Samuel Eto’o évoque une vie à la FECAFOOT et met le Cameroun sens dessus dessous 

Yaoundé (© 2021 Afriquinfos) – Fausse-vraie rumeur ou véritable stratégie de communication de Samuel Eto’o ? Nul ne le sait encore. Ce que l’on sait par contre, c’est qu’au cours d’un entretien avec le journaliste béninois, Zinzou Hugues, le quadruple Ballon d’or d’Afrique clairement affiché son intention de briguer la présidence de la Fécafoot.  Une annonce qui a fait l’effet d’une bombe. Mais la sortie quelques jours plus tôt de la faîtière du football camerounais, rappelant que les binationaux n’étaient pas éligibles à cette élection suscite des interrogations. Serait-ce l’ancien goleador des Lions Indomptables qui est visé ?

«Je serai candidat à la présidence de la Fécafoot. Quand je m’engage dans quelque chose, c’est pour aller jusqu’au bout». Voilà la déclaration de Samuel Eto’o qui a mis en émoi la sphère footballistique camerounaise alors que la course à la présidence de la Fécafoot est lancée. L’ex capitaine des Lions Indomptables se présente à cette élection prévue en décembre 2021 pour la toute première fois. Il aura notamment face à lui, le Manager de joueur Ivo Chi et des anciens Lions Indomptables comme Jules Denis Onana et Emmanuel Mabouang Kessack qui avant lui, avaient déjà fait part de leur intention de briguer un mandat à la présidence de la Fecafoot. Le président sortant Seidou Mbombo Njoya, n’a toujours pas officialisé sa candidature à sa propre succession.

Ce n’est pas tant la concurrence qui préoccupe pour l’heure Samuel Eto’o et ses partisans, mais plutôt un communiqué plutôt intriguant de la Fécafoot. Dans celui-ci, l’instance rappelle: «Les personnes disposant de la double nationalité ne pourront pas être candidates» à l’élection du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) prévue le 11 décembre prochain.

Pour les soutiens du double vainqueur de la CAN en 2000 et 2002, il ne fait aucun doute que c’est leur poulain qui est visé par ce rappel à la loi. Samuel Eto’o a en effet acquis la nationalité espagnole du temps où il jouait pour le FC Barcelone et possède un passeport espagnol. La note signée par Robert Schlick, le président de la Commission électorale de la Fecafoot n’aurait donc pour objectif que de disqualifier l’ancien capitaine des Lions Indomptables.

Les réseaux sociaux notamment se sont emparés du sujet, accusant la Commission de parti pris pour le président sortant dont la candidature à la réélection ne fait aucun doute. Pour l’heure, Samuel Eto’o lui-même n’a pas réagi à cette polémique, mais ses partisans rassurent: «Il est camerounais et jouit donc de tous les droits y afférents». Les fans du football camerounais espèrent qu’on ne s’avance pas vers un scénario à la Didier Drogba. L’ancien footballeur ivoirien dont la candidature à la présidence de la FIF et les débats sur son éligibilité ou non, ont mis les instances du football ivoirien quasiment à l’arrêt.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés