L’Afrique rend hommage à Bernard Tapie, un dirigeant sportif visionnaire

Marseille (© 2021 Afriquinfos) Le décès de Bernard Tapie, ancien dirigeant de l’Olympique de Marseille (OM) a, comme on pouvait s’y attendre, eu une résonance  en Afrique. Tant le club phocéen est l’un des plus adulés sur le continent. Les hommages et témoignages d’anciens joueurs africains ayant évolué à l’OM affluent.

Il n’aura dirigé l’Olympique de Marseille que pendant quelques années, entre 1986 et 1994, mais il y aura laissé une trace indélébile. Homme d’affaires à succès, grande gueule, meneur d’hommes, Bernard Tapie était ce qu’il se faisait de mieux à l’époque, quand on parlait de dirigeant sportif.

Sous sa direction, le club marseillais connaît une épopée fantastique avec 4 titres de Champion de France et le graal, un sacre en Ligue des Champions en 1993, le seul à ce jour du football hexagonal!

Pour parvenir à ces exploits, Bernard Tapie avait alors recruté des footballeurs africains ou d’origine africaine qui étaient les meilleurs à leur poste, à l’instar des Basile Boli ou encore Abedi Pélé. Ces derniers ont eu d’illustres successeurs qui ont réagi aux décès de l’ancien patron de l’OM.

C’est le cas de l’Ivoirien Didier Drogba, véritable légende du club phocéen : «Vous êtes à l’origine de mon amour pour l’OM, vous étiez l’incarnation de l’homme succesful, ambitieux, fier et courageux. Merci pour toutes ces leçons, ces titres, cette fierté de représenter haut les couleurs de ce club», a écrit l’ancien capitaine des Eléphants. Un autre vibrant hommage est celui de Joseph Antoine Bell, international camerounais et gardien de l’OM entre 1985-1988. «Il fut mon président à l’OM, celui qui m’offrît le brassard de capitaineEntre nous, il y eut de grands moments de complicité et de sérieux désaccords. Mais sa passion, sa compétitivité ont fait de Bernard Tapie un grand du foot. Adieu Bernard!», a écrit l’ancien Lion indomptable sur sa page Facebook.

La preuve que l’influence de Bernard Tapie a traversé les générations, c’est l’hommage d’André Ayew, fils du non moins connu, Abedi Pélé qui a aussi évolué sous les couleurs de l’OM, alors dirigé par celui qui était surnommé le «Boss». «Le Papa de mon Papa. RIP. Merci pour tout. L’Unique Boss», a écrit, ému, le milieu offensif ghanéen.

Bernard Tapie est mort alors qu’il avait 78 ans. Il luttait courageusement contre un cancer de l’estomac depuis quelques années.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés