Clémence Lontsi rentre au palmarès du prix littéraire ‘Voix d’Afrique’

Paris (© 2022 Afriquinfos)- La Camerounaise Ernis a remporté ce mercredi, la troisième édition du prix littéraire « Voix d’Afrique » avec son premier roman “Comme une reine”, une œuvre toute fraîche, parue ce 21 septembre 2022 en librairie.

Ernis, de son vrai nom Clémence Lontsi, remporte la troisième édition de ce prix littéraire co-fondé par RFI et les éditions JC Lattès en partenariat avec la Cité Internationale des Arts. Une distinction qu’elle doit à son roman intitulé “Comme une reine”. Une invitation à la découverte des coutumes ancestrales des peuples Bamiléké, entre modernité et tradition, sous fond de trame, le combat.

’Comme une Reine’’, c’est l’histoire d’une jeune femme camerounaise, qui quitte la ville Douala au Cameroun, pour s’installer à Bangang, un village proche de la ville Mbouda dans l’ouest du pays. Dans cette localité, elle va renouer avec la glorieuse histoire de sa famille. Au fil des échanges avec les populations de Bangang, elle découvre qu’elle est issue d’une longue génération de femmes puissantes.

 « Rien ne l’avait préparée à ce retour, au réveil des visions, aux paroles des aînés », a indiqué le jury dans un communiqué.

L’histoire se déroule vraiment au cœur de la chefferie bamiléké. La femme est vraiment au cœur du roman puisqu’il s’agit de raconter ce que veut dire être femme en pays bamiléké. C’est une histoire de transmission, de questionnement sur la modernité. Dans l’œuvre, Ernis pose la question de la polygamie, de l’avortement, de la sorcellerie, de la maternité, du sida. Autant de thèmes sensibles abordés ici sans détour, la marque d’une écrivaine qui fait ses premiers pas en littérature.

Pour son écriture, Ernis a surmonté un quotidien difficile, à coup de passion, d’effort, de courage, de patience et de détermination.

« Je suis extrêmement contente de recevoir ce prix aujourd’hui, alors mais quelle belle récompense! Ce livre je l’ai écrit en trois ou quatre mois, et quand je décide de l’écrire, je n’ai aucun moyen pour supporter le quotidien, mais  je me lance quand-même, je me dis, je poursuis ma passion, je l’écris », confié la  jeune dame de 28 ans,  juste après avoir été sacrée.

Écrivaine poétesse et dramaturge et slameuse, Clémence Lontsi n’est pas à sa première récompense. En 2017, elle a remporté le concours littéraire national jeunes auteurs, organisé par le ministère des Arts et de la Culture du Cameroun.

Ce prix offre à un auteur africain de moins de 30 ans la possibilité d’être publié par la maison d’édition française JC Lattès. « Un prix pour soutenir et mettre en lumière les nouvelles voix littéraires africaines, des romans reflétant la situation d’un pays, une actualité politique, économique ou sociale ou des textes plus intimistes », explique la maison d’édition française appartenant au groupe Hachette Livre.

La lauréate aura droit à une résidence de deux mois à la Cité Internationale des Arts, à Paris. Et c’est parti pour une grande campagne de promotion de son livre dans les médias, et dans les événements littéraires à venir.

Cette édition 2022 du prix a attiré 323 participants. Il avait couronné en 2020 l’Ivoirien Yaya Diomandé et en 2021 le Congolais Fann Attiki.

Vignikpo Akpéné

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés