Football/Racisme : Moussa Marega soutenu par la Présidence portugaise

Lisbonne (© 2020 Afriquinfos)- L’image a fait le tour du monde. L’international Malien, victimes de cris racistes lors d’un match du championnat portugais a quitté en colère le terrain alors que le match se poursuivait. Si sur le terrain, l’attaquant du FC Porto n’a pas reçu le soutien de l’arbitre qui lui a plutôt délivré un carton jaune pour « provocation », il en est tout en dehors. Il a bénéficié  d’une vague de soutien qui est allée jusqu’à la Présidence du Portugal.

Les messages de soutien se comptent par millions depuis dimanche pour Moussa Marega. Le footballeur malien évoluant au FC Porto a, lors de la 21ème journée de La Liga Nos opposant son club au Vitoria Guimaraes, subi des insultes et cris racistes venant des tribunes. En réaction, il a fait ce que très peu de joueurs victimes de racisme, ont osé jusque-là, quitté l’aire de jeu alors que le match était en cours. Un geste qui a finalement eu de la portée.  Outre le retentissement à travers le monde, il a suscité des réactions au sommet de l’Etat portugais. Le Président Marcelo Rebelo de Sousa y est allé de son coup de gueule «C’est très simple. Tous les gens qui vivent au sein de la société portugaise viennent de cultures et de civilisations qui sont ici depuis longtemps. Nous, les Portugais, nous sommes qui nous sommes parce que nous sommes le résultat de plusieurs cultures. De purs Portugais, cela n’existe pas. Nous sommes un mélange de Latins, de Grecs, de Phéniciens, de Celtes, de Germains, d’Africains, d’Asiatiques », a rappelé le Chef d’Etat qui a poursuivi :  « C’est ce que nous sommes, et nous allons continuer à vivre aux côtés de gens qui sont aussi différents de nous que nous pour eux, avec des opinions, des cultures, des religions différentes. Chaque personne est différente de l’autre, et personne ne dirigera un groupe pour exclure d’autres gens et vice-versa. Nous devons vivre ensemble. Outre le respect des autres en tant que personnes, n’est pas plus intelligent et plus sage de comprendre que pour vivre ensemble, il vaut mieux le faire dans un esprit d’intégration plutôt que d’exclusion ? ».

Une déclaration qui tout comme les millions de tweets et posts sur les réseaux sociaux venant de stars, de footballeurs, des diverses personnalités ou encore d’anonymes, a dû « donner de l’espoir », au footballeur malien qui s’est confié en ces termes à des médias au lendemain de l’incident.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés