3000 soldats de l’UA au Sahel pour renforcer les force G5 Sahel et Barkhane

Bamako (© 2020 Afriquinfos)- Alors que les terroristes continuent leurs incursions meurtrières au Sahel notamment dans le zone des 3 frontières et que les forces en présence peinent a définitivement les repousser, l’Union africaine a décidé de déployer 3000 soldats dans la région.
L’annonce a été faite le jeudi 27 février, par Smaïl Chergui, Commissaire de l’UA à la paix et la sécurité, lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba.
Cette opération de déploiement  a été avalisée par les Chefs d’Etat de l’UA lors du 32e sommet qui s’est tenu début février à Adis Abeba. Objectif, freiner la progression du djihadisme et rétablir la stabilité sécuritaire dans une région en proie aux récurrentes attaques meurtrières de groupes tels qu’Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) ou l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS). Les nouvelles troupes devraient soutenir la Force G5 Sahel qui peine toujours à être opérationnelle, ainsi que la force française Barkhane. Pour l’instant, aucun détail n’a encore été communiqué sur les modalités et le calendrier exact du déploiement.

Les incursions terroristes de différents mouvements qui écument la région du Sahel ont occasionné ces dernières années, de nombreuses victimes et  fait des milliers de déplacés.

S.B.

Ces articles devraient vous intéresser :

Coalition internationale pour le Sahel : Le Maroc veut désormais y jouer un rôle de 1er plan
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane
Opération Takuba : la Suède envisage l’envoi de 150 soldats au Sahel
Boko Haram au Sahel: Hommages aux soldats tués au Tchad
La société civile s’oppose contre l’injection d’un montant milliard de dollars promis par la CEDEAO ...
La poussée jihadiste au Mozambique met à l'épreuve les Etats d'Afrique australe
Sahel : qui sont les hommes forts du Djihad après la mort de Droukdal, l'émir d'AQMI ?
Sahel: Paris et ses partenaires tablent sur des "perspectives très encourageantes"
Le Tchad déploie des militaires au Nigeria et au Niger pour lutter contre Boko Haram
Lutte Anti-terrorisme: Les Européens « mal coordonnés » au Sahel, selon un général américain
Sahel: La situation sécuritaire s'améliore, mais profondément fragile, selon Florence Parly
Sahel : en pleine pandémie du Covid-19, risque d’insécurité alimentaire pour 5 millions de personnes
Un sommet décisif pour le G5 Sahel le 30 juin à Nouakchott
Burkina Faso : polémique autour des "volontaires" contre le djihadisme
Sahel : le coronavirus ne suffit pas à dissuader les migrants
Réunion sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest
Nigeria : le gouvernement envisage d'exploiter le pétrole dans les fiefs de Boko Haram
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
Menace terroriste au Sahel : Le Mali et le Burkina Faso répondent au Conseil des droits de l’homme
Djihadisme : Le bilan des victimes civiles et militaires au Faso depuis 5 ans passé au peigne fin
La mort des 13 soldats français ne sera pas un obstacle pour la poursuite de l’opération Barkhane
Français tués au Niger: un "suspect arrêté"
Pour gagner du respect, l’Afrique doit lutter contre le Covid-19 avec ses propres forces
Les armées du Mali, du Niger et du Burkina accusées d'exactions contre les civils au Sahel

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés