Belmadi déchaine la colère de plusieurs professionnels du foot africain après ses critiques anti-Gassama

Yaoundé (© 2022 Afriquinfos)- Comme on pouvait s’y attendre, les récentes déclarations de Djamel Belmadi sur l’arbitrage africain et sa « fatwa » contre le sifflet gambien Bakary Gassama, ont suscité une levée de bouclier de nombre d’acteurs du football sur le continent. C’est du Cameroun vainqueur de la confrontation d’avec les Fennecs en mars dernier en barrages du Mondial 2022, que sont venues les premières salves.      

Pour l’ancien Lion indomptable Patrick Mboma, Djamel Belmadi est allé trop loin dans ses déclarations. Celui qui est désormais consultant sur une chaîne cryptée a rappelé que c’est le même arbitre Gassama qui a officié la demi-finale de la CAN 2019 remportée par l’Algérie et qu’à ce moment-là, ni Belmadi, ni les Algériens n’avaient trouvé à redire sur son niveau : « Monsieur Gassama n’est peut-être pas pour les Algériens bon arbitre, mais il fait partie des meilleurs sifflets du continent. Monsieur Gassama a arbitré la demi-finale de la CAN remportée par les Algériens, ils ne se sont pas plaints. Monsieur Gassama a le droit de faire des erreurs comme on en voit à la Coupe du Monde, à l’Euro et dans les compétitions immensément suivies, on n’en fait pas autant sur l’arbitrage, pas au point d’aller dire que l’arbitre il doit se faire hara-kiri parce que selon Belmadi, il n’a pas été bon, parce que selon Belmadi, il a volé le match. Il faudrait que Djamel se rappelle qu’il est africain, il est peut-être resté longtemps en Asie, il reste un africain », a martelé l’ancien attaquant Camerounais.

Nabil Djelit lui aussi Consultant sur la chaîne cryptée a, fait part de sa déception suite aux propos de son compatriote, Djamel Belmadi : « j’ai plutôt un sentiment de déception à son égard. Pendant trois ans, j’ai trouvé que c’était un manager remarquable, passionné, travailleur, mais là, depuis trois mois, je trouve qu’il a perdu pied. Factuellement, il a le droit de dire que l’arbitrage est mauvais mais par contre je ne suis pas d’accord qu’il s’en prenne nommément à M. Gassama et à sa tranquillité. Je trouve que c’est une sortie de route de sa part. Je comprends sa déception, mais ses propos sont déplacés à plusieurs aspects », a déclaré N. Djelit qui appelle Djamel Belmadi à se remettre en cause : « ça ne peut pas être que de la faute de M. Gassama. C’est là-dessus je l’attendais qu’il se remette en question et sur les erreurs qu’il a faite ».     

Un autre Lion Indomptable, Bernard Tchoutang, champion d’Afrique 2000,  a lui aussi réagi au dérapage du sélectionneur algérien. « Monsieur Belmadi, j’ai écouté votre interview hier, et c’est la troisième interview que j’écoute. J’en ai jusque-là, lâche Bernard Tchoutang. Vous ne vous remettez pas en question. Vous accusez les arbitres, matin, midi et soir. Vous savez déjà que l’arbitrage africain a du mal à s’imposer au niveau mondial, mais vous divisez ! Le football est un sport de rassemblement et non de division. » a-t-il écrit dans un post relayé sur ses réseaux sociaux. Il a en appelle au fair-play : « Au Cameroun, vous avez gagné, nous avons applaudi, nous vous avons félicités… On s’est qualifiés en Algérie, et avec respect. Tout ce qu’on vous demande, Monsieur Belmadi, c’est que vous respectiez le peuple africain, que vous respectiez le peuple camerounais. Chaque fois qu’on a joué l’Algérie, on s’est imposé, mais avec respect », poursuit-il. Bernard Tchoutang exprime son ras-le-bol « De grâce, en tant qu’ancien footballeur, vous devez arrêter, Monsieur Belmadi. J’ai tenu à vous répondre parce que j’en ai marre. Et ce qui m’a laissé sans voix hier, c’est que vous avez fait comprendre à l’Afrique que vous n’étiez pas africain. Quand vous allez jouer « chez ces gens-là », chez « ces Africains ». Monsieur Belmadi, j’ai cru comprendre hier que vous étiez asiatique. Alors, je vous appelle à faire une lettre à la FIFA, pour que dorénavant vous jouiez avec les clubs (sic) asiatiques. » a-t-il ironisé. Ni la FAF, ni Djamel Belmadi n’ont pour l’heure réagi à la polémique suscité par les déclarations du sélectionneur des Fennecs.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés