Le "fiancé" de Nafissatou Diallo se prononce

ecapital
3 Min de Lecture

Le site d’information The Daily Beast a publié une interview accordée par le fiancé de Nafissatou Diallo depuis le centre de rétention d’Eloy, en Arizona, où l'homme attend son expulsion du pays.

Amara Tarawally est un Sierra-Léonais de 35 ans arrêté en juillet 2010 avec trois autres hommes (un Africain, un Mexicain et un Américain) pour une affaire de traffic de stupéfiants. D'après son dossier, Tarawally a commis l'erreur de tenter d'acheter 52 kilos de marihuana à un indic de la police. Après 9 mois en prison, le Sierra-Léonais a été remis aux services d'ímmigration pour être expulsé.

Les journalistes de The Daily Beast décrivent le fiancé de Diallo comme un homme tranquille, de taille moyenne, aux traits réguliers. Mais ils ne sont pas convaincus par son témoignage qu'ils considèrent comme confus et contradictoire.  

- Advertisement -

L’enregistrement de la conversation entre Diallo et Tarawally, au lendemain de la supposée agression, a considérablement entaché la crédibilité de la guinéenne car elle y déclarerait "Ne t'inquiète pas, ce type a beaucoup d'argent. Je sais ce que je fais". Ce n'est que le 29 juin que l'on a pu connaître la teneur de l'appel, le temps pour l'Administration de trouver un interprète maîtrisant le dialecte du couple.

Depuis, l’avocat de Diallo, Kenneth Thompson, a demandé à avoir accès à l’enregistrement complet, sans succès. Selon Thompson, si Tarawally confirme que la jeune femme était effondrée et que son récit était solide, cela consituera une preuve supplémentaire de l'agression sexuelle, balayant ainsi l'hypothèse de l'acte consensuel.

Amara Tarawally a déclaré aux journalistes de The Daily Beast avoir rencontré Nafissatou Diallo il y a 6 ou 7 ans. Pour lui, c'est une femme hônnete, il est convaincu de son innoncence et précise qu'il n'a jamais déposé de l'argent sur son compte bancaire.

Du côté de la défense, William Taylor, un des avocats de l’ex-Directeur du Fonds Monétaire International (FMI), a assuré que les charges contre son client peuvent être abandonnées à n’importe quel moment et que la décision dépend uniquement du procureur.

Afriquinfos

Retrouvez tous les articles de la rubrique SOCIETE ici.