Liberté d’expression : la Kényane Juliana Rotich, lauréate du Prix Allemand pour l’Afrique

Nairobi (© 2019 Afriquinfos)- Le mercredi 23 octobre à Berlin, la technophile kényane Juliana Rotich a été honorée du Prix Allemand pour l’Afrique 2019. C’est son engagement pour la liberté d’expression qui a été récompensé.

Juliana Rotich s’est fait connaître en 2008 en pleine crise post-électorale dans son pays. L’opposition était alors sortie dans les rues pour contester les résultats de la présidentielle. Des exactions avaient alors été commises et l’informaticienne de 42 ans avaient alors eu l’idée avec d’autres développeurs de mettre en place, la plateforme Ushahidi qui veut dire « Témoignage » en langue locale pour documenter tous les incidents et recueillir les témoignages des personnes affectées. Il s’agissait explique-t-elle de permettre aux gens à travers cette plateforme « de dire rapidement où ils étaient, ce qu’ils voyaient et ce qui se passait ».  Un pari réussi, puisque Ushahidi est désormais l’un des plateformes kenyanes les plus connues au monde en matière de liberté d’expression. C’est cet engagement qui a fait d’elle, une ardente défenseure de cette liberté fondamentale, qui a été récompensé à Berlin

Juliana Rotich s’est aussi donnée pour mission de rendre le numérique populaire au Kenya. Elle a pour ce faire, créé un centre pour apprendre aux jeunes majoritairement des femmes, à programmer. « La technologie a la capacité d’inspirer, des créer des solutions et de créer un mode de vie durable pour tous, partout où vous êtes », soutient cette pionnière de la révolution digitale en Afrique.

Boniface T.