Littérature: La Camerounaise Djaïli Amadou Amal parmi les 4 finalistes du Goncourt 2020

L'auteur Djamila Amal

Yaoundé (© 2020 Afriquinfos)- Avec « Les Impatientes » (chez Emmanuelle Collas), la Camerounaise Djaïli Amadou Amal est l’un des quatre finalistes retenus ce mardi 27 octobre 2020 pour le prix Goncourt 2020, le plus prestigieux des prix littéraires français qui sera décerné le 10 novembre. Elle a été retenue à l’issue d’un vote émis par des Académiciens par visioconférence, en raison de la Covid-19.

A forte teneur autobiographique, « Les Impatientes », le pamphlet de Djaïli Amadou Amal va à l’encontre du mariage forcé, du viol conjugal et de la polygamie. Djaïli Amadou Amal, 45 ans, écrivaine camerounaise, a fondé l’association « Femmes du Sahel » qui oeuvre pour l’éducation et le développement des femmes dans le nord du Cameroun. Elle est auteure de deux romans, ‘Walaandé, l’art de partager un mari’ (chez Ifrikiya, 2010), et ‘Les Impatientes’ (Emmanuelle Collas, 2020).

Dans ‘Les Impatientes’, Amal plonge son lectorat dans la vie de trois femmes (Ramla, Hindou et Safira). Polygamie, mariage précoce et forcé, violences conjugales constituent la trame de cet ouvrage.

Née en 1975 près de Maroua, dans le septentrion camerounais, Djaïli Amadou Amal est une écrivaine et militante féministe connue pour ses ouvrages traitant des violences et des discriminations dont sont victimes les femmes du continent africain. Elle s’est vue décernée le ‘Prix de la Presse panafricaine’ et ‘Orange du Livre en Afrique’ en 2019.

Au sujet de sa participation au prix Goncourt 2020, l’écrivaine camerounaise ne cache pas sa joie. « C’est un honneur de représenter la littérature contemporaine africaine », confie l’écrivaine, une des figures de proue de la lutte pour les droits des femmes au Cameroun. «On ne refuse pas les prix ! Plus sérieusement, le Goncourt est le plus prestigieux des Prix de la littérature française. Il n’a pas son pareil. Il faut déjà que je réalise que je suis en lice pour ce Prix. Vous comprendrez que pour l’instant, c’est une immense émotion qui m’assiège», indique-t-elle.

Outre Djaïli Amadou Amal, les 3 autres finalistes du Goncourt 2020 sont « L’Anomalie » (Gallimard) d’Hervé Le Tellier, « L’Historiographe du Royaume » (Grasset) de Maël Renouard qui raconte le Maroc, et enfin, « Thésée, sa vie nouvelle » (Verdier), de Camille de Toledo. Le ou la vainqueur (e) du Goncourt 2020 doit être connu le 10 novembre 2020.

 

Afriquinfos

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés