La CAF s’invite dans la mesure qui risque de priver des sélections africaines de leur stars de Premier League

Le Caire (© 2021 Afriquinfos)– La Confédération africaine de football (CAF) a interpellé le gouvernement britannique sur la décision de la Premier League de ne pas libérer les joueurs africains qui avec leur sélection devaient disputer les deux premières journées des éliminatoires Coupe du monde 2022. L’instance exhorte le 10 Downing Street, a, comme c’était le cas pour la finale du Championnat d’Europe, d’octroyer des dérogations aux joueurs concernés.

C’est le casse-tête pour de nombreux sélectionneurs à quelques jours du début des deux premières journées des qualifications pour la Coupe du Monde 2022. Nombreux parmi eux ne pourront pas compter sur leurs meilleurs éléments évoluant en Premier League. La faute à, une décision à l’unanimité des clubs du championnat anglais de ne pas libérer leurs joueurs qui iront disputer des matchs dans des zones considérées à risque dans le cadre de la lutte contre la covid-19. Pour la CAF cet argument ne tient pas.

Aussi, a-t-elle «au nom de toutes les associations africaines, des joueurs et des supporters africains, exhorté le gouvernement britannique à fournir de toute urgence les exemptions requises pour permettre aux joueurs africains de concourir pour leur pays lors des prochains éliminatoires de la Coupe du monde».

La Confédération africaine justifie sa requête par une mesure similaire prise par le gouvernement britannique il y a seulement quelques semaines : «La CAF note que des dérogations similaires ont été accordées par le gouvernement britannique pour permettre la participation de délégations et d’officiels, entre autres, à la finale du Championnat d’Europe qui s’est tenue il y a moins de deux mois», peut-on encore lire dans son communiqué.

«De plus, la CAF tient à réitérer que les matchs à venir seront livrés selon les protocoles stricts développés par la FIFA et appliqués à travers le monde, comme ce fut le cas durant les fenêtres précédentes et les tournois continentaux livrés avec succès. Ces protocoles ont prouvé hors de tout doute qu’ils atténuent les risques encourus ; preuve de leur succès lorsqu’ils sont appliqués en Angleterre et dans d’autres parties du monde» poursuit la Confédération.

À la lumière de ce qui précède, la CAF a lancé un appel urgent à la FA (The Football Association) et au gouvernement britannique pour que le même traitement précédemment appliqué à l’Europe soit désormais étendu à l’Afrique en vertu des principes de solidarité et d’égalité. Cette interdiction à géométrie variable n’est visiblement pas du goût de la CAF qui a donc tenu à réagir. En attendant une décision du gouvernement britannique, des sélections africaines sont dans l’incertitude. Certaines ont même déjà annoncé l’absence lors des prochaines journées de leurs joueurs vedettes. C’est le cas de l’Egypte qui a annoncé depuis lundi, devoir se passer de Mohamed Salah.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés