Le chef du Pentagone en tournée dans les capitales du Maghreb

Washington (© 2020 Afriquinfos)- Le chef du Pentagone, Mark Esper est attendu est attendu à Alger le jeudi 1er octobre,  une première depuis 15 ans. Cette visite du chef du Pentagone qui est à sa première sortie sur le continent africain, s’inscrit dans le cadre d’une tournée maghrébine, qu’il a entamée dès ce mercredi 30 septembre, par la Tunisie. 

 En Tunisie, M. Esper s’est entretenu avec le président Kaïs Saïed et le ministre tunisien de la Défense, Ibrahim Bartagi, sur les relations bilatéraux entre Washington et Tunis. S’en est suivie une cérémonie au cimetière militaire américain de Carthage, pour rendre hommage aux soldats américains tombés en Afrique du Nord pendant la seconde guerre mondiale. 

Le politique Esper a signé ce 30 septembre un accord de coopération militaire sur dix ans avec la Tunisie, en saluant un rapprochement pour faire face à la dégradation de la sécurité en Libye. La situation sécuritaire peu reluisante que connaît la région du Sahel, de l’avis de plusieurs analystes, serait le cœur de cible de cette visite de Mark Esper en Algérie. Et pour cause ; la région du Sahel, notamment le Mali, connait une recrudescence inquiétante du terrorisme. Les groupes islamistes armés s’y signalent de nouveau avec force. L’expérience de l’armée algérienne dans la lutte antiterroriste ne serait d’une grande utilite dans le combat contre les éléments de l’Etat islamique (EI) ou d’Al-Qaïda, qui font des contrées sahéliennes leurs bases-arrières. 

En Algérie, au programme de cette visite stratégique, il est prévu un entretien entre le chef du Pentagone et le président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui est également le ministre de la Défense et Chef des armées dans son pays. C’est ce qu’a indiqué un haut responsable militaire américain. Mark Esper compte «approfondir la coopération avec l’Algérie sur des questions clés de sécurité régionale, comme la menace posée par les groupes extrémistes», détaillent les sources officielles. M. Esper est le premier ministre américain de la Défense à se rendre en Algérie depuis Donald Rumsfeld, en février 2006. 

Mark Esper achèvera sa tournée vendredi prochain à Rabat, pour «renforcer les relations déjà étroites» dans le domaine de la sécurité avec le Maroc qui accueille chaque année l’exercice militaire «African Lion» sous la houlette du commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom). L’exercice a été annulé cette année 2020 à cause de la pandémie de la Covid-19. Les responsables militaires américains se rendent fréquemment en Tunisie et au Maroc, où la coopération de défense avec les Etats-Unis est bien rodée.  

 Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés