Libye : l’ONU dénonce une escalade et des « actes de représailles »

La Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul) a dénoncé mercredi une escalade dans les violences en Libye, dont des actes de représailles dans des villes de l’ouest du pays, conquises par les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA).

Dans un communiqué, la Manul s’est dite « alarmée par l’escalade permanente des violences (…) l’intensification des combats ces derniers jours, faisant des victimes civiles et pouvant entraîner de nouvelles vagues de déplacements ».

Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée aujourd’hui par une lutte de pouvoir entre Khalifa Haftar, homme fort de l’Est libyen, et le GNA, basé à Tripoli et soutenu par l’ONU.

Le maréchal Haftar tente depuis un an de s’emparer de Tripoli

Le maréchal Haftar tente depuis un an de s’emparer de Tripoli, et le conflit a fait jusqu’ici des centaines de morts, dont des dizaines de civils, ainsi que plus de 200.000 déplacés.

Il a perdu lundi plusieurs villes de la côte occidentale, dont deux stratégiques: Sorman et Sabratha, respectivement à 60 et 70 km à l’ouest de Tripoli.

Dans les villes reprises par les combattants pro-GNA, la Manul dit être « gravement préoccupée » par des « rapports faisant état d’attaques contre des civils, (…) de profanation de cadavres, représailles, pillages, vols et incendie de propriétés publiques et privées ». 

Elle a dénoncé par ailleurs la libération « sans procédure légale » de quelque 400 prisonniers qui étaient détenus dans la prison de Sorman.

Si ces rapports sont vérifiés, ces actes « constitueraient de graves violations des lois internationales en matière de droits de l’Homme et d’humanitaire », indique encore la Manul dans le communiqué.

Par ailleurs, l’ONU a condamné « les bombardements aveugles de Tripoli par les forces » pro-Haftar, « certains ayant touché des secteurs civils et fait des victimes ».

Des dizaines de roquettes se sont abattues mardi sans interruption sur la région de Tripoli, notamment dans des quartiers résidentiels où des maisons ont été endommagées.

Les forces du GNA ont accusé les pro-Haftar de bombarder la capitale pour « venger leur défaite » de lundi.

« Les actes de vengeance exacerberont davantage le conflit et entraineront un cycle de vengeance qui menacerait le tissu social en Libye », a mis en garde la mission onusienne.

Le chef du GNA Fayez al-Sarraj a affirmé qu’il ne négocierait plus de solution politique avec Khalifa Haftar à cause des « crimes » commis par ce dernier, dans un entretien publié mercredi par le quotidien italien La Repubblica.

Ne ratez pas de nouvelles de la Libye

Libye: Rencontre entre le président français Emmanuel Macron et le maréchal Haftar

Libye : Tripoli appelle la communauté internationale à poursuivre les efforts de paix

L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire du général Haftar

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Libye: Haftar s'est dit être ouvert au dialogue avant une réunion à l'ONU
Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
Burundi : l’arrestation et la condamnation de 4 journalistes fait réagir l’ONU
Diplomatie internationale: Le Kenya, bientôt membre non permanent du CS de l'ONU?
L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
Covid-19 : Il faut s'attendre à vivre avec le virus pour un moment dans le monde (ONU)
La situation sécuritaire Au Mali et au Sahel, se détériore à un rythme alarmant (ONU)
La Ghanéenne Hanna Serwaa Tetteh future envoyée spéciale de l'ONU en Libye?
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
Mali : le Chef des Opérations de Paix de l’ONU demande plus de moyens et de coordination
Face à l’épidémie du Coronavirus, le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique
L'ONU débloque un fonds d'urgence de 15 millions de dollars pour la lutte contre le coronavirus
Avenir et paix au Sahel: Réunion déterminante à l'ONU avant les urgentes réformes
RDC : plus de 260 civils ont été tués dans la région de Beni en novembre et en décembre (ONU)
ONU : Zainab Hawa Bangura prend la tête du bureau de Nairobi
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
Suite de la croisade contre le Covid-19 : L'ONU restera solidaire de l'Afrique (Guterres)
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun
Un "terrible prix à payer" si la communauté internationale échoue au Soudan, selon l'ONU

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés