Organisation de la CAN 2027: Le Sénégal se positionne subrepticement dans les starting-blocks 

Afriquinfos Editeur 9 Vues
3 Min de Lecture

Dakar (© 2022 Afriquinfos)- Le pays des Lions de la Teranga veut organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2027. C’est ce qui ressort du projet de Budget 2023 du Ministère des Sports qui a consacré une ligne pour l’organisation de la grande messe du football africain.

Contrairement aux précédentes informations qui circulaient indiquant la volonté du Sénégal d’abriter la CAN 2025 après son retrait à la Guinée, le pays se positionne plutôt pour la CAN 2027. Trente-cinq (35) ans après avoir abrité sa première CAN (1992), le pays des  »Gaindé », est dans les starting-blocks pour accueillir la plus prestigieuse des compétitions sur le continent.

Le Ministre Sénégalais des Sports, Yankhoba Diatara, a officialisé la candidature du Sénégal à la CAN 2027, alors qu’il était ce mercredi face à l’Assemblée Nationale pour présenter le budget 2023 de son département. Concernant cette enveloppe, elle a connu une baisse de 9 milliards Cfa par rapport à l’exercice précédent. Pour 2023, le budget est arrêté à la somme de 23 432 368 555 F Cfa en Autorisations d’engagement et en Crédits de paiement, soit une baisse de 9 milliards F Cfa par rapport à l’exercice précédent (2022) qui s’élevait à plus de 33,2 milliards de F Cfa.

Une partie de ces ressources sera consacrée à doter le Sénégal d’infrastructures répondant aux normes internationales. Pour abriter cette grand-messe du football africain, le pays hôte doit au moins disposer de 6 à 8 stades aux standards requis par la Confédération africaine de Football (CAF). ‘’Dans cette perspective, il est prévu la construction d’un stade à Saint-Louis, dont le coût est évalué à 16 milliards francs CFA, en plus des stades Abdoulaye Wade, Léopold Sédar Senghor, Aline Sitoé Diatta, Ely Manel Fall ainsi que des stades Lamine Gueye de Kaolack et Lat-Dior de Thiès’’, informe le ministre Yankhoba Diatara.

Le Sénégal ne sera donc pas sur la ligne de départ pour la CAN 2025 et laisse donc le champ libre à l’Algérie ou encore au Maroc qui ont affiché leurs ambitions.

S.B.