L’étonnante résilience de l’Afrique face au Coronavirus (Par Bruno Clément-Bollée)

Bruno Clément-Bollée sur l'Afrique

PARIS (© 2020 Afriquinfos) – Général de corps d’armée, ancien commandant de l’opération Licorne, en Côte d’Ivoire (2007-2008), Bruno Clément-Bollée est aujourd’hui consultant international en matière de sécurité en Afrique. Fin connaisseur des réalités du continent, il s’inscrit en faux contre les prédictions catastrophistes et les solutions «importées» face au Covid-19.

Comme Pline l’Ancien le remarquait, l’Afrique nous surprend, une fois encore. Dans la crise planétaire du coronavirus, alors que depuis près d’un mois les déclarations se succédaient pour prédire l’inévitable, l’écroulement d’un continent non préparé, sous-équipé, mal organisé… curieusement, rien ne semble se passer comme prévu ! Un quotidien faisait état, récemment, de l’impossibilité de dresser le bilan de l’épidémie du Coronavirus en Afrique tant le nombre de nouveaux cas journaliers confirmés y était faible. Mais les Cassandres n’en démordent pas : l’Afrique ne résistera pas aux conséquences du virus.

Et pourtant, les faits sont têtus. L’apocalypse annoncée n’est pas au rendez-vous. Pas question pour autant de recommander l’inaction face au mal sournois et mortifère du Covid-19. Au contraire : observer, comprendre et agir s’imposent.

Observer d’abord : En Afrique, d’après les chiffres, l’épidémie semble évoluer différemment qu’ailleurs. Est-ce la chaleur, l’extrême jeunesse de la population, ou encore l’accoutumance des organismes à la nivaquine utilisée depuis si longtemps, dont la prise contrôlée aurait des effets curatifs importants ? Nul ne sait.

Comprendre ensuite : La somme de tous ces éléments réunis, et d’autres qui nous échappent encore, ne peut-elle nous aider à admettre l’inexplicable ?

Agir enfin : L’Afrique n’a pas attendu pour passer à l’action, en comptant d’abord sur ces propres ressources, humaines et matérielles. Le pragmatisme, l’intelligence, mais aussi l’expérience tirée de la lutte contre Ebola et le paludisme inspirent partout les équipes médicales qui se sont mises à la tâche avec courage et dévouement. Le sujet est d’importance car derrière pointe avec force l’idée de confinement, devenu une sorte d’impératif catégorique. Mais une telle mesure est-elle pertinente pour l’Afrique alors que la propagation du virus semble ne pas prendre ?

Bruno Clément-Bolée : Soyons sérieux !

Soyons sérieux ! Qui peut croire possible de confiner la population dans les quartiers surpeuplés des mégalopoles africaines ! Qui peut contraindre à l’inaction celui qui gagne péniblement au jour le jour sa survie quotidienne ! On n’impose pas ce qu’on ne peut contrôler, ou ce sera incontrôlable.

La solidarité internationale s’organise à grand bruit. Espérons d’abord que l’aide annoncée sera plus effective que les promesses habituelles faites aux pays du Sahel, et qu’elle corresponde aux souhaits des Africains. Faisons-leur confiance, pour une fois ! Ils se mobilisent derrière l’Union Africaine, et le continent a des réponses comme le soulignait le Président Macky Sall dans Jeune Afrique. Alors n’imposons rien mais proposons une aide concrète et massive pour accompagner les gouvernements africains à mettre en œuvre les solutions qu’ils auront eux-mêmes décidées, confinement ou pas.

Ne ratez pas de nouvelles sur La Libye

Sommet du G7 : le Président de la BAD présentera « AFAWA », pour booster l’accès des femmes africaines aux financements

Champions League : retour de la compétition ce mardi avec une flopée de stars africaines

Coronavirus : les pays face aux préjugés, aux fake news et à la surenchère

Ces articles devraient vous intéresser :

L’état de la pandémie en Afrique au 1er juin 2020
Lueur d'espoir pour le développement d'un vaccin contre le coronavirus
Covid-19: Le Ghana prend le lead des contaminations en Afrique de l'ouest
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
L’état de la pandémie en Afrique au 3 aout 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 10 mai 2020
Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus à la légère
Covid-19 en Afrique du Nord/L’Egypte gère la situation "en toute transparence", le Maroc en urgence ...
L’état de la pandémie en Afrique au 15 juin 2020
Côte d’Ivoire : La BAD relance le projet aquacole de Dompleu, dans l’ouest du pays
Pénurie de tests au Nigeria, la situation est hors de contrôle
Sénégal : L'ex-président tchadien Hissène Habré se voit accorder une sortie de prison de 60 jours en...
L’état de la pandémie en Afrique à la date du 22 mai
Libye : Moscou vole au secours de Haftar, Ndjaména réclame l'apaisement 
Les défis qui s'imposent à l'UA 57 ans après sa naissance selon Moussa F. Mahamat
L’état de la pandémie en Afrique au 9 juin 2020
Lutte contre le Covid-19 : le Nigeria ordonne un confinement total à Abuja et Lagos
L’état de la pandémie en Afrique au mercredi 6 mai
L’ex Président congolais, Yhombi Opango, nouvelle personnalité africaine victime du Covid-19
UEMOA : la croissance communautaire ralentit à 2,6% à cause du coronavirus
Afrique du Sud : Réduction du taux de criminalité pendant le confinement
Sénégal : le président en quarantaine après un contact avec un malade du Covid-19
COVID-19/ la CAF reporte le CHAN 2020
Afrique : l’utilisation de la monnaie numérique préconisée pour stopper la propagation du COVID-19

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés