Saisie à Sao Paulo : Malabo dénonce une ingérence et une volonté de ternir l’image du pays

Afriquinfos 15 Vues
2 Min de Lecture

Sao Paulo (© 2018 Afriquinfos)- Comme on  pouvait s’y attendre, les autorités équato-guinéennes n’ont pas tardé à réagir à la grosse saisie de la Police brésilienne impliquant le Vice-Président du pays, Teodorin Obiang Nguema. Elles parlent d’une saisie illégale et d’une violation des pratiques diplomatiques.

Plus de 16 millions de dollars en espèces et en bijoux ont été saisis ce weekend des bagages de Teodorin Obiang Nguema. Le fils du président équato-guinéen effectuait alors un voyage à Sao Paulo avec une forte délégation. Ce sont ses bagages portés par ses accompagnateurs qui ont été fouillés, d’où la saisie en vertu d’une loi locale interdisant l’entrée dans le pays avec des espèces d’’un montant supérieur à 10 000 réais (2400 dollars). La réponse de Malabo n’a pas tardé.

Via son Ambassade au Brésil, il indique que la fouille effectuée par la Police Fédérale brésilienne est illégale car le vice-président équato-guinéen était détenteur d’une autorisation diplomatique. Cette perquisition viole donc les règles diplomatiques et n’avait pour but que de « créer un embarras totalement gratuit pour le vice-président de Guinée Equatoriale et le pays qu’il représente ». Une protestation formelle sera déposée informent, les autorités équato-guinéennes.

Téodorin Obiang Nguema n’en est pas à ses premiers déboires avec les capitales étrangères. Il est déjà à l’origine de brouilles diplomatiques entre Malabo et Paris ou encore Berne. Le Fils de Tedodoro Obiang Nguema a vu ses biens (voitures de luxe et appartements) saisis et est sous le coup d’une condamnation à 3 ans de prison en France pour blanchiment d’argent.

S.B.