Affaire G. Floyd : Sterling veut voir plus de managers noirs en Premier League

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Londres (© 2020 Afriquinfos) – Comme de nombreux sportifs et personnalités noirs avant lui, Raheem Sterling, sociétaire de Manchester City s’est exprimé sur la mort à Minneapolis de George Floyd des suites de violences policières. Pour le footballeur, l’indignation et la mobilisation mondiale suite à ce énième acte de racisme, doivent être un tremplin pour changer les choses à plusieurs niveaux notamment en ce qui concerne le peu de Manager noirs en Premier League.

Il y a quelques semaines, c’était Florent Ibengé, ex sélectionneur des Léopards de la RDC qui se plaignait du peu de techniciens noirs dans le Championnat français, au tour de  Raheem Sterling de remettre ce débat sur le tapis cette fois-ci en Premier League. Pour l’ailier de l’équipe d’Angleterre et de Manchester City qui réagissait à la mort de George Floyd, « ces mobilisations sont un bon début pour faire entendre nos voix. Mais les seules manifestations ne changeront pas tout», déclare-t-il à un média anglais.

« Mais protester seul ne changera rien à ce pays. Il s’agit de mettre en évidence les choses, c’est la société qui doit changer, et puis en agissant en conséquence. Nous avons beaucoup parlé, et il est temps maintenant d’agir », poursuit-il.  Ces protestations doivent DONC être le point de départ de changements véritables au sein même de la société, soutient le joueur qui s’est appesanti sur sa discipline en prenant l’exemple du poste d’entraineur pour lequel les Noirs sont selon lui, sous-représentés : «Regardez, vous avez Steven Gerrard, Frank Lampard, Sol Campbell et Ashley Cole, a-t-il indiqué. Tous ont eu une grande carrière, tous ont joué pour l’Angleterre. Et pourtant, bien qu’ils aient tous obtenu leur diplôme pour entraîner au plus haut niveau, les deux qui n’ont pas eu de bonne opportunité sont les deux anciens joueurs noirs (…) Il y a quelque chose comme 500 joueurs en Premier League et un tiers d’entre eux sont noirs. Mais nous n’avons aucune représentation de nous dans la hiérarchie, aucune représentation de nous dans les staffs techniques », a indiqué Raheem Sterling.

Boniface T.

- Advertisement -