Chambre africaine de l’énergie : un accord entre l’Opep et l’Opep + urge pour sauver l’industrie pétrolière africaine

Chambre africaine de l'énergie OPEP OPEP+

 Johannesburg (© 2020 Afriquinfos) – A quelques jours de la réunion par visioconférence entre l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (Opep) et l’Opep+ qui se tiendra le jeudi 09 avril prochain, la Chambre Africaine de l’énergie, face à la situation désastreuse les économies pétrolières africaines due à la guerre actuelle des prix du pétrole combinée aux effets néfastes de la propagation du Coronavirus, appelle à un accord rapide entre les parties.    

Le prix du pétrole est à son plus bas niveau historique et se vend désormais à 20 dollars en moyenne. Une situation due à la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a provoqué une chute importante de la demande mondiale, de près de 30 %, alors qu’au même moment, l’Arabie Saoudite et la Russie, ont inondé le marché en décuplant leur production. Une réaction suite à l’échec de négociations sur le maintien des réductions de production en mars dernier afin d’augmenter leur part de marché.

Certains pays de l’Opep et de l’Opep + disposés à réduire leur production

Si certains pays de l’Opep et de l’Opep + dont la Russie sont disposés à réduire leur production  équivalent à 10% de la demande globale, ils souhaitent que les Etats-Unis en fassent autant en baissant sa production. Ce à quoi, Washington oppose pour l’heure une fin de non-recevoir.

Selon la Chambre Africaine de l’Energie, ce bras de fer nuit  gravement aux économies africaines notamment celles des pays pétroliers en premier lieu, le Nigeria, plus grand producteur du continent.  Aussi, à 48 heures de la réunion, elle exhorte l’Opep et l’Opep + à travailler ensemble et à trouver un accord pour rétablir la stabilité du marché. « La double crise des confinements à l’échelle mondiale et de la guerre des prix du pétrole a eu un effet dévastateur pour l’Afrique et ses pays et entreprises producteurs », a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie. « Soyons clairs, cette guerre des prix actuelle n’aura pas de vainqueur. Nous exhortons l’Opep et les membres de l’Opep+, en particulier les producteurs africains, à soutenir tous les efforts pour parvenir à un accord et apporter la stabilité dont nous avons besoin pour voir la fin du tunnel », a-t-il ajouté.

S.B.

Ne ratez pas de nouvelle sur Chambre africaine de l’énergie et l’OPEP

Le Groupe Dangote annonce l’ouverture imminente de la plus grande usine d’engrais au monde

Côte d’Ivoire : Que retient-on du MASA 2020 ?

Lutte contre le coronavirus : le groupe Orange participe à hauteur de 8 millions d’euros

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés