Patrimoine et restitution d’œuvres africaines: La Belgique se dote d’une loi pour conforter ses pas 

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Bruxelles (© 2022 Afriquinfos)- La procédure de restitution d’œuvres africaines enclenchée par certaines anciennes puissances coloniales, vient de connaître une avancée notable du côté de Bruxelles. Un avant-projet de loi déclassifiant le patrimoine africain comme patrimoine inaliénable du royaume de Belgique a été adopté par le Gouvernement.

Le Congo, le Rwanda et le Burundi pourront bientôt voir revenir sur leur sol, leur patrimoine retenu depuis des décennies en Belgique. Des milliers d’œuvres acheminées vers l’ancienne puissance coloniale entre 1885 et 1960. A la différence de la France qui procède au cas par cas et effectue des restitutions ponctuelles, le gouvernement belge veut y aller par des restitutions systématiques. Pour cela, un avant-projet de loi a été approuvé par le gouvernement fédéral pour le déclassement du patrimoine africain. Jusque-là, ces œuvres étaient classées comme patrimoine inaliénable du royaume de Belgique.

Une vague de 2.000 objets seront restitués dans un premier temps. Puis près de 40.000 objets du Musée de l’Afrique à Tervueren seront rendus au Congo, au Rwanda et au Burundi.

S. B.

- Advertisement -