Impacts de la Covid-19: Diagnostics de la Banque mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord

Washington (© 2020 Afriquinfos)- Selon la Banque mondiale, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) fait face à un double choc économique engendré à la fois par la pandémie Covid-19 et la chute des cours du pétrole. Sans compter que certains pays de la région sont déjà traversés par de fortes instabilités politiques et sécuritaires. 

« Les graves pertes humaines et économiques infligées par la pandémie de la Covid-19, combinées à la chute historique des cours mondiaux du pétrole, sur fond de fragilité et de conflit dans plusieurs pays, viennent mettre en péril nombre des gains de développement obtenus de haute lutte dans la région MENA ces dernières années», a expliqué Ferid Belhaj, vice-président de la Banque mondiale pour le MENA, cité dans un communiqué.

D’après lui, c’est dans de telles circonstances que la Banque mondiale doit jouer un rôle indispensable, afin non seulement d’appuyer le développement social et économique, en portant une attention particulière à la jeunesse et au capital humain, mais aussi à la promotion de la stabilité régionale et mondiale.

«Nous sommes résolument engagés à poursuivre notre mission, répondre rapidement et énergiquement aux demandes d’aide d’urgence formulées par les pays, et poursuivre les efforts déployés à moyen et long termes pour permettre à la région MENA de réaliser ses promesses au cours des années à venir», annonce Ferid Belhaj sur le sujet.

La riposte de la Banque mondiale dans la région inclut en outre une aide financière et une offre de services de conseils et d’assistance technique pour aider les pays touchés à répondre aux besoins de santé les plus urgents, et ralentir la propagation de la Covid-19.

L’institution basée à Washington a par ailleurs apporté un soutien aux pays de la région à travers des enveloppes de financement, des assistances techniques et l’expertise internationale en la matière. Elle a fait noter qu’à ces chocs sont venus s’ajouter dans certains pays des fragilités et des troubles sociaux croissants qui mettaient déjà à mal les avancées économiques et sociales récentes.

V. A.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Appel de Macky Sall à l’annulation de la dette de l'Afrique, est "prématuré" Dr Ndongo Mané Kébé
Afrique : L'OMS met en garde contre la propagation du COVID-19 dans les zones rurales
L’état de la pandémie en Afrique à la date du 22 mai
Le Sénégal enregistre un second cas de Coronavirus
Coronavirus : dispositif spécial pour les prisons ivoiriennes surpeuplées
L’ex footballeur somalien Abdulkadir Mohamed Farah décède à Londres des suites du coronavirus
Covid-19: Cuba pas en quête de reconnaissance en envoyant des médecins dans des pays frappés (Diplom...
Lancement d'un Centre onusien pour booster la riposte au Covid-19 en Afrique
L’UEFA contrainte de reporter l’Euro 2020 d’un an en raison du Coronavirus
L’état de la pandémie sur le continent au 15 mai 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 23 aout 2020
Afrique : la zone de libre-échange pourrait amenuiser l’impact du Coronavirus sur le continent
Le Covid-19 peut entrainer une perte d’emplois estimé à près de 25 millions (l’OIT)
Le Tchad «nettoyé» de Boko Haram, selon le président Idriss Déby Itno 
Maroc : un masque en 3D et une appli détectent à distance le Covid-19 
Covid-19 : les arbitres africains participent à la campagne #Stayfit
Kenya: le président s'excuse pour les brutalités policières
Covid-19 : La CNUCED projette une baisse de 25% à 40% des flux des IDE en Afrique en 2020
L’état de la pandémie en Afrique au 25 août
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane
Covid-19: la Bceao prend des mesures urgentes pour gérer la pandémie
Coronavirus: alerte aux fake news, trois arrestations au Maroc
Pandémie du coronavirus : le Président de la Commission de la CEDEAO s’exprime
Le Burundi épargné par le COVID-19 par Dieu selon ses dirigeants

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés