Cameroun/L’ONU se félicite de la détente en cours, Macron parlera du sujet avec Biya

Lyon (© 2019 Afriquinfos)-Le Chef d’Etat français, Emmanuel Macron, doit s’entretenir avec son homologue du Cameroun, Paul Biya en marge de la sixième conférence du Fonds mondial pour le Sida, la tuberculose et le paludisme qui se tient ces 9 et 10 octobre à Lyon.

Au menu des discussions bilatérales qui se tiendront jeudi, les deux hommes devraient principalement aborder la crise dans les zones anglophones du Cameroun, notamment la mise en œuvre des conclusions du dernier «Grand dialogue national» initié par le dirigeant camerounais pour trouver solution à ce conflit avec les séparatistes.

Au pouvoir depuis trente-sept ans, pouvoir, Paul Biya, 86 ans  a visiblement pris la résolution de calmer les tensions dans son pays animées d’un côté par la mobilisation de l’opposition politique, et de l’autre, par le conflit avec les militants indépendantistes des régions anglophones. Même si les conclusions de son «grand dialogue national» sont contraires à ce que réclament les séparatistes, elles ont le mérite de redonner le «contrôle» à l’Etat dans ces zones qui se disent lésées et réclament leur indépendance. Le gouvernement annonce même que des dizaines de séparatistes ont déposé leurs armes, et sont prêts à suivre un accompagnement pour une réintégration sociale.

A la veille de ces pourparlers, le président Biya avait ordonné la libération de plus de 300 personnes arrêtées en lien avec la crise anglophone. Le week-end dernier, il a créé la surprise, en en faisant libérer son grand rival, l’opposant Maurice Kamto, ainsi que 102 de ses partisans. Des mesures certes «insuffisantes» selon certains, mais «encourageantes» dans ce pays où les difficultés sociales et les tensions politiques pourraient constituer un cocktail explosif contre le régime du président Biya.

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

L'ONU aux dirigeants africains: ‘Luttez contre le terrorisme et les changements climatiques'
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
L'ONU lance un appel au continent en vue d’une réforme de sa législation pour l'imposition de l'écon...
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU
Sahara occidental: Le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
Mali : le Chef des Opérations de Paix de l’ONU demande plus de moyens et de coordination
AG de l’ONU : l’exacerbation de la crise libyenne au menu d’un mini-sommet présidé par la France
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique
RDC: A Beni, Guterres a promis la poursuite du soutien de l'ONU contre les groupes armés
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
ONU en 2019/Muhammad-Bande, 2è Nigérian et 13è Africain à présider à présider l’AG
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
L’ONU plaide pour la révision de la nouvelle loi d’entente nationale au Mali
Report de la COP26 : l’ONU rappelle que la science sur le climat n’a pas changé, il faut continuer l...
Libye: Paris regrette la démission de l'émissaire de l'ONU Ghassam Salamé
ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés