lire la suite »
Tanzanie

Un agent de police tanzanien tué à coups de pierre par un prisonnier

ARUSHA (Xinhua) – Un agent de police tanzanien est décédé après avoir été lapidé par un prisonnier sur la route de la prison de sécurité maximale de Kisongo, située en p ériphérie d’Arusha dans le nord du pays.

Lire la suite »
4 février 2014 Tanzanie

Les autorités tanzaniennes interceptent une cargaison de plus de 200 kg d’héroïne

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Les autorités tanzaniennes de lutte contre les stupéfiants ont intercepté un navire iranien transportant 201 kg d’héroïne, représentant environ 5 millions de dollars, et arrêté huit Iraniens et quatre Pakistanais impliqués dans cette cargaison, a rapporté mardi la police.

Lire la suite »
21 janvier 2014 Tanzanie

Tanzanie : Plus de 280 kg d’héroïne saisi au large de la côte

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Plus de 280 kg d’héroïne à bord de plusieurs navires au large des côtes de Tanzanie ont été saisis ce week-end par un navire militaire canadien, cependant les autorités tanzaniennes ont affirmé lundi ne pas avoir été informées de cette saisie.

Lire la suite »
8 janvier 2014 Tanzanie

La Tanzanie révèle les stratégies pour promouvoir KIA

ARUSHA (Xinhua) – La Compagnie de développement des aéroports du Kilimandjaro (KADCO), opérateur de l’Aéroport international du Kilimandjaro en Tanzanie (KIA), a révélé mercredi ses stratégies pour promouvoir l’aéroport au niveau international.

Lire la suite »
7 janvier 2014 Tanzanie

Tanzanie : Les agences de voyage nettoieront les versants du Kilimandjaro

ARUSHA (Xinhua) – Les acteurs du tourisme et de l’environnement du nord de la Tanzanie ont prévu de participer à une campagne de sensibilisation environnementale baptisée « Nettoyage du mont Kilimandjaro 2014 ».

Lire la suite »
22 décembre 2013 Tanzanie

La Tanzanie va déployer des inspecteurs à la frontière pour freiner la contrebande de minéreaux

ASRUSHA (Xinhua) – Le gouvernement tanzanien a annoncé dimanche un plan sur le déploiement des inspecteurs à sa frontière du nord pour freiner la contrebande de minéraux.

Lire la suite »
20 décembre 2013 Tanzanie

La Tanzanie a peu de chance d’atteindre les OMD sur le planning familial

DODOMA (Xinhua) – En moyenne le taux de fertilité en Tanzanie était de 5,4 enfants par femme, nombre élevé qui doit être abaissé selon M. Mwinyi.

Lire la suite »
13 décembre 2013 Tanzanie

Tanzanie : 11 morts et une trentaine de blessés graves dans un accident de la route

ARUSHA (Xinhua) – Un autocar s’est renversé jeudi matin dans le nord-est de la Tanzanie, causant onze morts, y compris le chauffeur, et plus de 30 blessés graves.

Lire la suite »
12 décembre 2013 Tanzanie

La Tanzanie reçoit une indemnisation de l’Ouganda pour la guerre de Kagera

DODOMA (Xinhua) – La Tanzanie a reçu plus de 9 millions de dollars de l’Ouganda par mesure d’indemnisation pour la guerre de Kagera menée en 1978 et 1979, a déclaré mercredi un haut-responsable.

Lire la suite »
26 novembre 2013 Tanzanie

Appel à lutter contre les barrières non tarifaires

ARUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – Les organisations de la société civile de cinq Etats partenaires d’Afrique de l’est se sont réunies mardi à Arusha pour appeler les pays membres de la Communauté d’Afrique de l’est (CAE) à lancer des actions pratiques contre les barrières non-tarifaires, qui continuent de contrecarrer le processus d’intégration régionale.

Lire la suite »
7 novembre 2013 Tanzanie

Le président tanzanien promet de combattre les braconniers d’éléphants

DAR ES SALAM (Xinhua) – Le président tanzanien Jakaya Kikwete a déclaré jeudi que le braconnage d’éléphants dans le pays est-africain est alarmant et que tout sera mis en place pour retrouver les braconniers.

Lire la suite »
3 novembre 2013 Tanzanie

Un jeune tanzanien développe un logiciel pour réduire le temps d’attente dans les hôpitaux

ARUSHA (Tanzanie) (Xinhua) – Un jeune tanzanien diplômé de l’Institut de comptabilité Arusha a dévéloppé un logiciel qui permettrait de réduire les files d’attente des patients dans les hôpitaux.

Lire la suite »
30 octobre 2013 Tanzanie

Tanzanie : L’armée arrête plus de 900 braconniers

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Les autorités tanzaniennes ont annoncé mercredi que 952 braconniers présumés ont été arrêtés et 104 ivoires saisies depuis le début d’une opération spéciale anti-braconnage, il y a environ deux mois.

Lire la suite »
Tanzanie

La Tanzanie s’oriente vers la création d’un nouveau bloc régional

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Mercredi, les autorités tanzaniennes ont déclaré avoir ouvert les discussions avec la République démocratique du Congo (RDC) et le Burundi pour créer un nouveau bloc commercial et économique, car la Tanzanie et le Burundi ont été mis à l’écart par les trois autres Etats du bloc régional est-africain, à savoir le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda.

Lire la suite »
29 octobre 2013 Tanzanie

Une école tanzanienne crée un laboratoire médico-légal vétérinaire pour lutter contre le braconnage

MOSHI (Xinhua) – Une école tanzanienne spécialisée depuis longtemps dans l’étude de la nature a déclaré mardi avoir mis en place un laboratoire médico-légal ultramoderne qui servira à la formation ainsi qu’à la lutte contre le fléau du braconnage dans les parcs nationaux et réserves de gibier du pays.

Lire la suite »
24 octobre 2013 Tanzanie

Tanzanie : Les voyagistes sollicitent un vol direct vers Beijing

ARUSHA (Xinhua) – Les voyagistes tanzaniens ont appelé jeudi le gouvernement à renforcer son porte-drapeau national « Air Tanzania » et à introduire un vol direct entre Dar-es-Salaam et Beijing, la capitale de la Chine.

Lire la suite »
23 octobre 2013 Tanzanie

Le futur du Tanzania Zambia Railway est brillant

DAR ES SALAAM (Xinhua) – Le futur du Tanzania Zambia Railway (TAZARA) est très brillant et prometteur, ont déclaré les autorités du chemin de fer long de 1860 km à une délégation d’officiels de Chine mardi.

Lire la suite »
4 octobre 2013 Tanzanie

Tir à vue sur les braconniers

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie a annoncé vendredi que tous les braconniers arrêtés dans ses parcs nationaux et réserves naturelles seraient désormais abattus sur place dans la jungle, ordonnant à ses garde-chasse patrouillant ces zones d’appliquer cette directive avec effet immédiat.

Lire la suite »
11 septembre 2013 Tanzanie

Un navire transportant du cannabis saisi par la Marine nationale française

MARSEILLE (Xinhua) – Un bateau battant pavillon tanzanien, transportant du cannabis avait été repéré dimanche matin par un avion de la douane française avant d’être saisi, a-t-on appris mardi d’une source de la préfecture maritime de Méditerranée.

Lire la suite »
5 septembre 2013 Tanzanie

Tanzanie : Un élephant tue un touriste américain

ARUSHA (Xinhua) – Un touriste américain de 58 ans a été tué par un éléphant dans le parc national de Tarangire, dans le nord de la Tanzanie, a indiqué la police tanzanienne mercredi.

Lire la suite »
29 août 2013 Tanzanie

La Tanzanie confirme la mort de son soldat en RDC

DAR ES SALAAM (Xinhua) – L’armée tanzanienne a confirmé jeudi qu’un soldat de la paix tanzanien mercredi dans les affrontements avec les rebelles de la RDC, le M23.

Lire la suite »
23 août 2013 Tanzanie

Un incendie dans une station électrique provoque un black-out dans la plus grande ville de Tanzanie

DAR ES SALAM (Xinhua) – La plus grande partie de Dar es Salam, capitale commerciale de Tanzanie, va vivre une ou deux semaines dans l’obscurité la plus complète après que la station secondaire d’Ubungo a été endommagée par un incendie jeudi.

Lire la suite »
19 août 2013 Tanzanie

La Tanzanie intensifie la vaccination contre la polio

ARUSHA (Xinhua) – Les autorités tanzaniennes ont déclaré dimanche qu’elles ont intensifié la vaccination contre la poliomyélite dans les frontières du pays à la suite d’une épidémie au Kenya et en Somalie, deux pays voisins.

Lire la suite »
Tanzanie

La Tanzanie formera 10 000 travailleurs de santé par an

ARUSHA (Xinhua) – La Tanzanie envisage de former 10 000 employés par an dans le secteur de la santé, afin de mettre fin aux graves pénuries dont souffre ce pays d’Afrique de l’Est, a déclaré lundi à Arusha un haut responsable.

Lire la suite »
16 août 2013 Tanzanie

La couverture de la presse britannique des attaques à l’acide de Zanzibar risque d’attiser les tensions religieuses

STONE TOWN – Plus tôt dans l’année, un prêtre catholique avait été abattu et une église incendiée au cours du festival « Sauti Za Busara ».

Lire la suite »
31 juillet 2013 Tanzanie

Atalante : Coopération avec la Marine tanzanienne

Le 23 juillet 2013, lors de son escale en Tanzanie, à Dar-es-Salaam, le commandant de la frégate Guépratte a effectué des rencontres avec des autorités locales et européennes dans le cadre de l’opération européenne de lutte contre la piraterie Atalante.

Lire la suite »
Tanzanie

Tanzanie : L’artesunate va remplacer la quinine dans le traitement du paludisme sévère

DAR-ES-SALAAM (Xinhua) – La Tanzanie va revoir sa politique et ses conseils de diagnostique du paludisme pour remplacer la quinine par des injections d’artésunate comme traitement de choix contre le paludisme sévère, cause importante de mortalité infantile dans le pays, ont annoncé mercredi les experts.

Lire la suite »
30 juillet 2013 Tanzanie

Tanzanie : Un avion charter avec des médecins à bord s’est écrasé à Arusha

ARUSHA (Xinhua) – Un avion charter transportant des médecins s’est écrasé mardi soir dans le village Kapingiro du district de Ngorongoro d’Arusha, dansle nord de la Tanzanie, a indiqué la police.

Lire la suite »

La Tanzanie officiellement la République-Unie de Tanzanie est un pays d’Afrique de l’Est dans la région des Grands Lacs africains. Il borde l’Ouganda au nord; Le Kenya au nord-est; Les îles Comores et l’océan Indien à l’est; Le Mozambique et le Malawi au sud; La Zambie au sud-ouest; et le Rwanda, le Burundi et la République démocratique du Congo à l’ouest. Le mont Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique, se trouve dans le nord-est de la Tanzanie. De nombreux fossiles d’hominidés importants ont été découverts en Tanzanie, tels que des fossiles d’hominidés du Pliocène vieux de 6 millions d’années. Le genre Australopithecus variait dans toute l’Afrique il y a 4 à 2 millions d’années; et les vestiges les plus anciens du genre Homo se trouvent près du lac Olduvai. Après la montée de l’Homo erectus il y a 1,8 million d’années, l’humanité s’est répandue dans tout l’Ancien Monde, puis dans le Nouveau Monde et en Australie sous l’espèce Homo sapiens. L’Homo sapiens a également dépassé l’Afrique et absorbé les espèces et sous-espèces archaïques plus anciennes de l’humanité. L’un des plus anciens groupes ethniques connus encore existants, les Hadzabe, semble être originaire de Tanzanie, et leur histoire orale rappelle des ancêtres qui étaient grands et qui ont été les premiers à utiliser le feu, les médicaments et à vivre dans des grottes, un peu comme Homo erectus ou Homo heidelbergensis qui vivait dans la même région avant eux.

Plus tard à l’âge de pierre et de bronze, les migrations préhistoriques en Tanzanie comprenaient des locuteurs du sud du Cushitic qui se sont déplacés vers le sud depuis l’Éthiopie actuelle; Les Cushitiques de l’Est qui se sont installés en Tanzanie depuis le nord du lac Turkana il y a environ 2 000 et 4 000 ans; et les Nilotes du Sud, y compris les Datoog, originaires de l’actuelle région frontalière du Soudan du Sud-Éthiopie il y a entre 2 900 et 2 400 ans. Ces mouvements ont eu lieu à peu près en même temps que l’installation des Mashariki Bantu d’Afrique de l’Ouest dans les régions du lac Victoria et du lac Tanganyika. Ils ont ensuite migré dans le reste de la Tanzanie entre 2300 et 1700 ans. La domination allemande a commencé en Tanzanie continentale à la fin du 19e siècle lorsque l’Allemagne a formé l’Afrique orientale allemande. Cela a été suivi par la domination britannique après la Première Guerre mondiale. Le continent était gouverné en tant que Tanganyika, l’archipel de Zanzibar restant une juridiction coloniale distincte. Après leur indépendance respective en 1961 et 1963, les deux entités ont fusionné en 1964 pour former la République-Unie de Tanzanie.

Les Nations Unies ont estimé la population de la Tanzanie en 2018 à 56,31 millions. La population est composée de plusieurs groupes ethniques, linguistiques et religieux. L’État souverain de Tanzanie est une république constitutionnelle présidentielle et depuis 1996, sa capitale officielle est Dodoma, où se trouvent le bureau du président, l’Assemblée nationale et certains ministères. Dar es Salaam, l’ancienne capitale, conserve la plupart des bureaux du gouvernement et est la plus grande ville du pays, le principal port et le principal centre commercial. La Tanzanie est de facto un État à parti unique avec le parti socialiste démocratique Chama Cha Mapinduzi au pouvoir. La Tanzanie est montagneuse et densément boisée au nord-est, où se trouve le mont Kilimandjaro. Trois des Grands Lacs africains se trouvent en partie en Tanzanie. Au nord et à l’ouest se trouvent le lac Victoria, le plus grand lac d’Afrique, et le lac Tanganyika, le lac le plus profond du continent, connu pour ses espèces de poissons uniques. Au sud se trouve le lac Malawi. La côte est est chaude et humide, avec l’archipel de Zanzibar juste au large. La zone de conservation de la baie de Menai est la plus grande zone marine protégée de Zanzibar. Les chutes de Kalambo, situées sur la rivière Kalambo à la frontière zambienne, sont la deuxième plus haute cascade ininterrompue d’Afrique. Plus de 100 langues différentes sont parlées en Tanzanie, ce qui en fait le pays le plus diversifié sur le plan linguistique en Afrique de l’Est. Le pays n’a pas de langue officielle de jure, bien que la langue nationale soit le swahili. Le swahili est utilisé dans les débats parlementaires, dans les juridictions inférieures et comme moyen d’enseignement à l’école primaire. L’anglais est utilisé dans le commerce extérieur, dans la diplomatie, dans les juridictions supérieures et comme moyen d’enseignement dans l’enseignement secondaire et supérieur, bien que le gouvernement tanzanien envisage d’abandonner complètement l’anglais comme langue d’enseignement. Environ 10% des Tanzaniens parlent le swahili comme première langue et jusqu’à 90% le parlent comme deuxième langue.

L’histoire de la Tanzanie

Ancien

Les populations indigènes d’Afrique de l’Est seraient les chasseurs-cueilleurs Hadza et Sandawe linguistiquement isolés de Tanzanie. La première vague de migration a été provoquée par des locuteurs du couchitique du Sud qui se sont déplacés vers le sud depuis l’Éthiopie et la Somalie vers la Tanzanie. Ils sont ancestraux des Iraqw, Gorowa et Burunge. Sur la base de preuves linguistiques, il y a peut-être également eu deux mouvements vers la Tanzanie de Cushitic oriental il y a environ 4 000 et 2 000 ans, originaires du nord du lac Turkana. Des preuves archéologiques soutiennent la conclusion que les Nilotes du Sud, y compris le Datoog, se sont déplacés vers le sud de la région frontalière actuelle entre le Soudan du Sud et l’Éthiopie dans le centre du nord de la Tanzanie entre 2900 et 2400 ans. Ces mouvements ont eu lieu à peu près en même temps que la colonisation de la fabrique de fer Mashariki Bantu d’Afrique de l’Ouest dans les régions du lac Victoria et du lac Tanganyika. Ils ont apporté avec eux la tradition de plantation ouest-africaine et l’aliment de base principal de l’igname. Ils ont ensuite migré hors de ces régions à travers le reste de la Tanzanie entre 2300 et 1700 ans. Les peuples nilotiques de l’Est, y compris les Massaï, représentent une migration plus récente à partir de l’actuel Soudan du Sud au cours des 500 à 1500 dernières années. Le peuple tanzanien est associé à la production de fer et d’acier. Le peuple Pare était le principal producteur de fer très demandé pour les peuples qui occupaient les régions montagneuses du nord-est de la Tanzanie. Les Haya, sur les rives ouest du lac Victoria, ont inventé un type de haut fourneau à haute chaleur, qui leur a permis de forger de l’acier au carbone à des températures dépassant 1820 ° C (3310 ° F) il y a plus de 1500 ans. Les voyageurs et les marchands du golfe Persique et de l’Inde ont visité la côte est-africaine depuis le début du premier millénaire de notre ère. L’islam était pratiqué par certains sur la côte swahili dès le huitième ou le neuvième siècle de notre ère.

Coloniale

Revendiquant la bande côtière, le sultan omanais Said bin Sultan a déménagé sa capitale à Zanzibar City en 1840. Pendant ce temps, Zanzibar est devenu le centre de la traite des esclaves arabes. Entre 65 et 90% de la population arabo-swahili de Zanzibar a été asservie. L’un des marchands d’esclaves les plus tristement célèbres de la côte est-africaine était Tippu Tip, qui était le petit-fils d’un Africain asservi. Les marchands d’esclaves de Nyamwezi opéraient sous la direction de Msiri et Mirambo. Selon Timothy Insoll, « les chiffres enregistrent l’exportation de 718 000 esclaves de la côte swahili au 19ème siècle et la rétention de 769 000 sur la côte ». Dans les années 1890, l’esclavage a été aboli.

À la fin du 19e siècle, l’Allemagne a conquis les régions qui sont aujourd’hui la Tanzanie (moins Zanzibar) et les a incorporées dans l’Afrique orientale allemande (GEA). Le 7 mai 1919, le Conseil suprême de la Conférence de paix de Paris, en 1919, a attribué l’intégralité du GEA à la Grande-Bretagne, malgré les objections ardues de la Belgique. Le secrétaire colonial britannique, Alfred Milner, et le ministre plénipotentiaire de la Belgique à la conférence, Pierre Orts [en], négocièrent alors l’accord anglo-belge du 30 mai 1919 par lequel la Grande-Bretagne cédait les provinces du nord-ouest du GEA, Ruanda et Urundi, à la Belgique. La Commission des mandats de la conférence a ratifié cet accord le 16 juillet 1919. Le Conseil suprême a accepté l’accord le 7 août 1919. Le 12 juillet 1919, la Commission des mandats a convenu que le petit triangle de Kionga au sud de la rivière Rovuma serait donné au Mozambique portugais , avec finalement l’intégration au Mozambique indépendant. La commission a estimé que l’Allemagne avait pratiquement contraint le Portugal à céder le triangle en 1894. Le traité de Versailles a été signé le 28 juillet 1919, bien que le traité n’ait pris effet que le 10 janvier 1920. À cette date, le GEA a été officiellement transféré en Grande-Bretagne. , La Belgique et le Portugal. Toujours à cette date, « Tanganyika » est devenu le nom du territoire britannique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 100 000 personnes du Tanganyika ont rejoint les forces alliées et faisaient partie des 375 000 Africains qui ont combattu avec ces forces. Les Tanganyikans ont combattu dans des unités des King’s African Rifles lors de la campagne d’Afrique de l’Est en Somalie et en Abyssinie contre les Italiens, à Madagascar contre les Vichy français pendant la campagne de Madagascar, et en Birmanie contre les Japonais pendant la campagne de Birmanie. Le Tanganyika a été une importante source de nourriture pendant cette guerre, et ses revenus d’exportation ont augmenté considérablement par rapport aux années d’avant-guerre de la Grande Dépression. La demande en temps de guerre, cependant, a provoqué une augmentation des prix des produits de base et une inflation massive dans la colonie. En 1954, Julius Nyerere a transformé une organisation en Union nationale africaine du Tanganyika (TANU) à orientation politique. L’objectif principal de TANU était de parvenir à la souveraineté nationale du Tanganyika. Une campagne pour enregistrer de nouveaux membres a été lancée et, en un an, la TANU est devenue la principale organisation politique du pays. Nyerere est devenu ministre du Tanganyika administré par les Britanniques en 1960 et a continué d’être Premier ministre lorsque le Tanganyika est devenu indépendant en 1961.

Moderne

Le gouvernement britannique a pris fin le 9 décembre 1961, mais pour la première année d’indépendance, le Tanganyika avait un gouverneur général qui représentait le monarque britannique. Le 9 décembre 1962, le Tanganyika est devenu une république démocratique dirigée par un président exécutif. Après que la révolution de Zanzibar a renversé la dynastie arabe à Zanzibar voisin, devenu indépendant en 1963, l’archipel a fusionné avec le Tanganyika continental le 26 avril 1964. Le nouveau pays a ensuite été nommé République-Unie du Tanganyika et Zanzibar. Le 29 octobre de la même année, le pays a été rebaptisé République-Unie de Tanzanie (« Tan » vient du Tanganyika et « Zan » de Zanzibar). L’union des deux régions jusqu’alors distinctes était controversée parmi de nombreux Zanzibaris (même ceux qui étaient favorables à la révolution) mais a été acceptée à la fois par le gouvernement Nyerere et le gouvernement révolutionnaire de Zanzibar en raison de valeurs et d’objectifs politiques communs. Suite à l’indépendance du Tanganyika et à l’unification avec Zanzibar conduisant à l’état de Tanzanie, le président Nyerere a souligné la nécessité de construire une identité nationale pour les citoyens du nouveau pays. Pour y parvenir, Nyerere a fourni ce qui est considéré comme l’un des cas les plus réussis de répression ethnique et de transformation d’identité en Afrique. Avec plus de 130 langues parlées sur son territoire, la Tanzanie est l’un des pays les plus ethniquement diversifiés d’Afrique. Malgré cet obstacle, les divisions ethniques sont restées rares en Tanzanie par rapport au reste du continent, notamment son voisin immédiat, le Kenya. En outre, depuis son indépendance, la Tanzanie a affiché plus de stabilité politique que la plupart des pays africains, notamment en raison des méthodes de répression ethnique de Nyerere.

En 1967, la première présidence de Nyerere a pris un virage à gauche après la Déclaration d’Arusha, qui a codifié un engagement envers le socialisme ainsi que le panafricanisme. Après la déclaration, les banques et de nombreuses grandes industries ont été nationalisées. La Tanzanie était également alignée sur la Chine qui, de 1970 à 1975, a financé et aidé à construire le chemin de fer TAZARA, long de 1 860 kilomètres (1 160 mi) de Dar es Salaam à la Zambie. Néanmoins, à partir de la fin des années 70, l’économie tanzanienne a connu un pire virage, dans le contexte d’une crise économique internationale affectant à la fois les économies développées et les économies en développement. À partir du milieu des années 80, le régime s’est financé par des emprunts auprès du Fonds monétaire international et a subi quelques réformes. Depuis lors, le produit intérieur brut par habitant de la Tanzanie a augmenté et la pauvreté a diminué, selon un rapport de la Banque mondiale. En 1992, la Constitution de la Tanzanie a été modifiée pour autoriser plusieurs partis politiques. Lors des premières élections multipartites en Tanzanie, tenues en 1995, Chama Cha Mapinduzi, au pouvoir, a remporté 186 des 232 sièges élus à l’Assemblée nationale et Benjamin Mkapa a été élu président.

La politique de la Tanzanie

La politique de la Tanzanie se déroule dans le cadre d’une république démocratique présidentielle unitaire, dans laquelle le président de la Tanzanie est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement, et d’un système multipartite. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Le pouvoir législatif appartient au gouvernement et au parlement. Le système des partis est dominé par le Chama Cha Mapinduzi (Parti révolutionnaire d’État). Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif. L’Economist Intelligence Unit a qualifié la Tanzanie de « régime hybride » en 2019.

Conditions politiques

La pleine indépendance est venue en décembre 1961 et Julius Kambarage Nyerere (1922–1999), un leader socialiste qui a conduit le Tanganyika de la domination coloniale, a été élu président en 1961. L’une des figures les plus respectées de l’Afrique, Julius Nyerere était considéré comme un homme politique de principe et d’intelligence. . Connu sous le nom de Mwalimu (enseignant), il a proposé une vision largement reconnue de l’éducation. De l’indépendance en 1961 jusqu’au milieu des années 80, la Tanzanie était un État à parti unique, avec un modèle socialiste de développement économique. À partir du milieu des années 80, sous la direction du président Ali Hassan Mwinyi, la Tanzanie a entrepris un certain nombre de réformes politiques et économiques. En janvier et février 1992, le gouvernement a décidé d’adopter la démocratie multipartite. Des changements juridiques et constitutionnels ont conduit à l’enregistrement de 11 partis politiques. Deux élections partielles parlementaires au début de 1994, toutes deux remportées par Chama Cha Mapinduzi (CCM), ont été les premières élections multipartites de l’histoire de la Tanzanie. En octobre 2000, la Tanzanie a tenu ses deuxièmes élections générales multipartites. Le candidat du parti au pouvoir au CCM, Benjamin W. Mkapa, a battu ses trois principaux rivaux, remportant l’élection présidentielle avec 71% des voix. Aux élections législatives, le CCM a remporté 202 des 232 sièges élus. Lors de l’élection présidentielle de Zanzibar, Abeid Amani Karume, le fils de l’ancien président Abeid Karume, a battu le candidat du CUF, Seif Shariff Hamad. Les élections ont été entachées d’irrégularités et les violences politiques qui ont suivi ont fait au moins 23 morts en janvier 2001, principalement sur l’île de Pemba, où la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles contre des manifestants. Des centaines de personnes ont été blessées et les forces de l’État auraient attaqué des bateaux de réfugiés fuyant vers le Kenya. En outre, 16 membres du CUF ont été expulsés du Parlement de l’Union après avoir boycotté la législature pour protester contre les résultats des élections à Zanzibar.

En octobre 2001, le CCM et les partis du CUF ont signé un accord de réconciliation appelant à des réformes électorales et instituant une commission d’enquête pour enquêter sur les décès survenus en janvier 2001 à Pemba. L’accord a également conduit le président à nommer un autre fonctionnaire du CUF pour devenir membre du Parlement de l’Union. Les modifications apportées à la Constitution de Zanzibar en avril 2002 ont permis aux partis CCM et CUF de nommer des membres à la Commission électorale de Zanzibar. En mai 2003, la Commission électorale de Zanzibar a organisé des élections partielles pour pourvoir les sièges vacants au Parlement, y compris les sièges vacants par le boycott du CUF. Les observateurs ont considéré que ces élections partielles, le premier test majeur de l’accord de réconciliation, étaient libres, équitables et pacifiques. Le président Mkapa, le vice-président Ali Mohamed Shein, le premier ministre Frederick Sumaye et les membres de l’Assemblée nationale resteront en fonction jusqu’aux prochaines élections générales de 2005. De même, le président de Zanzibar Karume et les membres de la Chambre des représentants de Zanzibar achèveront également leur mandat en 2005.  En 2010, la Tanzanie a été classée partiellement libre par Freedom House. L’indice de démocratie de 2011 a marqué la Tanzanie comme un «régime hybride», la classant 90e sur 167, une amélioration par rapport à la 92e l’année précédente, mais précédant une baisse de plusieurs paramètres comme indiqué dans les études ultérieures de Freedom House. En 2018, de nombreux facteurs pris en compte par Freedom House avaient subi une baisse modeste mais significative, les rapports les plus récents faisant état d’une détérioration marquée des droits de la société civile et réduisant la capacité de l’opposition politique à critiquer le régime Magufuli. La Tanzanie reste dans la catégorie « partiellement gratuit » en 2018.

L’économie de la Tanzanie

En 2018, selon le FMI, le produit intérieur brut (PIB) de la Tanzanie était estimé à 56,7 milliards de dollars (nominal), ou 176,5 milliards de dollars en parité de pouvoir d’achat (PPA). Le PIB par habitant (PPA) était de 3 457 $. De 2009 à 2013, le PIB par habitant de la Tanzanie (basé sur la monnaie locale constante) a augmenté en moyenne de 3,5% par an, plus que tout autre membre de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et n’a été dépassé que par neuf pays d’Afrique subsaharienne: la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Ghana, le Lesotho, le Libéria, le Mozambique, la Sierra Leone, la Zambie et le Zimbabwe. En 2017, les principaux partenaires commerciaux de la Tanzanie pour ses 5,3 milliards de dollars d’exportations étaient l’Inde, le Vietnam, l’Afrique du Sud, la Suisse et la Chine. Ses importations ont totalisé 8,17 milliards de dollars, l’Inde, la Suisse, l’Arabie saoudite, la Chine et les Émirats arabes unis étant les principaux partenaires.

La Tanzanie a relativement bien résisté à la Grande Récession, qui a commencé fin 2008 ou début 2009. Les prix élevés de l’or, le renforcement de l’industrie minière du pays et la mauvaise intégration de la Tanzanie dans les marchés mondiaux ont contribué à protéger le pays de la récession. Depuis la fin de la récession, l’économie tanzanienne a connu une expansion rapide grâce au dynamisme des secteurs du tourisme, des télécommunications et des banques. Toutefois, selon le Programme des Nations Unies pour le développement, la récente croissance de l’économie nationale n’a profité qu’à « très peu », excluant la majorité de la population. L’indice 2013 de la faim dans le monde de la Tanzanie était pire que tout autre pays de la CAE à l’exception du Burundi. La proportion de personnes sous-alimentées en 2010-2012 était également pire que dans tout autre pays de la CAE, à l’exception du Burundi.

La démographie de la Tanzanie

Selon le recensement de 2012, la population totale était de 44 928 923. Le groupe des moins de 15 ans représentait 44,1% de la population. La répartition de la population en Tanzanie est inégale. La plupart des gens vivent à la frontière nord ou sur la côte est, une grande partie du reste du pays étant peu peuplée. La densité varie de 12 par kilomètre carré (31 / sq mi) dans la région de Katavi à 3133 par kilomètre carré (8110 / sq mi) dans la région de Dar es Salaam. Environ 70 pour cent de la population est rurale, bien que ce pourcentage soit en baisse depuis au moins 1967. Dar es Salaam (4 364 541 habitants) est la plus grande ville et capitale commerciale. Dodoma (410 956 habitants) est située dans le centre de la Tanzanie, est la capitale du pays et abrite l’Assemblée nationale. Au moment de la fondation de la République-Unie de Tanzanie en 1964, le taux de mortalité infantile était de 335 décès pour 1 000 naissances vivantes. Depuis l’indépendance, le taux de décès d’enfants est tombé à 62 pour 1 000 naissances.

L’éducation de la Tanzanie

L’éducation en Tanzanie est dispensée par les secteurs public et privé, en commençant par l’enseignement préprimaire, suivi par l’enseignement primaire, secondaire ordinaire, secondaire avancé et, idéalement, universitaire. Le gouvernement tanzanien a commencé à souligner l’importance de l’éducation peu de temps après son indépendance en 1961. Le programme d’études est normalisé par niveau et il sert de base aux examens nationaux. Les niveaux de réussite sont importants, mais les enfants ne reçoivent pas l’éducation dont ils ont besoin pour diverses raisons, notamment la nécessité d’aider les familles à travailler, la faible accessibilité et divers troubles d’apprentissage. Bien qu’il y ait un manque de ressources pour l’éducation des besoins spéciaux, la Tanzanie s’est engagée à une éducation inclusive et à l’attention aux apprenants défavorisés, comme souligné dans la revue du secteur de l’éducation 2006 AIDE-MEMORE. La stratégie nationale du gouvernement pour la croissance et la réduction de la pauvreté en 2005 a fortement mis l’accent sur l’éducation.

Les langues de la Tanzanie

Plus de 100 langues sont parlées en Tanzanie, ce qui en fait le pays le plus diversifié sur le plan linguistique en Afrique de l’Est. Parmi les langues parlées figurent les quatre familles de langues africaines: le bantou, le couchitique, le nilotique et le khoisan. Il n’y a pas de langues officielles de jure en Tanzanie. Le swahili est utilisé dans les débats parlementaires, dans les juridictions inférieures et comme moyen d’enseignement à l’école primaire. L’anglais est utilisé dans le commerce extérieur, dans la diplomatie, dans les cours supérieures et comme moyen d’enseignement dans l’enseignement secondaire et supérieur. Le gouvernement tanzanien prévoit cependant de supprimer l’anglais comme langue d’enseignement. Dans le cadre de sa politique sociale en Ujamaa, le président Nyerere a encouragé l’utilisation du swahili pour aider à unifier les nombreux groupes ethniques du pays. Environ 10% des Tanzaniens parlent le swahili comme première langue et jusqu’à 90% le parlent comme deuxième langue. De nombreux Tanzaniens instruits sont trilingues et parlent également l’anglais. L’utilisation et la promotion généralisées du swahili contribuent au déclin des langues plus petites dans le pays. Les jeunes enfants parlent de plus en plus le swahili comme première langue, en particulier dans les zones urbaines. Les langues des communautés ethniques (ECL) autres que le kiswahili ne sont pas autorisées comme langue d’enseignement. Ils ne sont pas non plus enseignés comme matière, bien qu’ils puissent être utilisés officieusement dans certains cas dans l’enseignement initial. Les programmes de télévision et de radio dans une ECL sont interdits et il est presque impossible d’obtenir l’autorisation de publier un journal dans une ECL. Il n’y a pas de département de langues et littératures africaines locales ou régionales à l’Université de Dar es Salaam. L’arabe est co-officiel à Zanzibar. Le peuple Sandawe parle une langue qui peut être liée aux langues khoe du Botswana et de la Namibie, tandis que la langue du peuple Hadzabe, bien qu’elle ait des consonnes de clic similaires, est sans doute un isolat linguistique. La langue du peuple irakien est couchitique.

 
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés