La BAD renforce le capital de la Compagnie commune de réassurance, la CICA-RE, à hauteur de 6,558 milliards Fcfa

Abidjan (© 2022 Afriquinfos)- La Banque Africaine de Développement (BAD) vient d’acquérir une participation de 5,47% du capital de la Compagnie de Réassurance des Etats membres de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (CICA-RE). Le montant de la transaction s’élève à 6,558 milliards FCFA (10,69 millions USD).

La convention d’investissement entre les deux institutions a été signée le 9 juin 2022 à Abidjan, en présence du ministre de l’Économie et des Finances de la République de Côte d’ivoire, Adama Coulibaly. L’opération permet de renforcer la solidité financière de la CICA-RE, d’augmenter ses capacités de souscription, de contribuer au financement de son expansion en Afrique et de renforcer son cadre de gouvernance et de gestion des risques.

D’après Diarrassouba Karim, le directeur général de la CICA-RE, l’entrée de la banque permettra à la compagnie d’augmenter ses capacités de souscription et de conservation, d’améliorer son ratio de fonds propres sur chiffre d’affaire, de renforcer sa résilience à la survenue de sinistres importants, son cadre de gouvernance avec un probable effet sur sa notation financière et renforcer l’accompagnement des Etats membres dans leur développement économique. Il a promis que son institution mettra tout en œuvre pour honorer les engagements qui sont les siens dans cette convention.

Le chef de division du développement des marchés de capitaux de la BAD, Attout Ahmed, s’est félicité de ce partenariat qui accompagne l’expansion de la CICA-RE en Afrique. « L’opération proposée fait partie des interventions stratégiques de la Banque visant à accroitre notre contribution au développement du secteur de la réassurance en Afrique en renforçant de solides acteurs africains, tels que la CICA-RE, capables de compétir aux standards internationaux » a insisté M. Attout.

Le ministre Adama Coulibaly a souligné que l’entrée de la BAD au capital permettra de renforcer la solvabilité de la compagnie ainsi que sa solidité financière. A ce titre, il a invité la CICA-RE à tirer le meilleur profit de ladite convention pour un partenariat mutuellement fructueux.

M. Coulibaly a exhorté les responsables de la compagnie à la maintenir dans un haut niveau de performance en continuant d’honorer ses engagements pour mériter la confiance de ses partenaires et à renforcer sa contribution au financement pour le développement de ses Etats membres par une promotion plus accrue des activités d’assurance et de réassurance.

Aussi, a-t-il promis que la Côte d’Ivoire, premier marché de l’espace de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA), continuera d’accorder son appui à la CICA-RE pour son développement et son ancrage.

Acteur clé du développement du secteur de l’assurance et de la réassurance en zone dite CIMA, la CICA-RE est la troisième compagnie de réassurance régionale dans laquelle la BAD investie après Africa-RE et PTA Reinsurance (ZEP-RE).

Avec un capital de 60 milliards Fcfa et un chiffre d’affaires de 95 milliards Fcfa en 2021, la CICA-RE est créée par douze Etats membres de la CIMA (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad et Togo). Elle s’est engagée dans une amélioration permanente de sa gouvernance, le renforcement de ses dispositifs de contrôle et la consolidation des acquis.

Vignikpo Akpéné

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés