Attentat à Djibouti : Les autorités judiciaires annoncent l’arrestation de sept personnes

Afriquinfos Editeur 10 Vues
2 Min de Lecture

"L'appel à témoins que nous avons lancé dès le lendemain de l'attentat de la Chaumière a porté ses fruits, nous avons pu identifier les coupables, interpeller les personnes qui leur ont permis d'entrer sur le territoire national sans aucun document de voyage, celles qui les ont hébergés et qui, après l'appel à témoins, ne se sont pas manifestées", a-t-il fait savoir.

Toujours selon le Procureur de la République, le juge d'instruction a placé d'ores et déjà sept personnes en détention provisoire. Un agent de la police djiboutienne ayant un lien de parenté avec l'un des deux kamikazes et qui les aurait aidés à traverser la frontière avec la Somalie figure parmi ces sept personnes arrêtées qui seraient toutes de nationalité djiboutienne.

"Cependant, a-t-il précisé, certains protagonistes de l'affaire couraient toujours. Il s'agirait en particulier d'une personne qui aurait fourni la logistique, et qui est activement recherchée".

Le Procureur Maki qui a également annoncé à cette occasion la fin de l'enquête de la flagrance a tenu à rendre hommage à la brigade criminelle de la police nationale djiboutienne, aux gendarmes et à tous les enquêteurs qui, a-t-il dit, ont fait un travail remarquable. Il a aussi rendu hommage à tous les Djiboutiens qui ont contribué au succès de l'enquête de par leurs témoignages.

L'attentat suicide, le premier qu'ait connu la République de Djibouti depuis son indépendance il y a 37 ans, a été revendiqué par le groupe terroriste somalien Al Chebab.

Djibouti qui abrite plusieurs bases militaires étrangères dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime, participe également depuis 2011 à la Mission de maintien de paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).