A peine entré en fonction, Moussa Faki en visite de solidarité en Somalie

Mogadiscio (© 2017 Afriquinfos) – Quelques jours après avoir pris fonction, le nouveau président de la commission de l’Union Africaine s’est rendu en Somalie, pays faisant face à une menace d’insécurité alimentaire et d’attaques djihadistes. Comme promis,  Moussa Faki fera des différentes crises qui minent le continent sa priorité.

Ce samedi, la Mission de l’Union africaine en Somalie, l’AMISOM, a vu à ses côtés le tchadien Moussa Faki. Ces forces, en présence depuis 2012, tente de rétablir la sécurité et la paix dans ce pays dont le gouvernement a du mal à se départir des islamistes radicaux shebab, affiliés à al-Qaïda. Ces derniers qui ont en effet juré la perte du pouvoir somalien multiplient les attaques contre lui et ses alliés, dont l’AMISOM.

Le président de la Commission de l’Union africaine a rendu un hommage aux hommes de la mission, de même qu’aux soldats américains tombés au front pour la Somalie.

Il a réitéré son soutien et ses félicitations à l’AMISOM qui “a fait d‘énormes progrès en matière de paix et de sécurité”, mais également au nouveau président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, élu le 8 février après plusieurs reports de la présidentielle.

Autre sujet de cette visite : la famine qui gagne la Somalie et contre laquelle de nombreux appels ont été lancés. M. Faki a exprimé toute sa solidarité avec le peuple somalien qui traverse cette “difficile période”.

“La famine qui ravage ces jours-ci de vastes régions d’Afrique constitue une vraie humiliation pour nous. L’immense potentiel de notre continent et le taux de croissance économique enviable de nombreux États membres de l’Union ne nous laissent aucun argument justificatif de cette hideuse tragédie humaine’’, avait  déclaré le nouveau patron de l’instance panafricaine mardi 14 mars, à la tribune de qu’il prenait ses fonctions.

Selon l’ONU, près de cinq millions de Somaliens ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence et 3 autres millions sont en situation de risque majeur. Pour éviter la catastrophe de 2011 quand la famine a tué 260 000 personnes, l’ONU a sollicité un financement de 825 millions de dollars.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés