La Guinée rentre dans le cercle des États à revenu intermédiaire, le Port de Conakry classé leader en Afrique de l’ouest

Conakry (© 2023 Afriquinfos)- Depuis quelques mois maintenant, la Guinée n’est plus dans la liste des pays à revenu faible. Le pays d’Afrique de l’Ouest, premier producteur de Bauxite sur le continent, fait désormais partie des pays à revenu à revenu intermédiaire et peut en outre se targuer d’être le leader régional des ports à conteneurs.

L’horizon semble dégagé pour Conakry et sa marche vers une intégration d’ici 2040 dans la liste des pays émergents est en bonne voie. La période de transition politique que connaît le pays après un coup d’Etat militaire en septembre 2021, ne semble pas affectée cette marche en avant. La Guinée a en effet été admise en juin dernier, dans la liste des des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. C’est ce qui ressort de la publication des nouvelles données de la Banque mondiale sur la classification des pays selon le revenu national brut (RNB) par habitant.

A en croire, ce rapport de l’institution de Bretton Woods, la Guinée se classe parmi les ayant un RNB par habitant se situant entre 1 036 et 4 085 $, contre un intervalle de 4 086 à 12,615 $ pour les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Dans une note adressée aux autorités guinéennes le 1er juillet 2023, la Banque mondiale souligne que « le revenu par tête d’habitants de la Guinée est passé de 1 010 à 1 180 USD (nouveau classement 2022) ». « Cet accroissement de revenu est le résultat des performances économiques enregistrées par la Guinée ces dernières années », précise l’institution de Bretton Woods.

Il faut dire que la présence de la Guinée pendant des décennies dans la catégorie des pays à revenu faible était une anomalie pour de nombreux analystes. Le pays est le premier producteur africain de Bauxite et ses perspectives de croissance sont plutôt encourageantes. Toujours selon la Banque Mondiale, la croissance du PIB de la Guinée était estimée à 4,8 % en 2022, contre 4,4 % en 2021. Elle devrait atteindre 5,5 % en 2023 et 5,6 % en 2024, si l’environnement politique est assaini.

De plus, le pays a l’un des ports les plus performants d’Afrique. Le port autonome de Conakry (PAC) est classé 8ème parmi les ports à conteneurs les plus performants sur le continent, 189ème au niveau mondial (gagne 53 places en 2022) et occupe désormais la 1ère place en Afrique de l’Ouest, devant le Sénégal et le Ghana. Selon les données de la Banque Mondiale et de S&P Global Market Intelligence, dans le rapport intitulé « Indice mondial de performance des ports à conteneurs (CPPI) 2022 », ces performances du PAC s’expliquent par une gestion efficace et transparente qui a permis de réduire les délais de traitement des conteneurs. par ricochet, on obtient une augmentation de la productivité et une diminution des coûts pour les opérateurs de transport et les armateurs. De plus, le port de Conakry a bénéficié d’une connectivité améliorée grâce à des liaisons terrestres et maritimes bien développées, facilitant ainsi les échanges commerciaux avec d’autres pays de la région et au-delà.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés