Cameroun/L’ONU se félicite de la détente en cours, Macron parlera du sujet avec Biya

Lyon (© 2019 Afriquinfos)-Le Chef d’Etat français, Emmanuel Macron, doit s’entretenir avec son homologue du Cameroun, Paul Biya en marge de la sixième conférence du Fonds mondial pour le Sida, la tuberculose et le paludisme qui se tient ces 9 et 10 octobre à Lyon.

Au menu des discussions bilatérales qui se tiendront jeudi, les deux hommes devraient principalement aborder la crise dans les zones anglophones du Cameroun, notamment la mise en œuvre des conclusions du dernier «Grand dialogue national» initié par le dirigeant camerounais pour trouver solution à ce conflit avec les séparatistes.

Au pouvoir depuis trente-sept ans, pouvoir, Paul Biya, 86 ans  a visiblement pris la résolution de calmer les tensions dans son pays animées d’un côté par la mobilisation de l’opposition politique, et de l’autre, par le conflit avec les militants indépendantistes des régions anglophones. Même si les conclusions de son «grand dialogue national» sont contraires à ce que réclament les séparatistes, elles ont le mérite de redonner le «contrôle» à l’Etat dans ces zones qui se disent lésées et réclament leur indépendance. Le gouvernement annonce même que des dizaines de séparatistes ont déposé leurs armes, et sont prêts à suivre un accompagnement pour une réintégration sociale.

A la veille de ces pourparlers, le président Biya avait ordonné la libération de plus de 300 personnes arrêtées en lien avec la crise anglophone. Le week-end dernier, il a créé la surprise, en en faisant libérer son grand rival, l’opposant Maurice Kamto, ainsi que 102 de ses partisans. Des mesures certes «insuffisantes» selon certains, mais «encourageantes» dans ce pays où les difficultés sociales et les tensions politiques pourraient constituer un cocktail explosif contre le régime du président Biya.

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
L’UA et l’ONU travaillent à réduire la pauvreté et la faim en Afrique
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
Journée Mondiale de l’aide humanitaire : les femmes humanitaires portées en triomphe par l’ONU
Mali : le Chef des Opérations de Paix de l’ONU demande plus de moyens et de coordination
L'ONU aux dirigeants africains: ‘Luttez contre le terrorisme et les changements climatiques'
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
La Secrétaire générale adjointe de l'ONU fait de l’autonomisation des femmes une clé pour atteindre ...
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Lutte contre le Covid-19 dans le monde : L’ONU lance un appel de fonds de 2 milliards de dollars
Diplomatie internationale: Le Kenya, bientôt membre non permanent du CS de l'ONU?
Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
RDC : plus de 260 civils ont été tués dans la région de Beni en novembre et en décembre (ONU)
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
Sahara occidental: Le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique
Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)
Burkina Faso : l’ONU condamne une attaque sanglante contre une église dans le village de Pansi
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés