Le Zimbabwe accorde aux agents de sécurité une seconde chance pour voter

Afriquinfos Editeur 2 Vues
1 Min de Lecture

Les agents de police n'ont pas réussi à voter en raison de problèmes logistiques, y compris le lent processus d'impression des bulletins de vote.

La vice-présidente de la Commission électorale du Zimbabwe, Joice Kazembe, a affirmé que la Commission ne voulait pas que les policiers soient privés de leurs droits en raison des difficultés.

Les Zimbabwéens iront aux urnes le 31 juillet pour choisir un président, les législateurs et les conseillers locaux. Le président sortant Robert Mugabe et le Premier ministre Morgan Tsvangirai sont considérés comme les principaux candidats à la présidence.