La CEDEAO recadre et reprécise les contours de sa Mission déployée au Togo jusqu’au 20 avril

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Abuja (© 2024 Afriquinfos)- Ce lundi 15 avril, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) annonçait avoir déployé sur la période du 15 au 20 avril 2024 au Togo, une ‘’mission exploratoire’’ pour interagir avec les principales parties prenantes aux réformes constitutionnelles. Mais L’organisation ouest-africaine a publié un nouveau communiqué ce mardi 16 avril annonçant qu’il s’agit désormais ‘’d’une simple mission d’information’’ dans le pays.

La mission d’information s’inscrit dans la perspective des élections législatives et régionales prévues le 29 avril, selon le nouveau communiqué publié par l’organisation ce mardi 16 avril 2024. Elle est conduite par Maman Sambo Sidikou, ancien représentant de l’Union africaine au Mali. Selon la nouvelle orientation assignée à cette Mission de la Cedeao au Togo, celle-ci fera plutôt une « évaluation préélectorale et ne s’engagera dans aucun autre processus« , précise l’instance sous-régionale.

Le communiqué signé par le président de la Commission de la Cedeao, Omar Aliou Touray indique qu’au programme de son séjour, «la Mission rencontrera, du 15 au 20 avril, les principales parties prenantes au processus électoral, notamment les responsables des institutions et Agences de l’Etat, les partis politiques, l’organe de gestion des élections, les organisations de la Société civile, les médias, et les partenaires», a ajouté le président de la Commission.

Evaluation préélectorale de la CEDEAO au Togo

- Advertisement -

Toutes ces rencontres visent à permettre à la Mission d’entreprendre une «évaluation préélectorale». Toutefois, celle-ci «ne s’engagera dans aucun autre processus», a insisté l’instance régionale. Initialement prévues le 13 avril, les élections législatives et régionales 2024 ont été reportées au 20 avril, puis au 29 avril en raison du changement de Constitution controversé conduit par le parti UNIR, au pouvoir. Ces réformes adoptées par l’Assemblée nationale le 25 mars 2024 visent à faire passer le système politique togolais du régime présidentiel au modèle parlementaire. «Dans ce contexte crucial, la Commission de la Cédéao a jugé nécessaire de dépêcher une mission exploratoire au Togo», a déclaré M. Touray.

D’après la même source, «la Mission soumettra son rapport et ses recommandations au président de la Commission de la CEDEAO pour qu’il prenne des décisions et des mesures appropriées, y compris le déploiement d’une MOE -Mission d’observation électorale – pour les élections législatives et régionales», indique le communiqué. La campagne électorale a démarré le 13 avril 2024, avec les principaux partis d’opposition qui rivalisent d’ardeur avec le parti au pouvoir pour l’élection de 113 députés devant constituer la nouvelle Assemblée nationale.

Vignikpo Akpéné