Libye : l’ONU dénonce une escalade et des « actes de représailles »

La Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul) a dénoncé mercredi une escalade dans les violences en Libye, dont des actes de représailles dans des villes de l’ouest du pays, conquises par les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA).

Dans un communiqué, la Manul s’est dite « alarmée par l’escalade permanente des violences (…) l’intensification des combats ces derniers jours, faisant des victimes civiles et pouvant entraîner de nouvelles vagues de déplacements ».

Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée aujourd’hui par une lutte de pouvoir entre Khalifa Haftar, homme fort de l’Est libyen, et le GNA, basé à Tripoli et soutenu par l’ONU.

Le maréchal Haftar tente depuis un an de s’emparer de Tripoli

Le maréchal Haftar tente depuis un an de s’emparer de Tripoli, et le conflit a fait jusqu’ici des centaines de morts, dont des dizaines de civils, ainsi que plus de 200.000 déplacés.

Il a perdu lundi plusieurs villes de la côte occidentale, dont deux stratégiques: Sorman et Sabratha, respectivement à 60 et 70 km à l’ouest de Tripoli.

Dans les villes reprises par les combattants pro-GNA, la Manul dit être « gravement préoccupée » par des « rapports faisant état d’attaques contre des civils, (…) de profanation de cadavres, représailles, pillages, vols et incendie de propriétés publiques et privées ». 

Elle a dénoncé par ailleurs la libération « sans procédure légale » de quelque 400 prisonniers qui étaient détenus dans la prison de Sorman.

Si ces rapports sont vérifiés, ces actes « constitueraient de graves violations des lois internationales en matière de droits de l’Homme et d’humanitaire », indique encore la Manul dans le communiqué.

Par ailleurs, l’ONU a condamné « les bombardements aveugles de Tripoli par les forces » pro-Haftar, « certains ayant touché des secteurs civils et fait des victimes ».

Des dizaines de roquettes se sont abattues mardi sans interruption sur la région de Tripoli, notamment dans des quartiers résidentiels où des maisons ont été endommagées.

Les forces du GNA ont accusé les pro-Haftar de bombarder la capitale pour « venger leur défaite » de lundi.

« Les actes de vengeance exacerberont davantage le conflit et entraineront un cycle de vengeance qui menacerait le tissu social en Libye », a mis en garde la mission onusienne.

Le chef du GNA Fayez al-Sarraj a affirmé qu’il ne négocierait plus de solution politique avec Khalifa Haftar à cause des « crimes » commis par ce dernier, dans un entretien publié mercredi par le quotidien italien La Repubblica.

Ne ratez pas de nouvelles de la Libye

Libye: Rencontre entre le président français Emmanuel Macron et le maréchal Haftar

Libye : Tripoli appelle la communauté internationale à poursuivre les efforts de paix

L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire du général Haftar

 

Ces articles devraient vous intéresser :

L’ONU appelle la population d’Afrique de l’Ouest à respecter les consignes pour vaincre le Covid-19
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé
Burkina Faso : l’ONU condamne une attaque sanglante contre une église dans le village de Pansi
Loi sur les libertés publiques au Togo : le politologue Mohammed Madi Djabakate salue la position de...
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
L’ONU plaide pour la révision de la nouvelle loi d’entente nationale au Mali
Face à l’épidémie du Coronavirus, le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun
ONU : Qui de Djibouti et du Kenya deviendra Membre permanent jusqu'en 2022 ?
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)
Soudan : Un échec de la communauté internationale sera un "terrible prix à payer" (ONU)
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Le plan Trump pour le Moyen-Orient qualifié de déséquilibré (ONU)
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés