La Fédération ivoirienne de footbalI demande à la FIFA de l’autoriser à reprendre son processus électoral 

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)-  Dans un énième courrier daté du 14 septembre dernier, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) prie la FIFA de lever la suspension de son processus électoral. L’instance suprême du football ivoirien motive sa requête par la mise à l’arrêt du football sur son sol.

Le moins que l’on puisse dire est que le football ivoirien et toutes les activités qui tournent autour sont en stand-by, en attendant l’élection du nouveau patron de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF). Sauf que pour l’heure, nul ne sait quand ce dernier sera élu, en raison de la suspension du processus par la FIFA depuis le 27 août dernier.

C’est ce qui a conduit le Comité exécutif actuel de la FIF à adresser une missive à Zurich. Dans ce courrier, Sam Etiassé, son signataire, demande clairement que les lignes bougent. Le 1er septembre 2020, la FIFA a en effet souhaité que des auditions soient menées afin qu’elle ait une vue d’ensemble sur le processus en cours.

Selon le Directeur exécutif de la FIF, «à ce jour 14 septembre, lesdites auditions n’ont pas encore débuté et le processus électoral demeure donc malheureusement toujours suspendu». Il suggère donc que soit levée la suspension décidée par la FIFA afin que le processus électoral se poursuive. On se souvient en effet que c’est suite à la non validation de la candidature de Didier Drogba que l’instance mondiale du football a émis sa décision de suspension.

Pour l’équipe actuelle de la FIF, c’est l’ensemble du football ivoirien qui est pénalisé par ce blocage.  Les activités sportives et l’ensemble  des dossiers sont à l’arrêt, assure Sam Etiassé qui argumente chez nos confrères de RFI : «Le souci, c’est que nous avons d’abord la reprise du Championnat national 2020-2021 et que le 17 octobre, nous avons la Supercoupe Houphouët-Boigny qui lance la nouvelle saison.

Ensuite, en-dehors de la reprise du Championnat, nous avons la préparation des matches de qualifications pour la CAN 2021 et pour la Coupe du monde 2022. Et, après ça, il y a aussi des contraintes qui sont liées au calendrier politique en Côte d’Ivoire. Le 31 octobre 2020, c’est la date de l’élection présidentielle et le Comité exécutif de la FIF voulait faire en sorte que les deux contraintes ne puissent pas se superposer».

La FIFA n’a pas encore répondu à ce dernier courrier de la FIF mais ne saurait tarder à la faire. Tous les acteurs du football ivoirien sont dans l’attente de la suite des évènements.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés