Wagner en Afrique: Aveu d’Evguéni Prigojine sur la création de son groupe de paramilitaires

Moscou (© 2022 Afriquinfos)- On s’en doutait un peu, même beaucoup, mais jamais l’homme d’affaires proche du Kremlin n’avait officiellement admis être le fondateur du groupe paramilitaire Wagner. C’est désormais chose faite. Dans un communiqué, Evguéni Prigojine évoque la genèse de ce qu’il considère comme un groupe de ‘’patriotes’’.

De nombreux rapports d’experts indépendants ou onusiens, font cas de la présence de mercenaires russes du groupe Wagner et de leurs exactions à différents endroits du monde et de son financement par l’homme d’affaires Evguéni Prigojine. Des allégations jusque-là réfuté par l’intéressé et Moscou dont il est pourtant réputé très proche. Plus de doute désormais, dans un communiqué sur les réseaux sociaux de son entreprise Concord, Evguéni Prigojine confirme avoir fondé le groupe afin d’envoyer des combattants compétents au Donbass ukrainien en 2014. « C’est à ce moment-là, le 1er mai 2014 qu’est né un groupe de patriotes qui a pris le nom de Groupe tactique de bataillon Wagner », précise la publication.

Par la même occasion, le patron de Wagner révèle les théâtres de conflits où son groupe a opéré à travers le monde : ‘’Et maintenant un aveu, (…) ces gars, des héros, ont défendu le peuple syrien, d’autres peuples de pays arables, les démunis africains et latino-américains, ils sont devenues un pilier de notre patrie’’, insiste Evguéni Prigojine.

Pourquoi ces subites révélations de l’homme qui est récemment apparu dans une vidéo dans laquelle, il recrutait des prisonniers pour renforcer les effectifs de Wagner ? Certains observateurs estiment que la main armée du Kremlin pour les basses besognes à travers le monde, ‘’ affirmant ouvertement avoir été l’instrument de la politique étrangère impérialiste de Moscou, Prigojine se signe une assurance-vie et rappelle à Vladimir Poutine que sa société et ses mercenaires sont bien devenus un pilier de la patrie russe ». L’homme d’affaires est recherché par le FBI et plusieurs de ses proches sont sous sanctions européennes qui les accuse d’être impliqués dans des actes de tortures, des exécutions et assassinats extrajudiciaires, des activités de déstabilisation notamment en Syrie, dans l’Est de l’Ukraine ou encore et République Centrafricaine.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés