Dr Kouyaté de la Guinée parmi les lauréats du Prix Nelson Mandela des Nations Unies 2020

New-York (© 2022 Afriquinfos)- Le Guinéen Morissanda Kouyaté est l’un des lauréats du « Prix Nelson Mandela » des Nations Unies 2020. Il s’est vu décerner le prix ce lundi 19 juillet 2022 à l’occasion de la Journée internationale en l’honneur de Nelson Mandela. Il a été honoré avec Madame Marianna Vardinoyannis de la Grèce.

En 2020, le « comité de sélection des Nations Unies pour le Prix » avait désigné le guinéen Dr Morissanda Kouyaté (Directeur Exécutif du Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants) et Madame Marianna Vardinoyannis de la Grèce (militante mondiale pour les droits de l’Homme, de la protection de la santé et du bien-être des enfants) comme étant les lauréats du prestigieux et honorifique Prix Nelson Mandela 2020 des Nations Unies.  Mais la remise a été retardée en raison de la pandémie de COVID-19 et n’a été effective que ce lundi 19 juillet 2022.

Le «prix Nelson Mandela» des Nations Unies est décerné tous les cinq ans à un homme et une femme. Il s’agit d’une distinction honorifique créée en 2014 par les Nations unies pour récompenser des personnes qui consacrent leur vie au service de l’humanité via la promotion des objectifs et principes des Nations unies, tout en rendant hommage à la vie extraordinaire de Nelson Mandela et à son héritage de réconciliation, de transition politique et de transformation sociale.

Mandela, «un repère moral»

S’exprimant à l’occasion de la Journée internationale en l’honneur de Nelson Mandela, le chef de l’ONU a salué le premier Président noir de l’Afrique du Sud post-apartheid et icône de la justice raciale, le qualifiant de «géant de notre époque», qui reste un «repère moral» pour nous tous.

Le Secrétaire général António Guterres a décrit le champion d’une Afrique du Sud libre et démocratique qui a passé près de trois décennies en prison à résister au régime raciste de l’apartheid, comme «un homme au courage inégalé, un leader ayant accompli une œuvre prodigieuse ; un homme d’une dignité sereine et d’une profonde humanité».

Nelson Mandela ou Madiba, le nom du clan sous lequel il est affectueusement connu chez lui, «a refermé les plaies de communautés entières et guidé des générations entières», a déclaré M. Guterres. «Madiba a parcouru le chemin vers la liberté et la dignité avec une détermination sans faille, mais aussi avec compassion et amour», a insisté M. Guterres.

L’ancien Président sud-africain a démontré tout au long de sa vie que chacun a la capacité – et la responsabilité – de construire un avenir meilleur, a ajouté le chef de l’ONU. «L’ombre de la guerre assombrit notre présent, le monde est accablé par les urgences, souillé par le racisme, la discrimination, la pauvreté et les inégalités, et menacé par les catastrophes climatiques. Puisse Nelson Mandela nous donner espoir et sa vision nous inspirer»!

La meilleure façon d’honorer son héritage est d’agir, a déclaré M. Guterres. Au milieu d’une montée des discours de haine dans le monde, chacun a le devoir de s’exprimer et de défendre les droits de l’homme, «en croyant profondément en l’humanité – riche de sa diversité, égale en dignité, unie et solidaire». Ensemble et en suivant l’exemple de Madiba, nous pouvons rendre notre monde «plus juste, plus bienveillant, plus prospère et plus durable pour tous les êtres humains», a conclu le Secrétaire général.

Axée cette année autour du thème d’agir et d’inspirer le changement, cette édition de la Journée internationale Nelson Mandela a été célébrée au siège des Nations Unies à New York, en présence du Prince Harry, Duc de Sussex, qui a prononcé le discours d’ouverture de l’événement.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés